Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Emeute à Orléans
UE : entrée de 900 000 clandestins par an

En Pologne, le ministre de l'Egalité résiste au lobby gay

Lu dans Minute :

P "Elzbieta Radziszewska, membre de la Plateforme civique (parti de gouvernement de centre droit), a donc déclenché un scandale en déclarant devant des journalistes que les écoles catholiques avaient parfaitement le droit de virer les enseignantes lesbiennes et plus encore transsexuels. [...] elle précise qu’il est logique que les établissements religieux puissent discriminer à l’embauche, notamment en rejetant les candidats homosexuels, «puisque la sexualité et le mode de vie de ces derniers ne sont pas conformes à l’éthique de ces établissements». [...] Elzbieta est un ministre qui en a (du courage, bien sûr), elle n’a pas refusé de débattre, en direct, dans la matinale de TVN, l’une des principales télévisions du pays, avec Krzysztof Smiszek, le responsable de la Société polonaise anti-discriminations. Et là, nouveau «dérapage.»

Histoire de couper court au laïus moralisateur de son adversaire, Elzbieta [...] a estimé qu’il devait jouer franc jeu devant les Polonais, non pas en se posant en redresseur de tort mandaté par une association anti-discriminatoire, mais en se révélant comme «militant du lobby gay en Pologne et membre de la communauté homosexuelle». Et d’ajouter au passage qu’elle connaissait d’ailleurs très bien son « compagnon », dont l’identité était «un secret de polichinelle». KO debout, l’inquisiteur rose s’est contenté de beugler à «l’homophobie pure». Le lendemain, constatant que le gouvernement n’envisageait pas du tout de virer le ministre de l’Egalité, pas plus qu’elle-même n’envisageait la démission, Smiszek [...] déplorait que la Pologne soit vraiment un pays d’arriérés en matière de libertés et de tolérance, puisque – CQFD – «une personne tenant de tels propos ne pourrait conserver son poste dans aucun autre pays de l’U.E.». [...]

Histoire de calmer le jeu, Elzbieta Radziszewska a présenté des excuses très formelles sur les attaques ad hominem, précisant cependant qu’elle n’était «pas homophobe» et qu’elle «défendrait volontiers un enseignant homosexuel chassé de l’enseignement public». Mais, a-t-elle ajouté, elle ne retirait rien de son argumentation, «puisque le Code du travail polonais autorise un établissement catholique à licencier ou à refuser un candidat dont les moeurs ne correspondraient pas à l’éthique souhaitée. C’est comme ça et pas autrement».

Commentaires

Pitch

Bravo Madame !

sylvain

Beaucoup de choses à dire, avec des pincettes toutefois:

- Plateforme civique est en gros l'équivalent de 'notre' UMP, même UMPS... donc un parti qui se charge de faire patienter les Polonais en attendant leur remplacement par des meutes d'étrangers qui ne manqueront pas d'arriver. Si certains semblent ponctuellement plus patriotes ou plus conformes à la DSE (je veux dire: Doctrine Sociale de l'Eglise, seule vraie référence ou en tout cas la plus haute) c'est soit une manipulation soit une 'erreur', un 'cas', les gens n'étant pas égaux (mais différents et complémentaires) certains sont 'plus' que d'autres...
D'ailleurs si on a en Pologne un 'ministre de l’Egalité' et une 'Société polonaise anti-discriminations' c'est bien que les mêmes recettes (tirées des loges maçonniques, sans doute) s'y incrustent maintenant, comme à l'Ouest.
- "que la Pologne soit vraiment un pays d’arriérés" ça ne fait pas de doute en ce qui concerne les infrastructures publiques (près de ### 30 ans ### après l'état de guerre ! La France 1945 -> 1975 !!!) et le savoir-vivre, mais "en matière de libertés et de tolérance (!)" non, franchement pas vraiment.
- "...puisque le Code du travail polonais autorise ..." Difficile pour cette charmante dame de cacher sa véritable façon de penser. Aucun code humain ne peut justifier une quelconque attitude, tout comportement humain se juge à sa justesse par rapport aux commandements de Dieu, du vrai Dieu, bien sûr. Pas un Dieu à 'ma' convenance, bien sûr.

C.B.

Par curiosité, combien d'enseignantes lesbiennes dans les écoles coraniques? Sur ce terrain là, il y a certainement du travail pour les associations anti-discrimnation et anti-homophobie: curieux, on n'en entend jamais parler.

Michèle

Il y a des arriérés qui ont de la chance ! Il est vrai que nous, nous bénéficions de l'avant garde de la démocrassie.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.