Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La crise démographique entraîne une catastrophe culturelle
L'abbé Gollnisch nouveau directeur général de l'Oeuvre d'Orient

Comme Hervé Morin, Martine Aubry veut bien des Roms mais loin de chez elle

A La présidente de la communauté urbaine de Lille a demandé en juillet au TGI de sa ville l'expulsion d'un camp de Roms à Villeneuve-d'Ascq. Un document émanant de la justice indique :

 "La Communauté urbaine de Lille, EPCI, représentée par sa Présidente, domiciliée en cette qualité 1, rue du Ballon à Lille, (…) a l'honneur de vous exposer (…) qu'elle est propriétaire d'une parcelle (…) que, depuis plusieurs jours, plusieurs véhicules et caravanes s'y sont installés, sans droit ni titre (…) qu'il s'agit d'une violation flagrante de son droit de propriété (…) et qu'il y a donc urgence à ordonner leur expulsion".

Cette demande date du 19 juillet dernier. L'expulsion a été prononcée par le tribunal de grande instance de Lille le 21 juillet. Elle a été suivie d'une demande de réquisition de la force publique pour faire exécuter le jugement, le 23 juillet.

Cela n'a pas empêché Martine Aubry de condamner les expulsions de Roms à Paris ou La Rochelle en août. Interrogée sur cette hypocrisie, elle a nié :

"Il n'y a pas eu de demande de la communauté urbaine en juillet. Il y en a eu, je le sais, de la part de maires."

Les documents montrent que Martine Aubry a menti.

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.