Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



France : 9 évêques à 2 veillées de prière pour la vie les 26 et 27 mai
Le mariage relégué à un contrat privé

Encore 40 tombes catholiques profanées

Lu ici dans le silence des autorités politiques et religieuses :

"Vendredi 14 mai, le maire d'Avesnelles est prévenu de dégradations survenues au cimetière de la commune. Il charge alors le garde champêtre, M. Vangheluwe, d'aller vérifier l'ampleur des dégâts. Sur place, le premier magistrat et le représentant de la police rurale découvriront une bonne quarantaine de tombes profanées. Plaques cassées, dérobées, descellées, vases abîmés, fleurs couchées... la liste est longue. Les sépultures visées sont concentrées pour la plupart dans une moitié du cimetière.

 "C'est un jeu morbide. Des plaques sont cassées, d'autres ont été déplacées sur des caveaux sans propriétaires. D'autres encore ont été mises au pied du Christ", déplore Jean-Claude Breucq.

En effet, quelques plaques, certaines à l'éphigie (sic) du Christ, ont été déposée au pied de la croix qui surplombe les sépultures, au fond du cimetière. Et si des tombes ont été dépouillées de certaines de leurs plaques, d'autres se retrouvent "décorées".

Commentaires

C.B.

En suivant le lien:
"L'acte semble être la manifestation d'un jeu enfantin. Pour autant, le maire prévient : "A Avesnelles, j'ai une politique stricte : celui qui casse repaie. C'est déjà arrivé avec des arbres. Les enfants ont cassé, je les ai convoqué avec leurs parents et ils ont payés. Ça a toujours marché. Là, je ferai la même chose."
Pour l'heure, Jean-Claude Breucq lance un appel à témoins. Des courriers et coups de téléphone seront passés aux familles touchées par les profanations. "J'espère vivement qu'ils porteront plainte, car nous, commune, ne pouvons pas le faire. Nous sommes juste propriétaires du terrain." C'est la gendarmerie nationale qui a maintenant l'enquête entre les mains. "
"jeu enfantin"? Quel âge ont donc ces enfants? Comment se fait-il que leurs familles ne s'inquiètent pas de ce que font leurs enfants quand ils ne sont ni en classe ni chez eux?
"Celui qui casse repaie" cela paraît un sain principe.
"J'espère vivement qu'ils porteront plainte, car nous, commune, ne pouvons pas le faire. Nous sommes juste propriétaires du terrain." Conseil certainement de bon sens, trop de victimes omettent, ou sont dissuadées, de porter plainte.

Robert Marchenoir

Des enfants qui saccagent les tombes de leurs ancêtres : vertigineuse forme de suicide anticipé. Une civilisation entière qui appelle la mort.

lavandin

Sur cette info : silence assourdissant des médias . Pour quelques tombes musulmanes profanées : déplacement du président de région, du président du conseil général, des sommités locales, .....Pour quelques dizaines de tombes chrétienne profanées : meme pas un entrefilet dans le quotidien régional . On crie à l'islamophobie à tout va , au racisme . Mais si c'est un musulman qui a fait le coup, silence complet ( à moins qu'on ne le déclare irresponsable )

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.