Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



ObamaCare : la réforme de la santé va-t-elle avorter ?
Veillée de prière pour la vie le 26 mars à Toulon

Chaque jeudi, devant la Coupole

Communiqué de Laissez-les Vivre :

"La manifestation de protestation publique envers la réception de Mme Simone VEIL à l'Académie française organisée conjointement par LAISSEZ LES VIVRE-SOS FUTURES MERES et SOS TOUT PETITS et soutenue par de nombreuses associations a rassemblé jeudi 18 mars près de 600 participants quai du Louvre (face au quai de Conti). Cependant, à peine installés quai du Louvre, les forces de police entendaient nous expulser du lieu prévu pour nous reléguer à au moins deux cents mètres du Pont des Arts situé face à la Coupole. En outre à peine mise en route, la sonorisation fut débranchée par un responsable de la préfecture de police avec menace de confiscation du matériel, et ce, malgré la mention exprès d'une sonorisation inscrite sur le récépissé de dépôt de déclaration, cacheté et signé, régulièrement délivré par la préfecture de police. Les associations organisatrices laisseront au tribunal correctionnel de Paris de qualifier cette action constitutive d'une infraction pénale.

B Un chapelet très fervent, animé par M. l'Abbé Beauvais (assisté de ses puissants mégaphones, faute de sonorisation). Entre chaque mystère, les prises de parole ont été assurées par le Dr Xavier DOR, Président de SOS TOUT PETITS ainsi que le Dr Luc PERREL et Pierre VOUTERS, respectivement Président et Délégué général de LAISSEZ LES VIVRE-SOS FUTURES MERES. Tandis que Madame VEIL suivie de son terrible cortège de SEPT MILLIONS DE PETITES VICTIMES montait l'escalier d'honneur de l'Institut de France, revêtu du traditionnel tapis rouge, désormais rouge sang, le pavé de la place de l'Institut était jonché d'un millier de petites croix blanches, symbolisant chacune 7 000 000 enfants exterminés avant la naissance.

Désormais, chaque jeudi à 15 heures, deux militants en tenue de deuil, assureront une permanence place de l'Institut, jonché de ces petites croix blanches : en effet, puisque la République renie, une fois de plus, sa parole, il devient inutile de procéder à des déclarations de manifestation conformément au décret-loi du 17 octobre 1935 qui ne concerne que les rassemblements de trois personnes et plus."

Commentaires

TFP

600 participants? J'y étais. C'est bizarre, je ne dois pas savoir compter car moi j'ai plutôt estimé à 150 tout au plus...!!!

Roland

Mon estimation personnelle serait plutôt de 300 personnes minimum ce qui est très peu dans un espace ouvert.

Il faut aussi tenir compte des personnes restées sur le quai Malaquais et sur le quai Conti. Les CRS ont tout fait pour nous disperser et certains ne sont pas aller faire le tour par le Pont-Neuf et par le pont du Carrousel pour rejoindre le reste de la manifestation.

Peut être avez-vous oublié ces personnes dans votre décompte?

Par contre la remarque de l'abbé Laguérie est très juste : où était ceux qui qui avaient appelé à cette manifestation?
http://blog.institutdubonpasteur.org/spip.php?article128

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2010/03/manifestation-contre-lintronisation-de-la-culture-de-mort-à-lacadémie.html#comments

PK

7 000 ?

7 millions, non ?

Marie

très bonne idée mais combien de temps pourront-il tenir ?

GASTAL

C'est une honte pour eux, et pour notre pays, que trois présidents de la République aient tenu à être présents à l'intronisation sous la coupole de la responsable du massacre de millions de petits Français et du délitement qui en découle de notre tissu social. Quand voudront-ils ouvrir les yeux ?

Excellente initiative de prévoir deux personnes chaque jeudi après-midi devant l'Institut.

texmex

Tous ceux qui ont manifesté pour la vie savent que le papier de la préfecture ne veut rien dire. Les policiers vous embarquent quand même.
Encore un manquement à la parole donnée, de la part de la République. Encore un déni de justice.
Je vois monter autour de moi l'exaspération et l'esprit de révolte. Les moutons songent à devenir enragés, et on dirait que le gouvernement fait tout ce qu'il faut pour.

Ludovic

Il était important de réagir.
En revanche, je ne suis pas sûr que le chapelet en public soit la bonne solution.
-Je pense à la parole du Christ qui dit de prier en secret
-La lutte contre l'avortement est d'abord une lutte humanitaire et sociale (pour protéger les femmes et leurs bébés)
-on ne manquera pas de reprocher un esprit de croisade, la main mise du religieux sur le politique

En fin de compte c'est un mélange des genres peu efficace. Dissocions les deux actions: prières dans nos églises et nos maisons contre l'avortement, actions publiques sans référence religieuse mais revendiquant la protection des plus faibles.

Jean Theis

Aux infos de la TV, la manifestation a été complètement ignorée. Par contre on a eu droit aux éloges dégoulinantes de vieux dynosaures chamarrés.

Qui a lu "Ma vie" de Mme Veil ? Il serait intéressant de savoir chez qui elle habitait au moment de son arrestation et le lieu.

Roland

@ Ludovic

Si on parle du chapelet, c'est parce que ceux qui en avaient étaient majoritaires!

Où étaient les autres organisations laïques qui avaient appelé à manifester?

Droal

Nous retrouvons à la Fin ceux qui étaient au Commencement de l’Enfer français.

Comment ne pas évoquer la quadrature de la haine de la France?

Si Daniel Cohn-Bendit et sa génération ont donné l’impulsion de la destruction de la France, le troisième Président de la cinquième République a organisé la mort physique, sociale et la mort de l’espoir en l’avenir. Respectivement, en légalisant l’avortement ; en organisant le chômage « structurel » ; en commençant l’endettement de la France . Tout cela, dès 1975.

Le troisième, le cinquième et le sixième qui furent tous les trois les Présidents de la mort des Français et des Française entourent leur « immortelle » sous la Coupole. Trois Présidents qui n’ont qu’affabilité pour celle qui est la source secrète de leur misérable pouvoir, « la personnalité préférée des Français ». Comme, sans doute, Adolphe Hitler est la personnalité préférée des Juifs. Ça tombe sous le sens.

Paris Match de cette semaine n’a pas assez de lyres pour chanter les mérites de la dame en rapportant, par exemple, ceci : "Autre académicien et écrivain à Paris Match, Jean-Marie Rouart loue « sa grande dignité. Jamais elle n’a mis en cause ou cherché à culpabiliser les Français ». Tous admirent le courage de l’animal politique qui, en 1974, bravant les insultes, a fait voter la loi sur l’avortement. « Ce fut le deuxième grand moment d’une carrière tout entière au service de la France », rappelle le comte d’Ormesson."

On se demande ce qui serait arrivé si elle n’avait pas eu « une carrière tout entière au service de la France ».

Ce qui compte , par définition, c’est le résultat des courses.

Premier résultat : 7 000 000 de Français et de Françaises (y compris des Juifs) sont tombés au champ d’honneur :

« Heureux ceux qui sont morts pour la terre charnelle ;
mais pourvu que ce fût dans une juste guerre.
Heureux ceux qui sont morts dans les grandes batailles,
couchés dessus le sol à la face de Dieu ...

Heureux les épis murs et les blés moissonnés... » écrit Charles Péguy.

Second résultat : Simone Veil sait qu’elle a perdu depuis le 29 mai 2005.

Le trio fondateur de la mort des Français dans l’ordre hiérarchique, au 17 janvier 1975, début de l’extermination des Français (soit exactement 104 ans après l’apparition de Marie à Pontmain) est M. Giscard d’Estaing, M. Chirac et Mme Veil. Cette trinité de mort a raté de ce qu’elle voulait faire, c'est-à-dire détruire totalement la France.

M. Giscard d’Estaing écrit une constitution €uropéenne.

M. Chirac la propose aux Français qui la refusent le 29 mai 2005.

Devant ce refus, Valéry Giscard d’Estaing dit à Simone Veil qu’il suffit de refaire un autre référendum. Simone Veil lui répond : « c’est foutu . »

Et c’est BIEN foutu. Après 10 ans de monnaie de singe auvergnate, l’€urope est en train de s’écrouler.

Ce n’est ni Adolphe Hitler, ni Simone Veil qui étaient destinés à devenir « maître » de l’Europe.


pg

@ Ludovic

En total accord avec vous : manifester en priant est absurde. Il y a un temps pour prier et processionner, et un autre pour manifester. Le mélange des genres conduit à faire de la défense de la Vie le monopole de qq uns, qui excommunient ensuite tous les autres.
Au fait où était le glorieux M. DE BOER, qui nous expliquait que le FN est mou du genoux contre l'avortement ? A la manif ou chez lui tranquille ?

Sancenay

A PG

décrispez-vous cher Pg , chacun fait selon sa conscience en s'efforçant de respecter celle du voisin pour peu que celui-ci soit respectable évidemment.

Votre fixation sur les attitues ou les critiques "des cathos" ( ça ne veut pas dire davantage que les expressions réductrices "les juifs", "les musulmans", "les athées"), bien que compréhensibles ( j' ai aussi subi comme bien d'autres ces critiques en maintes occasions de la part de mes pairs et je n'ai manifestement pas fini de les subir pour ce qu j'écris ici.)

Mais vous savez bien qu'il ne suffit pas de se dire "catho" ou "tradi" ou que sais-je pour être fidèle et raisonnable, voire simplement sage.

Ces disputes sont stériles et profitent assurément aux comparses du Chapon endimanché sous la coupole entre autres destructeurs de notre civilisation.

axel de Boer

@pg. J'étais à la manif, si vous y étiez vous m'avez sans doute vu puisque nous étions bien peu. c'est vrai que les organisateurs eux-mêmes ne semblaient pas vraiment être là en force non plus.
Quans au FN, il n'était pas là non plus. Mon regret : que les cloches de Notre-Dame n'aient pas sonnées le glas. Si toutes les églises de Paris avaient sonnées le glas, cela aurait eu au moins un peu de tenu.
mais ce n'est pas en fustigeant madame Veil qu'on fera avancer la cause de la Vie, je crains. le problème est maintenant ailleurs : faire prendre conscience aux citoyens de ce pays que l'avortement est un problème. On ne gagne jamais une bataille en étant contre. Même si il fallait le faire.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.