Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Qui a dit ?
Remous à l'académie pontificale pour la vie autour du piège de la "compassion"

Commentaires

pg

La guerre de succession a commencé quand ceux qui ont quitté le FN pour créer le PdF ont critiqué durement et souvent sur sa personne d'une manière pour le moins très souvent inélégante, voire grossière, Marine LE Pen, en utilisant publiquement leurs fonctions et les moyens internes du FN.
Il est de fait qu'un débat d'idées sur des lignes politiques serait plus intelligent qu'une querelle sur des personnes, même si les personnalités ont de l'importance par elles-mêmes. Mais où ces débats ont-ils lieu ? Il suffit de voir la vie interne de groupes, groupuscules et partiticules dissidents du FN pour comprendre qu'ils n'échappent pas à ce qu'ils dénoncent.
C'est ce qui fait que la droite nationale apparait à la plupart des Français susceptibles de voter pour elle plus comme une machine à donner des claques ou des coups de pied au C..... que comme une capacité de gouverner : car à force de masquer les divergences d'idées internes, au nom d'une unité factice (au vu des dissidences), la droite nationale suscite sur elle-même une opacité très forte, une ''invisibilité'', une ignorance de ce qu'elle est ou propose, sur nombre de sujets essentiels et primordiaux.
Sans parler du fait évident que ces querelles(souvent fausses et de peu d'intérêt), méthodiquement relayées sur la blogosphère,nuisent à l'image de tous.

Montcalm

Non ? Pas possible...
Il ne faut pas se leurrer, une succession familiale à la tête du FN a été entérinée de longue date. Déjà en 1999, les naïfs avaient été prévenus: hors du label "Le Pen", point de place pour les Mégret, Le Chevallier, Lang, Bompard et maintenant Gollnsich.

Dixit Jean-Marie Le Pen lui-même, Bruno Gollnsich est un "grand-père" qui "passe" moins "bien" dans les médias que sa fille.

TFP

Sur cette affaire j'ai moi-même été censuré sur NPI: je défendais scat (que l'on peut dire être à l'origine du "buzz") et Bruno Gollnisch mais surtout je m'offusquais de la réponse du modérateur à scat. Mes arguments furent à tel point imparables que mon commentaire ne passa pas...

[Vous pouvez le mettre ici : les lecteurs de NPI y viennent souvent... MJ]

DAUGAN Bernard

C'est un progrès pour la France et les Français :On va passer du fauteuil roulant au fauteuil branlant.

TFP

Oui mais mon message n'étant pas paru je ne sais plus exactement ce que j'avais écrit d'autant plus que cela fait 3 jours;
mais en gros je réfutais l'argument des "casseroles" et parlais de la popularité de Gollnisch.
Ce commentaire n'étant pas passé, j'en ai renvoyé un autre ce matin pour m'offusquer de la censure...
Evidemment il n'est pas passé non plus...

SD

Pas nouveau. Je crois que de toutes façons les choses sont déjà jouées. Marine Le Pen a une autre idée du parti, plus institutionnelle, souhaitons qu'elle ait raison.

cathelineau

La succession est réglée depuis plus de deux ans et l'on peut se demander pour quel avenir.
Il est très difficile d'imaginer que le "monde FN" se mobilise comme il l'a fait pendant des années. On a su les décevoir et les envoyer planter salades et radis qu'ils aient plus de 50 ans ou beaucoup moins.
Ni Gollnish ni Marine n'ont su et ne sauront transmettre le flambeau d'un espoir, leur sera reproché à l'une d'avoir tout cassé et à l'autre de ne pas avoir su empêcher la casse.
La droite où l'on arrive jamais comme le dirait Adeline

pg

@ Cathelineau

''La droite où l'on arrive jamais, comme le dirait Adeline''.
Mais lui non plus, qui voulait rompre avec le systèmes des partis selon la nomenclature droite-gauche, n'a pas pu arriver à autre chose que de présenter des listes monarchistes aux élections. Paradoxe.
En réalité, il y a un autre combat à côté de celui qu'implique la politique partisane : la culture, les idées, la société civile, etc......Il demande autant de temps et d'implication que le combat électoral. Or c'est là que se déterminent les grands enjeux de la politique, à de rares exceptions, dues à des personnalités politiques exceptionnelles par leur vision novatrice : les partis suivent.

ALM

Dommage que dans un blog catholique romain, vous "fassiez" de la politique partisane ou presque. Quel intérêt ? Enfin ,cela semble intéresser vos lecteurs, vu le nombre de commentaires !!!Panem et circenses...

[Il serait donc interdit à un catholique de parler de la succession au FN ? Quel étrange dogme. MJ]

guillaume

@ Cathelineau
Adeline a fort inélégamment profité de son expérience à la mairie de Toulon pour cloporter des ragots sur ce qu'il se passait à Saint Cloud. Tout ça pour en arriver à la concusion que là où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie, merci pour l'info! C'est super les monarchistes qui passent leur temps à dire que tout va mal et ... qui passent leur temps à dire que tout va mal! Il est vrai qu'Adeline a le mérite de s'être présenté aux élections.
"la succession" est pliée? A voir... J'ai déjà entendu ce genre de chose pour le congrès de 2007, et c'est Gollnisch qui est arrivé en tête. QUI y croyait???
il a raison de tenter sa chance. Moi, je crois que Marine doit rester à sa place, celle de porte-parole du FN; grâce à sa visibilité médiatique. Elle n'est crédible ni comme leader capable de rassembler, ni comme capable de gouverner la France. De ce côté là, je fais plus confiance à Gollnisch.

guillaume

Gollnisch est à Marine, un peu ce que Dominique Strauss-Kahn est à Ségolène Royal: l'expérience, la culture, la maîtrise des questions internationales, face à la visibilité médiatique(qui ne dure qu'un temps....)

Il y a aussi une donnée importante. Pour les capacités de rassemblement, l'espace qui s'offre à droite de l'UMP avec les déçus de Villiers est primoridial. Je crois plus Gollnisch crédible vis à vis des déçus de Villiers que Marine qui est plus dans l'électorat populaire du Nord. Je ne parle même pas du PDF et des déçus du FN.

Solange

C'est ce que nous disons depuis des années. Montcalm a très bien résumé le problème. Lors de la crise de 1998, c'est le népotisme familial qui était en cause, et toutes les scissions successives ont été provoquées par les purges ou par des départs dans le ras-le-bol et la douleur.

Même si par la plus grande des surprises Bruno Gollnisch était désigné comme président, je pense que le clan lepéniste n'accepterait pas cette élection. Nous sommes dans une impasse totale. Tous les moyens sont employés pour imposer MLP. Les courtisans et les lâches sont à l'oeuvre depuis 2002. C'est aussi pour cette raison que le congrès a lieu si tard : c'est parce que le clan ne pouvait pas encore s'assurer la succession. Il fallait décourager ou faire partir MF Stirbois, Bernard Antony, Jacques Bompard, Carl Lang, Martial Bild... et garder Gollnisch en forme de caution. Bruno aurait dû quitter le navire en 2009 au moment de la crise MLP/Lang, car sans lui, il faut bien dire que le FN ne ressemble à rien.

Cependant, essayons quand même avec nos faibles ressources de porter Bruno à la présidence du FN. Ne soyons pas fatalistes, ne nous laissons pas impressionner par toutes ces manoeuvres mesquines. Soyons conscients de ce qui se passe : que les sceptiques et les hésitants prennent le parti de Bruno dans cette lutte inégale. Rien n'est encore écrit malgré les manipulations et les intimidations de toute sorte.

Bainville

Le père de Marine a été un agent irremplaçable pour bloquer le parti national.
Sa fille est trop marquée par sa solidarité avec la politique du vide imposée par le père.


Son père a détruit patiemment depuis 10 ans ce parti qui seul pouvait enrayer la destruction de la France.

Ses jeux de mots, stupides, ainsi que sa fermeture d'esprit envers des hommes de valeur poussés vers la porte du parti national, ont écarté le FN de tout pouvoir politique.

Pour cultiver cette ambiguïté, toute artificielle, avec le militarisme allemand, sortir une sornette chaque fois que le parti national allait accéder à une influence politique importante, et ainsi lui bloquer toute arrivée au pouvoir il fallait que J.M Le Pen ne veuille vraiment pas du pouvoir, il lui faisait peur.

Quel gâchis!


MARTINEZ, GOLLNISCH BOMPARD MEGRET LE GALLOU, voilà des hommes courageux qui eux voudraient implanter durablement les idéaux nationaux dans la jeunesse, sans effrayer exprès la bourgeoisie avant chaque grande échéance.

Le désastre de 2002 n’ a pas amené le fondateur du FN à opérer un retour sur lui-même et à laisser la place à des hommes de valeur et moralement inattaquables face à un système politique impitoyable et retors, auquel il a trop donné de prise par ses inconséquences.-
Il faut une nouvelle donne et rassembler les talents, l’héritière est trop marquée par le raidissement autocratique des années désastreuses.

nicole

a) Si Marine Le Pen gagne la Présidence du FN, tous les partisans de Gollnisch, et Gollnisch lui-même seront accueillis à bras ouverts par Carl Lang, au PDF. Marine Le Pen n'aura qu'une coquille vide..

b) Si Gollnisch obtient la Présidence du FN, tous les gens qui sont partis, reviendront au FN, pour le soutenir, à condition que Gollnisch "neutralise" Marine et tous les marinistes..

Je connais beaucoup d'ex-FN, prêts à ré-adhérer, uniquement pour voter Gollnisch au Congrès.. Ce qui promet de belles surprises, surtout aux marinistes..

Mais le problème n'est pas la date du Congrès, mais son lieu : aucune ville de France n'acceptera de le recevoir !!
Je propose : Genève..

scat

Oui c'est vrai, la "guerre de succession a commencé". Mais ce n'est pas un scoop! Les racines de cette "guerre" remonte loin, probablement à 10 ans en arrière avec la crise mégrétiste, Mégret voulant remplacer Le Pen.
Mais l'affaire qui nous fait réagir ici n'est pas là: il s'agissait de réagir à la dérive "mariniste" de Nations Presse Infos...
Oui c'est vrai, les modérateurs de cette agence de presse ont fait une erreur magistrale sortant de leur rôle d'impartialité. En disant clairement "votre choix est un mauvais choix", en parlant du choix Gollnisch, leur masque est tombé. NPI est un site proche du FN, c'est une agence de presse indépendante qui se devait de rester neutre entre les prétendants à la succession de Le Pen.
Personnellement mon intention n'était pas de "démasquer" les choix marinistes de NPI. Mais puisque cela est fait, ce n'est pas plus mal... au moins on sait à quoi s'en tenir.
NPI tient un rôle important: n'oublions pas que chaque jour c'est plus de 10000 (en hausse constante) connexions uniques au site.
N'allez pas croire ce que je n'ai pas dit: ce site a des intérêts: on y relève tous les passages médiatiques des candidats FN, des articles de presse divers, des infos concernants les fédérations FN etc
Tout n'est pas mauvais, loin de là.
Mais maintenant on sait que ce média est mariniste et donc encore un caillou dans la chaussure de Bruno Gollnisch.
C'est d'autant plus scandaleux que le patron de NPI est Jacques Vassieux, conseiller régional Rhone-Alpes, donc dans le groupe de Bruno Gollnisch.

voir ma conversation avec Solange le 5 février (fin des commentaires)
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2010/02/mariechristine-arnautu-lavortement-et-le-pacs.html#comments

Personnellement je pense que rien n'est joué pour le congrès du FN entre Marine Le Pen et Bruno Gollnisch. La campagne qui débutera entre les deux ne peut que desservir Marine Le Pen au profit de son adversaire puisque cette campagne va nécéssairement mettre en lumière celui qui est dans l'ombre. Bien que Marine Le Pen passe trop souvent dans les média, Gollnisch garde une cote de sympathie très importante parmi les militants (adhérents). Or ce sont eux qui votent, pas les simples sympathisants.
Dès que Gollnisch passe dans les médias, il gagne des points grâce à sa gentillesse, la justesse de ses analyses, la clarté de ses propos et sa sagesse d'esprit.
N'oublions pas que Gollnisch est arrivé en tête devant Marine au dernier congrès avec 9 points d'avance sur Marine Le Pen...

Certes les amis de Lang, proches de Gollnisch, sont partis depuis mais les militants n'ont pas trop suivi... Tout ceux qui restent au FN ne sont pas que des "marinistes". Un certain nombre de têtes de liste régionale (je ne citerai pas de noms pour leur éviter des ennuis) ou des secrétaires départementaux sont des partisans de Gollnisch.
Beaucoup d'autres hésitent entre les 2. A eux de comprendre que Marine est la candidate des média, un peu comme l'a été Ségolène Royal en 2006-2007... A eux de comprendre que les média (et pas qu'eux d'ailleurs, les politiques aussi) ont tendu un piège au FN, à savoir inviter seulement la partie minoritaire du FN (à l'époque) pour le faire grandir et s'opposer aux autres... et ainsi provoquer remous et scission (cela a d'ailleurs marché en 2009 avec le départ de Lang et de ses amis mais aussi le départ de Bompart et Antony)

Personnellement j'ai vu le coup venir dès... 2002.
2002, cela ne vous rappelle rien? un FN à 17%... un FN dans les sommets électoraux; un FN qu'il fallait à tout prix casser...
Cela a marché et les "marinistes" purs et durs s'y sont laissés prendre; ils croient qu'ils vont sauver le FN avec Marine. Or ils creusent sa propre tombe...

Moi j'encourage tous ceux qui en ont assez de cette dérive, de ce déclin, de ce sectarisme à adhérer au FN pour avoir la possibilité de voter Gollnisch.
A mon avis, ça va se jouer à très peu de chose.
Personnellement j'étais certain que Gollnisch arriverait en tête à l'élection au Comité central au congrès de Bordeaux de 2007 car je connais les militants. Gollnisch est admiré... Seuls les naïfs et les ignorants (et les média mais c'est un peu pareil) se sont étonnés du résultat.
Cette fois-ci je n'en sais rien mais ce dont je suis sûr c'est que tout reste possible.
Donc adhérez, réadhérez pour sauver la droite nationale.
Seul Gollnisch saura lui redonner sa splendeur passée.

trahoir

Je ne comprends rien, et ne veux rien comprendre à ces problèmes de succession (pourtant loin du succès !).

Mais ce qui me désole c'est que des gens pensent encore qu'être "dans" l'Etat permettra de "sauver la France" (demi tour droite direction les dortoirs....et en chantant).

Si le "vrai" pouvoir laisse le FN arriver aux portes du pouvoir "institutionnel" c'est qu'il sera fini, vide. Un truc à la Pétain élu par une chambre de gauche dans un Parlement délocalisée en province sous la pression ennemie (c'est mieux que délocalisé en Inde sous la pression du libéralisme mais bon...autre temps, autre moeurs).

La banalisation du FN montre simplement que la lepénisation a fonctionné à plein régime. Mais si Lepen le "communicant tribun batailleur" a gagné son parti, lui, est touché, mais paradoxalement renfloué par le pouvoir médiatique qui a besoin d'un exutoire (Sarko "facho" mais pas pire que Lepen) !

Le FN ne passera jamais, si il passe c'est uniquement pour qu'on lui file le mistigri, la patate chaude, la crise et tout le tremblement.

A l'inverse, un vraie presse de droite forte utile et efficace (et d'excellents sites comme celui ci ou FDS.com) au lieu de considérations militaro - business (VA), cathos guerre civile (Présent), ou cathos - bobos (FC), des réseaux, des tactiques, des actions, etc.... c'est ça qui permettra de gagner sur un plus long terme.

La France est dans une telle situation que, paradoxalement, la "sauver" reviendrait à fournir de plus en plus de moyens d'intégration aux étrangers, par exemple !

N'est il pas préferable de laisser gauche, extre - gauche et écolo s'entretuer avant de s'attaquer à l'UMP, un peu comme les bandes des cités s'allient pour attaquer la police ?

Corsé

Et la liquidation du front vous y avez pensé ??
Gollnisch on t'attend au PdF.

Solange

Excellente analyse de Scat. Les catholiques nationaux doivent se mobiliser pour que l'espoir d'une refondation de la droite nationale devienne réalité autour de Bruno Gollnisch et d'un FN redevenu le vecteur et le fédérateur de toutes les énergies nationale, populaire, sociale et identitaire en vue de la réinstauration d'un ordre social chrétien enraciné dans nos traditions historiques et charnelles.

Vive le mouvement national ! Gollnisch-Flourens Président !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.