Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La lorgnette aveugle des anticléricaux occidentaux
La conférence d'un imam de l'UOIF annulée sous la pression du Bloc identitaire

Vers l'interdiction de la burqa en Belgique

N Les députés belges ont adopté mercredi en commission un projet de loi interdisant le port du voile intégral, y compris dans la rue. Ce projet a été adopté à l'unanimité. Le vote en séance plénière pourrait être organisé dès le 22 avril, la loi entrant alors en vigueur cet été. Le texte, qui ne parle pas explicitement de burqa ou de niqab, parle des personnes qui

«se présenteront dans l'espace public le visage masqué ou dissimulé, en tout ou en partie, par un vêtement de manière telle qu'ils ne soient plus identifiables».

L'«espace public» désigne ici l'ensemble des rues, chemins, jardins publics, terrains de sports ou «bâtiments destinés à l'usage du public où des services peuvent lui être rendus». Des exceptions sont toutefois prévues pour les événements festifs comme les carnavals, s'ils ont été autorisés par décision municipale. Daniel Bacquelaine, le chef de groupe du Mouvement Réformateur, explique :

"Les députés de la commission ont motivé leur décision par deux arguments principaux : la question de la sécurité - il faut que chacun soit identifiable en tous lieux - et celle de la «dignité de la femme [et le respect des] principes démocratiques fondamentaux». «Comme le lancé de nains, même s'il se fait sur une base volontaire, la burqa est contraire à la dignité de la femme, c'est une prison ambulante".

Sans nul doute, l'interdiction des minarets en Suisse a libéré certaines initiatives en Europe. La France suivra-t-elle dans ce début de résistance à l'islamisation ?

Commentaires

Ethos

Comme c'est étrange...alors que nos zélites font continuement reculer nos chances de nous en sortir de ce côté-ci de la frontière.
Pas besoin de décret, pas besoin de Conseil d'Etat : la burqua et le voile sont des symboles de guerre et constituent des menaces à l'ordre public, un maire et un préfet ont le pouvoir, ce me semble, pour faire cesser le port du voile comme la robe portée par les muzz et poursuivre les contrevenants.

Imagine -t- une quelconque liberté pour des cinglés portant brassard et croix gammée ?
Non, évidemment.

Alors qu'attendent - ils?

marc

Tout dépend des motifs (réels!) sur lesquels sera fondée cette loi:
- dignité de la femme, ca se défend.
- sécurité, cela me semble déjà plus contestable quant à la liberté des personnes qui est déjà bien remise en question lorsqu'on sait qu'il est possible d'être condamné pour des propos tenus dans le cadre privé aujourd'hui...La pente sécuritaire est à toujours à double tranchant.
- laicisme, féminisme, atteinte à la religion, attention danger: à quand les soutanes, les voiles des soeurs, les capuchons des moines...

Lama12

La frontière entre la France et la Belgique, en Flandres, est artificielle; on passe d'un pays à l'autre en traversant la rue.

Il faut donc imaginer des personnes revétues de leur burqua, quitter leur maison en France (si comme tout l'indique, l'interdiction en France, ne concernerait que les bâtiments publics) et l'enlever en arrivant de l'autre coté de la rue, pour aller voir des amis ?

Romain Dyli

Malheureusement l'interdiction de la Burqa ne fait que reculer le problème de l'islamisation galoppante de l' Europe.
Cette loi risque de plus, d'ouvrir la porte à des initiatives laïcistes comme interdire la soutane ou la kippa. Malheureusement, il n'est pas facile de dire si la Burqa fait oui ou non partie integrante de l'Islam. Il n'y a pas deux islams, mais un seul islam! Si on interdit donc la Burqa, cela semble être une atteinte à la liberté religieuse.
Et d'autre part, la Belgique a vraiment d'autres choses à faire que d'interdire la Burqa. Lisez un peu l'article de l'Homme Nouveau sur l'etat de l'Eglise belge et vous verrez que ce pays est dans un état tres tres critique!!

Saint-Georges

Sur quel ton faut-il dire que nos gouvernants ignorent la loi.
Si elle était appliquée, le voile intégral serait interdit:
En France depuis....cherchez...
Se masquer est interdit SAUF PENDANT LE CARNAVAL.
Pourquoi chercher autre chose.
C'est bien la preuve qu'ils veulent changer la loi!

Olivier

La loi interdit de se promener dans la rue masquée, sauf pour le carnaval.
Du coup, les femmes avec leur burka ne peuvent circuler dans la rue que durant le carnaval. C'est tout! Appliquons déjà la loi!

[Quelle loi ? MJ]

VD

C'est très ambigü : que se passera-t-il pour les religieuses (celles en habit, reconnaissables) ? Il sera très facile de déraper vers leur interdiction.

Il faudrait déjà faire de la prévention anti-burka, à l'école par exemple. Est-elle réellement imposée par l'Islam ou est-ce une protection contre cuistrerie et la goujaterie masculines ?

HB

Il n'existe, à ma connaissance, non une loi mais qu'un décret de juin 2009 anti-cagoule:

http://www.france-info.com/IMG/pdf/e/2/f/Le_decret_anti-cagoule_dans_le_Journal_Officiel.pdf


Jean Theis

C'est uniquement une question de sécurité. Dans le métro de Moscou, les kamikases portaient-elles la burka ? Il faut bien qu'elles aient caché leur bombes quelque part.

La dignité de la femme. Ce raisonnement est ridicule. De tout temps les femmes ont aimé se déguiser (voir les chapeaux de la Reine, les tenues des Incoyables, les hénins sous Charles VII, etc etc) L'indignité serait peut-être de s'exhiber nues ou quasiment.

Montcalm

Quel est le bien-fondé d'une telle loi ? La dignité de la femme ? Dans ce cas, il faut interdire la pornographie. Sécurité ? Dans ce cas, il faut interdire tout vêtement permettant de transporter une bombe ou des explosifs. Laïcité ? Nous arrivons ici au cœur du sujet. La classe politique belge actuelle est animée d'un laïcisme particulièrement agressif et obtu(en témoigne la bouffonne résolution parlementaire contre les propos du pape l'année dernière). Cet acharnement à traquer l'intrusion du religieux dans la sphère publique, si minime soit-elle, est néfaste pour toutes les religions, y compris la catholique, déjà bien malmenée au pays de Tintin.

L'Église de France s'est prononcée contre une loi. Elle a raison. L'Église est au service de la Vérité, pas de la démagogie électorale ni de l'idéologie.

Abbé Charles Tinotti

Nopn, l'église qui est en France ne s'est pas prononcé contre une loi; il y a seulement eu un communiqué de Mgr Santier président d'une commission de la conf. episc. laquelle n'a aucune autorité en la matière.
2. il est ahurissant de voir combien parlent de la burqa comme si c'était un signe religieux musulman. Elle est d'ailleurs interdite dans plusieurs pays musulmans. Elle est en fait un signe politique d'adhésion à l'idéologie wahabite. Il serait parfaitement légitime de l'interdire non pour motifs religieux (ce qu'elle n'est pas) mais comme symbole politique incompatible avec l'identité française (comme les symboles nazis etc) et en outre par motif d'ordre public puisque toute personne doit être identifiable.
Il ne faut pas confondre burqa et niqab avec le 'voile' qui, lui, ne pose aucun problème.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.