Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Pas de débat sur l'islam et l'immigration à l'Assemblée
Bras de fer entre l'Etat et l'enseignement catholique

Sarkozy tente de reconquérir les catholiques

V Nicolas Sarkozy multiplie les gestes en direction des catholiques. Il profitera jeudi 30 septembre d’un déplacement dans l’Yonne pour une visite « privée » de la basilique de Vézelay.

Le président a également fait savoir qu’il verrait vendredi 1er octobre au soir à l’Élysée le film de Xavier Beauvois Des hommes et des dieux .

Surtout, le chef de l’État se rendra à Rome le 8 octobre pour rencontrer Benoît XVI.

Le chef de l'Etat n'a rien compris. S'il veut bénéficier des voix des catholiques, il lui faut mettre la barre sur les points non négociables. Il pourrait par exemple, dans un premier temps, réduire le délai légal de l'avortement, renoncer à son remboursement, abroger le Pacs, etc. Et ce n'est pas en gardant un Frédéric Mitterrand à la culture (le scandale médiatique date d'éjà d'un an !) qu'il pourra devenir crédible sur ces sujets.

Commentaires

Ethos

C'était non. Cela restera non.

raphael charles

Merci pour cette précieuse info, dont j'ai essayé de faire un bon usage ...

eulalie

Et bien prions et prions pour sa conversion ! Pour que la Grâce le touche ! Prions aujourd'hui avec Marie-Madeleine, elle venait de loin elle aussi ! Elle sait, elle !
Et demain, jour de la "Petite Thérèse" il veut regarder " Des hommes et des dieux " ! Mais ce n'est pas prudent du tout ça, Thérèse risque de le retourner au plus profond !!!. Allons, nous tous, tout petits pêcheurs pardonnés, prions avec nos anges gardiens avec st Michel, st Louis et Sainte Clotilde pour la conversion de notre président ! A Dieu, rien n'est impossible !

c

avant de voir le film sur les moines, il faudrait qu'il puisse lire la remarquable analyse de Bernard Antony. Cela lui serait utile ne serait-ce qu'au niveau de sa culture générale!
http://bernard-antony.blogspot.com/2010/09/des-hommes-et-des-dieux-un-film-certes_28.html

Jean

Je crains que, malheureusement, ces gestes n'arrivent à convaincre certains qui se satisfont de peu...

jacques Bonhomme

Tactiques éculées et manoeuvres pachidermiques...Il est à craindre hélas qu'il y en ait encore pour s'y laisser prendre.

isabelle

Allons bon ! On instrumentalise la religion une fois de plus !

bardeche

je ne suis pas bien d'accord avec vous! Sarkozy séduit déjà bcp de catholiques mais pas ceux dont vous faites partie...Il faut croire qu'à l'intérieur de ce mot "catholiques" il y a malheureusement pls courants chacun revendiquant la Vérité!

Anard

Ne pas se tromper de prédicateur de croisade.St Bernard c'était autre chose.
Sarko ,c'est du karcher qu'il te faut.

Emule

.............................. au point de séduire, s’il était possible, même les élus. Voici je vous l’ai annoncé d’avance ». (Evangile selon Matthieu, chapitre 24 : versets 24-25).

Et vous oubliez le travail du dimanche,le respect de la justice pour tous, et , et ,.... la liste serait sans fin

Barrey

Il me semble que plusieurs lecteurs sont excessivement sévères avec un Président qui a pourtant multiplié les gestes de prévenance et d'attention envers le Saint Père. Mais je suis évidemment d'accord sur la nécessité d'un geste fort en faveur des catholiques qui défendent la vie et luttent contre les politiques en faveur de l'avortement et les gravissimes conséquences de la loi Veil de 1975.

Olivier M

Sur les points non négociables, je crois qu'en 8 ans de gouvernance, comme sinistre de l'Intérieur et des cultes ou comme président de la Ripoublique, il a eu le temps de faire ses preuves: adoubement de la mère Veil à l'Académie française, Contrat d'union civique et statut de beaux-parents pour les homofolles, écroulement des prestations familiales, création du CFCM donnant un financement public à l'islam et favorisant son expansion, n'en jetez plus, la coupe est pleine.
Faudra-t-il encore longtemps pour s'apercevoir que cette crapule mondialiste et inculte hait la France même, jusqu'à faire interdire la lecture de la Princesse de Clèves en littérature ou l'apprentissage de Clovis en cours d'Histoire?
Non, je ne crois pas.
Les Français ont toujours détesté se faire rouler dans la farine. Sarko va manger chaud en 2012, il sera même DERRIERE Marine.

RectoVerso

Seule une mesure concrète pour la famille ou sur un point non négociable pourrait montrer une évolution du Président.
Ce n'est pas parce qu'il serre la main de Benoît XVI que cela constitue un geste en faveur des catholiques. C'est une pub très très grossière et lourde.
Sur l'ensemble des points qui tiennent à coeur à l'Eglise, aucun ne progresse mais au contraire régresse, jusqu'à l'enseignement catholique qui est attaqué.
Soyons sérieux. Monsieur SARKOSY est un excellent commercial et il arrive à vendre sa soupe à la flotte aux personnes peu cultivées ou peu au fait des enjeux en cours.
Il ne tient parole sur rien. C'est la politique de la dernière minute. Aucun travail de fond ; aucune ligne directrice hormis faciliter la mondialisation. Nos Ministres nous font honte. Démontage du pays mais construction de rien. C'est la Totale avant le grand toboggan. Ils font ce que n'ont fait aucun des grands hommes d'Etat qui les ont précédé et construit quelque chose : paix, sécurité, croissance, confiance ...
Attention ! Monsieur SARKOSY aura des électeurs. Les français réfléchissent aujourd'hui à ras le plancher et à très court terme.

Tonio

Il va prendre de Villier comme ministre pour les deux dernières années où de toute façon rien ne se fait, et tous les bons gogo catho vont courir derrière lui...
Et ensuite, poubelle les cathos, kleenex

Mesuré

Catholique, fidèle au Pape et au Magistère, je soutiens Nicolas Sarkozy, tout en n'adhérant à aucun parti polique. Je vois en lui un homme de bonne volonté, qui a eu le courage du "Discours du Latran", qui a été le début de sa chute de popularité. Il y a si peu de catholiques qui l'aient soutenu qu'il a fini par lorgner vers la gauche, pour avoir le soutien des puissants, puisqu'en France, il est quasiment impossible de gouverner si on n'a pas la gauche dans sa poche.
Il faut être réaliste : de nos jours, comment les Français pourraient-ils élire un président qui soit un vrai catholique ? Et si un président en cours de mandat se convertissait et promouvait la culture de vie, il ne pourrait pas l'appliquer correctement, car le peuple français, hélas, est massivement pour la culture de mort.
Il est plus raisonnable de soutenir N. Sarkozy pour ce qu'il dit ou fait de bien, que de le critiquer en soupçonnant toujours une arrière-pensée clientéliste.
Raphaël Charles, je suis d'accord avec vous, il faut prier pour notre président ! Et être confiant dans la Providence Divine !

un lecteur lisant

Cher mesuré,

Pour ma part je ne voterai jamais pour ce personnage. le réalisme n'est pas le défaitisme. Le discours du Latran n'est en rien courageux, ce n'est jamais qu'un salmigondis de plus, racoleur et constructiviste. Je ne juge les hommes d'état que sur l'état, et l'état qui ne le voit est dans tous ces états. ce pays n'a aucune politique industrielle, aucune politique familiale, la confusion de l'instruction et de l'éducation constructiviste conduit à "produire" des générations maléables et docile devant les médias.
Je ne voterai jamais pour ce monsieur, car il représente la pire chose que le pays ait eu depuis longtemps. Ces ministres on l'a dit, font honte.

Comment pouvez-vous envisager sérieusement de voter pour les mêmes ? Parce que la gauche est indispensable ? Mais allons ! de quelle gauche s'agit-il ? le PS bénéficie encore de 1936 sur le plan affectif et symbolique, mais c'est à peu près tout. vous sous-estimez la crise économique, la crise démographique et culturelle. Certes les catholiques "ancient strength" sont rares, mais pas l'influence profonde exercée pendant des siècles. Vous croyez sérieusement qu'un seuil de pauvreté à 950 euros et un salaire médian à seulement un peu moins de 1600 euros ne sont pas les marqueurs d'un problème qui dépasse celui du revenu ?

Je n'attends rien de ce monsieur, de ses satellites, et le "signe fort", sera s'il vient jamais une équivoque racoleuse de plus. car ce n'est pas un grand chef d'état.

Ce monsieur a bénéficié d'une assemblée nationale à plus de 80% de son côté. Ce sera bientôt terminé, et cela ne se reproduira jamais.

Pour ma part je ne table pas sur l'inertie affective des gens. certes le matraquage médiatique éhonté de ce cinquénat et celui de la campagne à venir aura son poids pour ébranlé les sensibilités "de droite". Mais ce pays est dans un état minable.

les gens de bourgeoisie ne voient rien, mais on ne fait pas une élection avec des gens privilégiés. l'immigration inassimilée est effrayante, tout comme le niveau imbécile des médias nationaux. Il est probable que par effet d'entrainement on ne voit rien venir. la mesure est pleine.

pour pouvoir tabler sur la stabilité il faudrait qu'il exista une solidarité de fait entre ceux qui possède et ceux qui ont moins. Ce n'est plus le cas.

un lecteur lisant


@Mesuré,

Comment pouvez-vous croire à ce que vous dites ? Ce pays est appauvri, il n'a aucune politique industrielle, pas de politique de la famille, un énorme problème de population inassimilées, tout bonnement effrayant, et un problème culturel dû à la confusion entre instruction et éducation constructiviste.

je ne voterai jamais pour ce monsieur. il ne bénéficiera plus longtemps de 80% de député à l'assemblée nationale et cela ne se reproduira pas.

vous le présenté comme un grand chef d'état, pour ma part je ne juge les chefs d'état que sur l'état, et qui ne voit que l'état est dans tous ses états ?

les gens de bourgeoisie, privilégiés par le fait, ne mesure guère ce que représente la vie quotidienne de gens qui ne le sont pas. le seuil de pauvreté est à 950 euros par mois. le salaire médian est à un peu moins de 1600 euros. il y a un décrochage entre les gens qui possèdent et ceux qui ont moins. Le matraquage médiatique éhonté de ce quinquenat, celui à venir de la prochaine campagne, ne changeront pas les faits. le pays est en mauvais état et crise ou non, ce monsieur n'a rien d'un grand chef d'état.

ceci bénéficiera-t-il à "la gauche" ? Mais le PS est virtuellement mort et pour peu qu'enfin les gens de "droite" se montre un peu plus catholiques, les siècles de chrétienté qui ont sculptés la mentalité française feront le reste.

le réalisme n'est pas le défaitisme. Monsieur Sarkosy ne reviendra pas. son discour du latran ne m'a semblé qu'un salmigondis constructiviste sans rien de réellement construit sur le plan intellectuel.
Je ne crois pas qu'un grand politique soit seulement capable de racolage.

Je suis navré de ne pas être d'accord avec vous, car plus qu'un parti c'est le pays qu'il faut défendre.vous dites que vous n'êtes d'aucun parti, alors vous pouvez aussi me comprendre.

Le pays va mal, et je ne crois pas les gens prêts à croire à "la droite" en dehors de milieux privilégiers qui ne mesurent pas bien ce que c'est que de vivre de peu ou de vivre sans aucune possibilité de faire des projets.
la droite ne doit pas dire qu'elle va changer, elle doit le faire sans le dire.

Mesuré

A "un lecteur lisant".
Dire que N. Sarkozy "représente la pire chose que le pays ait eu depuis longtemps" me paraît exagéré.
Nous sommes dans une démocratie non-chrétienne où un homme politique catholique est obligé de faire des concessions.
Je n'approuve pas toutes les décisions de N. Sarkozy, je pense (contrairement aux gauchistes qui le caricaturent) qu'il n'est pas un dictateur et s'il donne des gages à la gauche, ce n'est pas par conviction mais par diplomatie.
Il vaut quand même mieux avoir N. Sarkozy comme président que Ségolène Royal ou Martine Aubry ! En effet, dans la pratique, il n'y a pas le choix, même si on aimerait avoir mieux !
Pour avoir mieux, il faut prier pour la conversion de nos hommes politiques, mais aussi celle de leurs électeurs, et la nôtre incluse !
Quand l'action est impossible, la prière est toujours possible.
Les Autrichiens occupés par l'armée soviétique ont prié tous les jours le chapelet, et ce, durant des années, et un jour, les Soviétiques sont partis, comme si de rien n'était !
Il ne faut désespérer de personne, ne désespérons pas de notre pays !
Il y a eu plusieurs prophéties annonçant qu'après des tribulations, la France se convertirait : les prophéties de Marie-Julie Jahenny, celles de Saint Pie X, et, plus récentes, celles de Marthe Robin.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.