Inviteront-ils des prêtres pour leur parler de la mort ?
L'idéologie laïciste est trop abstraite pour durer

Le Cal Bertone s'indigne de la séquestration des évêques belges

Le cardinal-secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone a déclaré :

"Cela a été une séquestration, un fait grave et invraisemblable. [Les évêques] sont restés neuf heures sans boire ni manger. Il n'y a pas de précédent, même dans les vieux régimes communistes" .

Addendum : Le cardinal Bertone a parlé un peu vite. Le ministre belge de la Justice a précisé dimanche :

"Il ne faut pas en faire un incident diplomatique. Les évêques (présents) ont été normalement traités lors de la perquisition. Il est faux de dire qu'ils n'ont rien reçu à boire ou à manger".

Le porte-parole de l'archidiocèse de Malines-Bruxelles, Eric De Beukelaer, a donné raison au ministre belge de la Justice et suggéré que le numéro 2 du Vatican s'était un peu emporté. Il a confirmé que les évêques retenus pendant la perquisition avaient bel et bien reçu à manger et à boire et qu'ils avaient été bien traités.

Le ministre belge a justifié les perquisitions et la saisie de dossiers d'une commission :

"Cette commission prenait son temps, peut-être trop de temps pour s'organiser".

Le porte-parole de l'Eglise catholique belge a contesté les soupçons de la justice. Imaginer que l'Eglise dissimule des dossiers compromettants dans des caches comme des sépultures d'anciens primats de Belgique "a beaucoup choqué à l'étranger et est un peu humiliant pour l'Eglise".

"Pour qui nous prend-on ? On peut se poser des questions. Est-ce que tout cela était nécessaire?".

Commentaires

Hildebrand

Peut-on imaginer le traumatisme provoqué par cette brutale et spectaculaire descente de police? La totalité des évêques de notre pays livrée aux mains des enquêteurs durant une journée entière, l'Eglise de Belgique présentée par les médias comme une association de malfaiteurs, ces faits créent le trouble et le doute dans une partie importante de la population, même croyante. Les dommages provoqués par cette crise sont considérables et il faudra longtemps, très longtemps, pour rétablir la confiance et rendre à l'Eglise ainsi traitée par la justice le crédit dont elle disposait.

Jean P.O.

Le temps des persécutions en Occident a bel et bien commencé.
Je me souviens de cet évêque qui disait il y a à peine quelques années: les temps vont venir où il nous faudra témoigner de la Foi...

Bourbonnaise

Est-ce vraiment étonnant ? Le feu couve depuis longtemps.
Tout est bon pour abattre l'Église catholique.
Voici venu le temps des catacombes.

Malleus

Espérons que ces évêques auront définitivement compris où mène la soumission à César.

Thomas

La Belgique est un pays composé de 2 nations différentes. Seule la foi catholique commune tenait ensemble cet agrégat hétéroclite. Maintenant que ce mortier se dissout peu à peu, on peut voir que les forces centrifuges risquent de déchiqueter ce pays.

phiconvers

Je ne partage pas l'accusation de persécutions.

Le procédé employé par la justice belge est infâme, mais qu'attendre d'autre d'un pays qui n'en finit pas de se décomposer ?

Cela étant dit, l'Eglise a tout à gagner à voir les autorités civiles purger rapidement et complètement ce que la hiérarchie cléricale n'a malheureusement pas su faire avant qu'éclatent les scandales.

Finissons-en brutalement et rapidement avec les brebis galeuses pour recouvrer un minimum de crédibilité dans la tâche urgente d'évangélisation.

olivier

Habitant en Belgique , j'ai eu l'impression que l'église catholique qui a fonder la Belgique est considerer comme une inconnus . Beaucoup de Belge ne savent méme plus ce que c'est la Foi catholique .

Sixtine

Dans ce pays en déliquescence, y a t il encore une autorité ? une vraie ?
auprès de qui peut-on intervenir pour que de tels faits ne se reproduisent plus ? Ministre de la Justice, Premier Ministre ? le Roi ?
Si les autorités de Rome sont cohérentes, elle devront porter plainte contre l'Etat belge auprès de la Cour de Justice des Communautés Européennes et aussi de la Cour Européenne des Droits de l'Homme.
Le Droit, ça sert à cela.
Mais le droit sans la force ne sert à rien...

Tonio

séquestrés avec leur accord.

Car nulle part on ne voit que ces évêques ne s'en sont offusqués et aient essayés de sortir. Cf la déclaration de leur porte parole.

J'eusse aimé voir la réaction des policiers face aux évêques sortant dignement et posément. Auraient-ils osé levé la main sur eux ? Au moins l'honneur des évêque eut-il été préservé. Là leur soumission est plus qu'intrigante.

Mettez côte à côte la déclaration du porte parole des évêques et celle du cardinal Bertone, ça laisse comme une impression de malaise.

Gustave Minet

@ phiconvers

Ce n'est pas à l'Etat de moraliser l'Eglise. L'Eglise n'aurait même jamais dû accepter de traiter un péché sexuel en fonction d'hypothétiques effets psychologiques "découverts" par une science fondamentalement rivale de la théologie morale. Les mêmes qui s'indignent contre la pédophilie approuvent la pratique de l'homosexualité, et font grief à l'Eglise de vouloir la décourager. Alors, de la même manière qu'il y des traumatismes à l'occasion d'une relation pédophilique, il y aura d'ici peu des traumatismes à l'occasion de la non-pratique de l'homosexualité ou d'autres formes de sexualité que l'Eglise juge immorales, ET CE SERA L'EGLISE QUI EN SERA RENDUE RESPONSABLE PÉNALEMENT, par des incitations concrètes à la foi catholique. Le même schéma de corruption utilisé pour condamner l'adulte coupable de pédophilie est utilisable pour n'importe quel mal imaginaire qu'une Science d'Etat peut inventer pour conforter le régime en place et ses menées "éducatives". Accepter maintenant des descentes de police dans les évêchés pour lutter contre la pédophilie, c'est s'exposer à avoir plus tard (et bientôt) des descentes de police dans toutes les églises pour chercher des preuves qu'on y enseigne la foi chrétienne.

Jean Theis

C'est infâme, certes, mais surtout oomplètement asurde. Comment imaginer qu'on enterrerrait des évêques avec des documents prouvant leur pédophilie ? Quel genre de documents ? Bien au contraire, si de tels documents existaients ils seraient détruits. Il n'y a que des faits, pas de documents. Des confessions ? mais diable pourquoi les mettre dans des cercueils ???.

Gustave Minet

La laïcité, c'est tôt ou tard l'exclusion de l'Eglise. L'espoir chimérique d'une laïcité positive n'est entretenu que grâce à la la subsistance, dans l'Etat laïc, d'une Eglise qui ne se maintient qu'en se vidant peu à peu de sa substance chrétienne. Que l'Eglise tente de revenir à sa vraie foi et à sa vraie mission, et elle est attaquée de toutes les manières par l'Etat laïc. Il n'y a qu'un seul régime où l'Eglise puisse être elle-même en toute liberté : c'est le régime où l'Eglise est supérieure à l'Etat.

Lorio

Le terme de décomposition est parfaitement adapté à la situation vécue par la classe politique belge, à la cois nulle, abjecte et corrompue.
La séquestration des évêques est plus aisée que la lutte contre les criminels et tous les Dutroux. Et le silence du Roi sur cette affaire ignoble en dit long sur cette pauvre baudruche.
Alors que crève la Belgique ? Il est peut être temps que les Flamands prennent leur destin en main et que les Wallons rejoignent la France.
Et puis, en ce qui concerne la décomposition d' une classe politique, ils ne seront pas déconcertês.

Jean P.O.

@Phiconvers
LA persécution est dans le mouvement d'ensemble dont ce triste épisode n'est qu'une illustration. Quant à la Belgique, n'oublions le grotesque vote parlementaire pour condamner les propos du Pape sur le préservatif... Pourquoi les administrations auraient-elles plus de mansuétude que ceux qui les gouvernent? Ce vote tenait sans doute lui aussi beaucoup plus de l'imbécilité crasse que d'autre chose. Mais le relais que constituent aussi nos princes que nos medias des attaques contre l'Eglise par els lobbys de toute sorte (laïcistes de tous crins, homosexuels, gothiques etc.) ou leur silence vis-àvis des crimes dont beaucoup de nos frères et soeurs sont les victimes en terre d'islam ou dans les régimes communistes (sans oublier l'Inde en passant)constituent des faits d'origines diverses mais convergents bien inquiétants

phiconvers

Gustave Minet, votre ligne de défense est intenable et, je dois vous le dire, me choque. L'Eglise ne sortira pas de la spirale dans laquelle elle a été plongée par la combinaison de ses erreurs et de la haine de ses ennemis en tâchant de diminuer l'ampleur de ses fautes ou de relativiser la gravité de la pédophilie. Et le pape lui-même admet parfaitement que la justice civile s'exerce à l'encontre des fauteurs de scandales.

Hildebrand

Le fait que les évêques aient été privés de nourriture et de boisson a été démenti par le porte-parole de la conférence épiscopale belge, l'abbé E. de Beukelaer. Cela doit être dit même si cela n'enlève rien au caractère scandaleux de cette perquisition.

Jean Theis

On ne veut pas des Wallons. Merci on a assez de chômeurs et d'assistés ici. Ils ne nous apporteraient qu'un surplus de problèmes.

olivier

Il est plus facile de s'attaquer à des prétes catholique innocent qu'a un certain ministre socialiste belge compromis avec un certain Dutroux .

AncillaDomini

@ Phiconvers :
Gustave Minet a tout simplement repris ce qu'ont dit et répété les Papes jusqu'au début du XXème siècle. Ce n'est pas minimiser la pédophilie que de rappeler les fondements de la chrétienté et les relations que doivent entretenir l'Eglise et l'Etat.

JACQUES-FRANCOIS

9 heures sans boire et sans manger!
Vous vous rendez compte!
Et des évêques en plus!
L'on se demande vraiment comment ils font pour jeûner 24 heures le vendredi saint?
Pauvre église catholique dont je suis membre.
Merci!
JFL

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.