Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Mgr Cattenoz à nouveau sous le feu de critiques anonymes
Une catholique en politique

Mgr Cattenoz défendu sans langue de bois par son vicaire

Réfutant "une crise de confiance" à l'égard de Mgr Cattenoz et préférant parler de "problèmes individuels", le père Pierre-Joseph Villette, vicaire général du Diocèse d'Avignon depuis 2007, répond sans langue de bois aux questions posées par La Provence suite aux nouvelles attaques dont est victime l'évêque du diocèse. Nous vous recommandons la lecture intégrale de l'entretien (ici) dont voici quelques extraits :

Sur l'autoritarisme de Mgr Cattenoz :

"Ecoutez, le père Cattenoz sait ce qu'il veut, il est vigoureux, un peu carré mais en ces temps où tout fout le camp, il n'y a qu'à voir dans l'Education nationale, c'est bien d'avoir un peu d'autorité (...) Mais il y en a marre de ces accusations anonymes (...)"

Sur les communautés nouvelles installées dans le diocèse à la demande de l'évêque :

"La communauté Shalom est sur la Rocade, ils circulent, annoncent l'Evangile, dans un quartier musulman, Monclar, où il n'y a jamais vraiment eu de présence chrétienne. Ils tiennent notamment un snack en face du lycée Philippe de Girard. L'Eglise doit être visible car à force d'être discret, on disparaît (...) Ils sont jeunes, ils ont de l'énergie, ils font passer le message de l'Evangile, où est le problème ? (...) Mais il y a de moins en moins de prêtres en activité. Il ne faut pas attendre indéfiniment si on veut une vie chrétienne et religieuse active dans le Diocèse."

Sur la baisse du revenu mensuel des prêtres passant de 950 à 900 € et sur la "facturation" des baptêmes à 50 € :

"Là dessus, il faut être clair. Depuis 2006, nous avons une retraite complémentaire qui n'existait pas jusque là et on a retardé l'impact sur les prêtres. Cette baisse a été votée en décembre dernier par le conseil prebytéral. Mais honnêtement, quand on voit la pauvreté dans la rue, se plaindre pour 50 euros alors qu'on est logé, nourri et éclairé, c'est un peu dur non ? Je ne pense pas que dans le Diocèse, des prêtres aient des problèmes financiers (...)

Là aussi, soyons clairs, si quelqu'un n'a pas d'argent et demande à être baptisé, il le sera. Le souci, c'est que jusque là, l'argent des baptêmes allait dans la poche des prêtres. Or, dans certaines paroisses, il y a 150 baptêmes par an, et dans d'autres, quelques uns seulement. Donc, tout revient à l'Archevêché qui le redistribue de manière équitable à chaque prêtre, puisque le denir de l'Eglise (ex-denier du culte) n'est pas suffisant."

Commentaires

GanGan

Énorme : la communauté Shalom :) dans un quartier musulman, :) ils tendent la palme du martyr pour se faire battre ?
En tout cas voila un Diocèse qui bouge.
udp pour Monseigneur Cattenoz.

Marie

excellent, merci au Père Villette.

AML

Bravo à ce vicaire et à Mgr Cattenoz que j'admire depuis un moment et qui devrait faire des émules !

wilsdorf

On ne peut que soutenir Mgr Cattenoz dont les ennuis viennent sans doute des positions non "gnan-gnan" qu'il sait prendre.

Mais pour ma part, je trouve hélas l'interview du vicaire épiscopal pitoyable. C'est de la communication de bas étage qui ne va rien arranger.

Un fidèle du diocèse.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.