Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Flotille de Gaza : le jeu de la Turquie
Le chiffre du jour

Le traité européen a été modifié sans l'accord des peuples

Pierre Lellouche, secrétaire dʼÉtat aux Affaires européennes, avoue dans un entretien au Financial Times, le 27 mai, à propos du mécanisme de garantie des dettes dans la zone euro qui apporte un changement « sans précédent » aux traités de l'UE :

"C'est un changement énorme. Ce qui explique certaines des réticences. C’est expressément interdit par les traités par la fameuse clause de non-renflouement. De facto, nous avons changé le traité. Ce mécanisme n’est rien de moins que l'importation de la clause de défensemutuelle de l'article 5 de l'OTAN appliquée à la zone euro: quand un membre est attaqué les autres sont obligés de venir à sa défense." (source : YD)

Commentaires

Machin

Coup de force dans le silence des medias... Daoudal et quelques autres seulement l'avaient relevé.

Un modèle, la démocratie à l'européenne :
- on repasse par la fenêtre un traité rejeté par la grande porte,
- une fois le traité en vigueur au mépris des peuples, pourquoi donc le respecter ?
(si l'article 122 interdit absolument la création de ce genre de fonds d'entraide, ce n'est quand même pas par hasard).

Nous sommes désormais dans un état de fait, plus dans un état de droit. Non seulement Lellouche le reconnaît - "de facto" - mais il en est fier.

Ils viennent d'inventer le "coup d'Etats", en s'y mettant à plusieurs !

RL

Bof, sachant qu'il avait été ratifié sans l'accord des peuples, rien de nouveau sous le soleil

Papon

Celà met en lumiere l'absence d'une Cour Supreme chargée de veiller au respect des regles.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.