Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le terrorisme climatique a du plomb dans l'aile
Mobilisation contre la résolution pro-mort à l'Assemblée

Projet de financement public d'une mosquée à Evreux

Extrait d'un communiqué de Nicolas Bay, tête de liste FN :

"Réputée pour son évêché datant du IVe siècle et sa cathédrale Notre-Dame, la ville d'Evreux est emblématique des racines chrétiennes de notre nation. Cette identité, comme dans de nombreuses autres villes de France, est menacée par la complaisance de la classe politicienne toujours prompte à accorder des passe-droits à la laïcité en cédant aux revendications communautaires islamiques. Dans la presse locale, la gauche ébroïcienne fait son marché électoral à un mois des régionales. Ainsi, le conseiller municipal communiste Thierry Desfresnes expose les vastes projets de la gauche pour ses électeurs musulmans, inquiétés par l'exercice du droit de préemption de la municipalité sur un local commercial acheté 60 000 euros par une association cultuelle musulmane. Le maire-adjoint socialiste en charge du logement ne peut par exemple s'empêcher de préciser : "Avant les élections, on avait imaginé travailler sur la création d'une grande mosquée à Evreux". Dans l'impossibilité légale de perpétrer une telle atteinte à la laïcité, ce même M. Desfresnes entrevoit néanmoins l’hypothèse de contourner la loi en déclarant : "la Ville d'Evreux peut parfaitement louer un terrain sous forme de bail à construction". Dans les faits, il ne s'agit ni plus ni moins qu'une promesse de financement public maquillé car ce type de location permet de disposer d'un droit réel immobilier, confère la possibilité d'y édifier une construction, ceci pour une somme modique et pour une durée maximale de 99 ans renouvelable tacitement. Comme c’est le cas pour les baux emphytéotiques au sujet desquels la Justice a récemment tranché, l'usage de baux à construction pour financer subrepticement l'implantation de mosquées constitue une infraction évidente à la loi de 1905. Il s’agit donc d’un projet illégal visant d'une part à financer en sous-main la construction d'une mosquée avec l'argent public et, d'autre part, à détourner l'impôt prélevé sur les contribuables ébroïciens déjà largement rançonnés en taxes locales."

Commentaires

Eric

Pour les musulmans, construire une mosquée ça revient à marquer son territoire.

En cas de guerre civile, ce sont autant de caches d'armes.

jeffmoveone

Nos politiques vendent la France par petits morceaux en ayant la meme attitude de ceux qui jouaient aux dés la tunique de Christ.

joe

L'évêque du lieu ferait mieux de partir en croisade contre cela plutôt que de bousculer l'abbé Michel comme il le fait...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.