Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



L'euthanasie renforcée en Allemagne
Reporters sans frontières va pouvoir assurer la protection des blogueurs du Salon

Etonnante étude sur la douleur du foetus

Le foetus ne serait pas capable de ressentir de la douleur avant 24 semaines, rapporte une étude réalisée par le Royal College of Obstetricians and Gynaecologists rendue publique ce matin par Le Telegraph et le Times. En cause : les terminaisons nerveuses du foetus qui, au stade de 24 semaines, ne seraient pas suffisamment formées dans le cortex foetal. De plus, le foetus serait "naturellement insensible et inconscient dans l'utérus." Les auteurs de l'étude concluent donc qu'administrer des anesthésiants au foetus dans le cadre d'un avortement n'est pas nécessaire. Sic.

En Grande-Bretagne, le délai légal d'avortement, fixé à 24 semaines, est régulièrement remis en cause et il semble que c'est dans cette perspective pro-mort que cette étude, à prendre avec des pincettes, a été réalisée. En effet, le nouveau premier ministre David Cameron est en faveur d'un délai maximum de 20 semaines.

Les conclusions de cette étude sont étonnantes quand on sait que les équipes de réanimation en néonatalogie sont capables de faire survivre des enfants nés à 23/24 semaines qui ressentent la douleur de piqûres… Pour aider ces enfants à ne pas subir trop de stress lors de ces naissances très prématurées, on les masse, leur parle doucement, leur administre des anesthésiants.

Commentaires

Alex

Cet article me choque au plus haut point. Non pas l'article en lui-même, mais ce qu'il m'apprend sur l'IVG... Si je comprends bien à 24 semaines, un foetus a "des chances" d'être viable? Il est donc pratiquement "formé"? Et on a le droit de pratiquer une IVG alors que le foetus pourrait être viable??! J'avoue que là je suis vraiment interloqué! Je ne veux pas croire que cela est possible... Mais si le foetus est formé comment s'y prennent-ils pour le tuer?! (Ne répondez pas, vraiment, je ne veux pas imaginer...)
Si vraiment les parents, ou la mère si elle est seule, ne peuvent pas garder l'enfant, pourquoi ne pas le faire adopter? Surtout s'il est viable!
Je suis contre l'avortement à la base, mais là...ça dépasse tout ce que je pouvais imaginer.... Non, je ne comprends pas...
Je comprends la souffrance des femmes, vraiment, mais est-ce vraiment les aider que de pratiquer ces IVG....? Quel poids à porter que de vivre avec cet évènement pour le reste de sa vie....

Laetitia de M

Une personne amputée souffre du membre absent, de manière réelle & pas seulement psychologique, bien qu'il n'y ait aucune connexion neuronale entre son corps & le membre amputé. Ces personnes sont d'ailleurs de manière coutumière mises sous antalgiques ou morphine pour apaiser leur souffrance.
Alors il est évident qu'un foetus souffre dans son corps, même si toutes les connexions neuronales ne sont pas achevées, ne serait-ce que parce que son intégrité physique est réelle à défaut d'être mature.

Lusso

Le problème de l'avortement n'est pas celui de la souffrance du foetus. C'est celui du meurtre délibéré d'un être humain innocent.Savoir s'il souffre ou non ne change pas la nature intrinsèquement immorale de cet acte.Ces "scientifiques" me donnent la nausée en essayant de se donner bonne conscience de cette manière. Ils auraient pu vivre dans les années 30 et expliquer à Adolphe et à sa clique comment zigouiller les handicapés sans douleur.
Il ne faut surtout pas porter le débat sur la question de la douleur. Tuer un innocent, avec ou sans douleur, est toujours immoral.

Charette

Ces gens-là n'ont pas du voir les films "le cri silencieux" ou "l'éclipse de la raison".
Ca leur ferait peut-être sortir la tête de leur analyse "scientifique" sur la conscience ou la douleur.

senex

"Saint Jean Baptiste tressaillit dans le sein de sa mère."Dés que la voix de votre salutation est venue à mes oreilles,l'enfant a tressailli de joie dans mon sein"(ST LUC 1 -45) dit Ste Elisabeth à la Sainte Vierge,lors de la Visitation.

géraldine

D'un côté des milliers d'Euros sont dépensés pour sauver ces enfants nées trop tôp, quand de l'autre côté de l'hopital, au même age, ils sont empoisonés et jetés dans un incinérateur. C'est très cruel et le prix de la vie del'enfant n'est fixés que par la mère, c'est abjecte.
Ces médecins (RC of O and G)sont tous simplement des vendus à la solde du gouvernement.
les medecins en GB sont des fonctionnaires, grassement payés par le gouvernement pour faire un travail à la chaine, ou le patient ne compte guère plus que du bétail. Si quelqu'un doute , qu'il vérifie de lui même ou bien qu'il attende un peu car ce systême viendra s'installer en France de manière insidieuse.

senex

renseignements pris,la maman ressent ben moyenne, les premiers mouvements du bébé entre la 15e et la 22e semsine de grossesse.Or ,le developpement de la sensiblité est couplé au développement de la motricité,en un système sensori-moteur parfaitement coordonné,tant sur la sensiblité profonde que sur la sensiblité superficielle.Dire qu'un foetus de 5 mois ne sent rien,équivaut à dire qu'il ne peut pas bouger..Qu'en pensent les mamans?

olivier

Si je tue un homme sans qui souffre ce n'est plus un meutre si je comprend bien ?

Je me rappelle jusqu'il y a quinze ans on croyais que les bébé ne pouvais souffrir...

Saint-Georges

Il a été publié l'information suivante, qui corrobore les écrits du Pr Lejeune:
Les humains découlant d'embryons congelés sont infiniment plus frileux que les enfants nés "normalement".
Etant donné qu'un embryon congelé (qqn connaît la réponse exacte?) doit comprendre qqs centaines ou milliers de cellules, la sensibilité existerait depuis le début de la vie?

Saint-Georges

information reçue de la Fondation Jérôme Lejeune: un embryon congelé à 3/4 jours, et comprend ...+/- 8 cellules!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.