Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Laïcité négative : pas de crucifix, mais des voiles au bac
Election présidentielle en Pologne dimanche

Poser la question c'est y répondre

Lu dans L'Homme nouveau :

"Quelle différence y a-t-il entre un journal, une radio ou une chaîne télévisée uniques diffusant les informations du politiquement correct officiel, comme ce fut le cas pendant plus de 70 ans dans l’ex-URSS, et une multitude de médias relayant tous au même moment, comme sous nos régimes, les mêmes « infos » scellées par les petits flics du prêt-à-penser ? Pourquoi, dans les « démocraties comme les nôtres » – et surtout l’américaine – dont seules les « élites » cyniquement parasitaires sont fières, 20 % au moins de la population ne sont-ils jamais représentés par des membres d’assemblées élues et souveraines ? Combien faudra-t-il encore attendre d’années ou de décennies avant que l’on se décide à accorder une réelle signification aux abstentions, aux votes nuls et aux votes blancs qui, qu’on le veuille ou non, expriment – en creux – une opinion digne de ce nom ? Poser la question, c’est y répondre : à l’instant où cette prise de conscience sera générale, l’imposture comptera ses jours. Jusqu’à quelle date devra-t-on supporter les grossières gesticulations des escrocs du réchauffement climatique qui proclament que le bond du mercure va conduire l’Afrique à la catastrophe, alors que les plus grands climatologues affirment au contraire que cette hausse de température augmentant le niveau des précipitations génère abondance et prospérité ? Pour quelles raisons la pédophilie de certains clercs devrait-elle être imprescriptible alors que celle de Daniel Cohn-Bendit ou de Roman Polanski est systématiquement présentée par les plumitifs aux ordres comme de la vieille histoire ? Que fera Barack Obama après le rejet par Israël d’une enquête internationale destinée à éclaircir les circonstances du massacre des forceurs de blocus au large de Gaza ? Là aussi, poser la question, c’est y répondre : Obama ne fera rien. Enfin, cette petite dernière pour la route : savez-vous à combien s’élève le nombre de soldats occidentaux tués en Irak et en Afghanistan pour y « installer la démocratie » ?"

Commentaires

SD-Vintage

La plupart des élites politiques et médiatiques françaises sont anti américaines : cf l'attaque violente, et sans aucun risque, de Dominique de Villepin à l'ONU contre la politique de George Bush en Irak. Sauf qu'aux États-Unis il y a une presse libre avec pluralité et contradictions, y compris à la télévision et à la radio, et que 92 % des journalistes n'y sont pas de gauche, comme en France...

L'ONU, organisation sacrée en France où les dictatures sont majoritaires. "Le machin".

Je suis déçu par l'utilisation du mot "massacre" pour les militants islamistes cathophobes et antisémites turcs (dont un membre de la mouvance vient de tuer un évêque en Turquie), là où j'aurais préféré lire "génocide"... Et j'aurais préféré lire : «que fait-on en France et aux États-Unis pour faire cesser le génocide et l'esclavage des populations du Sud Soudan ? Rien »

Jean Theis

L'énorme différence est que les idiots utiles pensent que ce que disent les médias est vrai, la preuve en est que tel ou tel journal, telle ou telle radio ou TV l'ont dit !

Tandis qu'en URSS tout le monde comprenait qu'il n'y avait rien d'autre que les informations officielles. En un sens, c'était plus clair.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.