Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le chiffre du jour
Fillon pour la suppression de l'avantage fiscal des mariés, Vanneste contre

Commentaires

Sapinaud

C'est surtout une image du site du Figaro qui prouve encore une fois sa grande qualité dans la désinformation: pour un article objectif et peu politiquement correct, un autre à l'opposé (voire plus si on regarde leur interprétation de la visite du Saint Père en Grande-Bretagne). Merci à vous pour la qualité de votre réinformation!

Denis Merlin

La France devrait exiger la liberté religieuse, y compris pour les musulmans, oui les musulmans, comme préalable à ses relations.

La liberté religieuse telle que l'exprime la "Déclaration universelle des droits de l'homme" du 10 décembre 1948 n'est pas facultative, elle est un droit-pivot.

Or mettre en pratique ou ne pas mettre en pratique le ramadan est un droit pour les non-musulmans, mais aussi pour les musulmans. Ceux qui entendent, à titre personnel, le mettre en pratique doivent veiller a ne pas mettre ainsi en danger les autres droits de l'homme (droit à la sécurité).

Mais il est vrai que "la France" de Sarkozy est une militante de l'avortement ; elle n'a plus qu'une moralité très affaiblie.

Elle a fait de l'islam la seule religion d'Etat (selon le cardinal Lustiger) en créant le CFCM.

"On ne peut penser qu’une société puisse combattre efficacement le crime quand elle le légalise elle-même dans le cadre de la vie naissante.

(Benoît XVI, 16 septembre 2006)"

Cité par madame Smits sur son blog.

Gustave Minet

@ Denis Merlin

La France et les autres nations qui prétendent respecter des "valeurs républicaines" devraient, en effet, refuser de faire du commerce avec des nations comme l'Algérie, qui exhibent fièrement leur total mépris de la liberté religieuse. Mais la France, pour ne parler que d'elle, ne s'est jamais souciée de la liberté religieuse dans ses colonies du Maghreb. Alors, si cette question lui était indifférente quand elle était en bien meilleure position pour pouvoir s'en mêler, il n'y a pas à s'étonner que, de nos jours, elle fasse des grâces à des tyrans islamistes pour partager avec eux le butin de leurs rapines. La France républicaine baiserait les bottes de criminels nazis si elle avait l'espoir de faire avec eux du business. Elle l'a d'ailleurs assez fait en d'autres circonstances, et le ferait encore sans remords si les Alliés avaient été vaincus. Si un jour le monde est débarrassé de l'islamisme, on nous dira que la France islamophile d'aujourd'hui était une France égarée, dont les chefs étaient des traîtres.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.