Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Douce France
Leclerc, c'est haram

La gargouille musulmane : du grotesque au comique

Lu dans Le Progrès :

"Il n’y en aurait pas deux pareils sur les églises de France, et celle qui figure désormais sur l’une des façades de la cathédrale Saint-Jean [à Lyon] est unique à plus d’un titre. La gargouille qui fait actuellement parler dans le quartier du Vieux-Lyon, représente le chef de chantier qui officie à la restauration de la tour Nord-Ouest. Retrouver un beau matin son visage apposé sur la cathédrale n’est pas banal, encore moins quand l’artisan artiste en question, qui appartient à l’entreprise Comte, dans la Loire, se nomme Ahmed Benzizine et est musulman. Dernier détail qui réjouira les œcuméniques : au bas de la gargouille, on peut lire « Dieu est le plus grand », en français mais aussi en arabe ! « Allah Akbar »"

Oecuménique ? Rien à voir. Ce qui est oecuménique c'est ce qui rasssemble les chrétiens. Entre catholiques et musulmans, on parle généralement de dialogue interreligieux. Mais ce n'est pas le plus drôle.

En architecture, les gargouilles (étymologiquement : la gorge ou l'œsophage, du latin, gurgulio, gulia) sont des ouvrages sculptés d'évacuation des eaux de pluie des toitures. Elles sont généralement des figures grotesques. Le Mal représentant le pire ennemi, il fallait un moyen d'éloigner celui-ci des églises. Les gargouilles ont ce but de faire fuir tout esprit malin ou être démoniaque. Les gargouilles étaient donc les gardiens du Bien. Leur aspect terrifiant n'était visible en fait que pour rappeler à l'hérétique, au non-chrétien, aux ennemis de Dieu que la protection divine était déjà sur le bâtiment. C'est ce qui rend cet article assez "comique" : inscrire Allah sur une représentation figurée - une abomination en islam déjà - qui est l'image d'un démon ... D'ici que les musulmans lyonnais manifestent pour cause de blasphème ... Le brave ouvrier a sans doute voulu bien faire, mais cela montre le degré de confusion en matière religieuse qui règne aujourd'hui en France.