Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Les états généraux du jour
14 députés UMP contre "l'immigration de peuplement"

L'ordre public est devenu une expression vaine

De Marie-Joëlle Guillaume dans Famille chrétienne :

"La même semaine, les réserves exprimées par le Conseil d’État quant à une interdiction générale de la burqa et l’impavidité du ministre de la Culture, jugeant devant l’Assemblée le festival de « musiques extrêmes » Hellfest (« Fête de l’Enfer »), comme une manifestation sans danger de la diversité culturelle, nous ont renvoyé une étrange image de l’ordre public.

Refus du visage, aliénation de la femme, contestation radicale de notre société, pour la burqa. Apologie du meurtre et de la putréfaction, satanisme, haine du Christ et des chrétiens contenus dans les paroles, d’une violence inouïe, accompagnant nombre de morceaux de musique métal. Un État de droit peut-il accepter cela ?

Face à des provocations touchant aux racines du « vivre ensemble » et susceptibles d’engendrer des troubles graves, on attend des pouvoirs publics la manifestation de l’esprit de défense. Il y a un intérêt vital pour la France à ne pas laisser s’installer des violations flagrantes de sa vision de l’homme et de sa dignité. Or si les deux phénomènes cités ne sont certes pas de même nature, ils suscitent au sommet les mêmes réactions : minimisation du danger, absolutisation de la liberté d’expression, difficulté à sévir. [...] Dans le cas de la burqa, le Parlement semble décidé à agir. Est-il sain de le brider ? Dans le cas du Festival Hellfest, l’inconscience et l’irresponsabilité sont à tous les niveaux, puisque la commune, le Conseil général et le Conseil régional concernés soutiennent de leurs deniers ces incitations morbides à la profanation et à la destruction sous prétexte musical."

Commentaires

Philippe Edmond

Un tel éditorial aurait été bienvenu avant les élections

AMarie

Les six premiers commentaires postés à la suite de cette chronique de MJ Guillaume méritent le détour...et nos réactions !

Philippe

J'ai quand même du mal à imaginer que Marie Joëlle Guillaume est allée à ce festival... La vraie déontologie journalistique exigerait de la part des gens de FC d'aller sur place avant de faire un papier même si de visu ils ne pourront sans doute que confirmer leur pressentiment...Car enfin, des papiers d'humeur comme celui-ci je peux en écrire aussi rapidement que je les lis..

[Si vous suiviez les liens, vous constateriez que FC a déjà enquêté sur le Hellfest. MJ]

raphael charles

Et avec ceci et les commentaires des lecteurs ?

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/04/07/97001-20100407FILWWW00411-villiers-le-bel-conducteur-mis-en-examen.php

Ethos

Cette notion d'OP n'est devenue vaine que pour certains sujets "sensibles" et est fonction de critères appréciés discrétionairement par l'autorité publique, qui prend telle ou telle décision en fonction du "risque manifeste" de trouble à l'OP ou aux bonnes moeurs.

N'est-ce d'ailleurs pas cette dernière notion qui est ouvertement battue en brêche depuis 68 avant l'ordre public? Ces notions vont ensemble.

La dépravation des moeurs a bien été autorisée avant la construction de mosquées...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.