Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Mgr Burke, figure montante au Vatican
Téléréalité : M6 fait un mort

Encore un coup contre les familles, particulièrement les familles nombreuses

François Fillon a annoncé dans les mesures d’économie la suppression de la demi part fiscale accordée jusqu’à présent aux foyers fiscaux ayant des enfants majeurs à charge, si l’enfant concerné (en général faisant ses études et se logeant dans sa ville d’études) perçoit l’APL, l’Aide Personnalisée au Logement.

Désormais il faudra choisir : soit maintien de la demi part fiscale, soit suppression de l’APL, ou alors le contraire, maintien de l’APL mais perte de la demi part fiscale... Le gouvernement s'enferre à confondre politique familiale et politique sociale. Donc il coupe dans les dépenses sociales sans voir le manque à gagner de l'investissement dans la génération future. On finance la mort et ses antichambres (IVG, maisons de retraites) mais pas la vie (crèches, soutien aux familles nombreuses).

Addendum : le MET (mouvement des étudiants, proche de l'UMP) demande à François Baroin le retrait de cette mesure.

Commentaires

senex

J'ai entendu un scientifique "très en vue" affirmer qu'il fallait de toute urgence diminuer la population mondiale par des mesures médicales...et fiscales.C'est donc un plan concerté pour "mettre à l'amende"et au pilori les familles nombreuses.Il en sera de même pour les personnes agées..

Olivier M

Rien d'étonnant.
Les Français ont choisis la bande à Sarko en 2007, qu'ils l'assument.

hs

C'est une mesure décourageante pour beaucoup de familles des "classes moyennes": L'APL permettait d'adoucir les frais de logement étudiant, élevés même sur des campus d'Ecoles d'Ingénieurs post-prépa (abordables contrairement à beaucoup d'Ecoles de commerce), à un moment où se réduisent ou disparaissent les allocations familiales pour les familles nombreuses. L'exaspération ne peut que croître devant l'aveuglement des puissants...et leur hypocrisie

aml

Et bien pour faire gagner de l'argent à l'état, qu'on supprime toutes les aides à ces femmes qui sont déclarées "élevant seules" leur enfant : ces enfants ont un père, alors qu'on le taxe et que ce soit lui qui soit obligé de verser une allocation ! car c'est trop facile de "faire" des gosses et ensuite que ce soit la socièté qui prenne en charge les dépenses y afférent ! Il devrait y avoir obligation de déclarer le père ou pas d'aide !
Y'en a vraiment mare de toujours s'acharner sur les "vraies" familles qui font tourner la boutique !

alain21

@hs

Tout à fait d'accord en ce qui concerne les classes moyennes .....

Les riches, eux , ils ont le bouclier fiscal.

free

Qu'est-ce qui nous attend en 2012 ... Réponse la plus probable : Martine Aubry.

Xtof

@M. Janva,

Je trouve un peu rude de donner comme qualificatif aux maisons de retraite le terme "antichambre de la mort". Ces maisons évitent à bien des personnes âgées de passer les derniers jours seuls chez eux et qu'on ne les découvre chez eux bien longtemps après leur mort. Tout n'est pas parfait mais il ne faut pas abuser de ce genre de termes. D'autant plus que vous donnez comme exemple les crèches pour la vie. elles sont financées en partie aussi par l'Etat, me semble-t-il. Et pourtant, vous dites souvent qu'il serait plus intelligent de financer les mères au foyer (retraite, etc.)
La critique systématique se mord la queue...

Arwen

@aml: Je ne suis pas sûre que supprimer les aides aux mères célibataires serait intelligent, pas plus que de les obliger à déclarer le père de l'enfant, pour peu qu'elles le sachent elles-mêmes.
En effet, cela pourrait augmenter encore la pression que subissent beaucoup de femmes concernant l'avortement, pressions financières ou pressions de la part du père qui n'a aucune envie d'assumer l'arrivée de cet enfant non-désiré.
Bref, cela risque d'augmenter le nombre d'enfants assassinés et cela il ne le faut à aucun prix.
En revanche, les allocations de mère célibataire devraient bien être supprimées aux mères vivant de fait en ménage avec un homme.
N'oublions pas non plus qu'il y a des veuves dans ces mères "célibataires"...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.