Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Razzia à la fac
Les éditions Dupuis pilonnent les brochures cathophobes

Reconnaissance des unions homosexuelles, petit à petit

Une proposition de loi relative à "la modernisation du congé maternité en faveur de la protection de la santé des femmes et de l'égalité salariale et sur les conditions de la parentalité", prévoit, en son article 5 :

"Après la naissance de l’enfant et dans un délai de trois mois, le père, le conjoint, la personne vivant maritalement avec la mère de l’enfant ou ayant conclu avec elle un pacte civil de solidarité, bénéficient d’un congé d’accueil à l’enfant de quatorze jours consécutifs ou de vingt et un jours consécutifs en cas de naissances multiples."

La discussion est prévue le 25 mars.

Commentaires

Xtof

25 mars = jour de l'Annonciation !

alain21

"Le salarié, père d’un enfant venant de naître, peut demander à bénéficier d’un congé indemnisé d’une durée de 11 à 18 jours calendaires, durant lesquels son contrat de travail est suspendu. L’indemnisation prévue est également ouverte aux pères demandeurs d’emploi ou stagiaires de la formation professionnelle."

http://www.travail-solidarite.gouv.fr/informations-pratiques,89/fiches-pratiques,91/maternite-paternite-adoption,116/le-conge-de-paternite,1062.html

Le congé de paternité s'intéresse au lien père-enfant ; pas à la manière dont le père est lié à la mère. Il peut en être séparé voire divorcé et bénéficier quand même du congé

Pourvu que l'UMP ne succombe pas encore une fois au politiquement correct . Pour l'instant , ce projet émane du groupe PS.

mapayul

Il y a eu récemment une proposition de loi sur "le harcèlement psychologiques des femmes" dans le mariage visant à faire de ceci un argument de combat pour les divorces (je fais bref).
J'aurai voulu avoir votre avis.
merci.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.