Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Mulhouse : le quart de la population est musulmane
Homosexualité : des études remettent en cause les chiffres bidons du lobby

Le deuxième québecois canonisé : frère André, "pauper, servus et humilis"

J'ai trouvé tout cela impressionnant ce soir:

Fra2 tout simplement impressionnant de lire toutes ces pages consacrées dans la presse au nouveau saint du jour canonisé par Benoît XVI;

impressionnant de voir la ferveur des fidèles;

impressionnant de voir ces photos;

impressionnant surtout de lire la vie de ce saint, guérisseur et analphabète. Si simple, lui "portier de Dieu". Il est mort il n'y a pas 75 ans et plus d'un million de personnes est venu à ses funérailles nationales (vidéo).

Zenit nous offre une belle présentation de lui :

"Le médecin de l'école, le Dr Charrette, qualifie le frère André d'imposteur, le traitant de «frère graisseux» à cause de l'huile de Saint-Joseph qu'il applique sur les malades tout en priant avec eux. Le médecin va très vite revenir sur ses paroles. Son épouse tombe malade et saigne abondamment. Aucun traitement ne peut arrêter les hémorragies. Craignant sa mort imminente, elle prie son mari de demander l'intercession de frère André.

Malgré sa frustration, le docteur se plie à la demande de sa femme et le frère André peut lui rendre visite et prier avec elle. Madame Charrette guérit miraculeusement. A partir de ce moment, le Dr Charrette devient l'un des grands défenseurs de frère André.

Fra3 Le frère André avait toujours une grande dévotion pour saint Joseph et voulait que d'autres prient avec lui le père de Jésus. En 1900, il reçoit la permission d'amasser les fonds nécessaires pour construire un petit oratoire dédié à saint Joseph. Une petite chapelle est inaugurée en 1904. Les autorités de Sainte-Croix permettent l'ajout d'une pièce à la chapelle. Le frère André y établit sa résidence et peut ainsi recevoir les pèlerins. Il délaisse la station de tramway et commence donc à recevoir les gens sur la montagne, là où se trouve l'actuel oratoire.

En 1909, le frère André est assigné à temps plein à l'Oratoire Saint- Joseph. Le jour, il recevait les personnes qui venaient le voir et le soir, il visitait les malades qui n'avaient pu se rendre jusqu'à l'Oratoire. La petite chapelle allait laisser place en 1917 à une crypte en mesure d'accueillir 1000 personnes. Au début des années 1920, l'Oratoire accueillait plus d'un million de pèlerins par an, et des centaines de guérisons sont attribuées aux prières du frère André chaque année.

Le frère André est décédé à Montréal le 6 janvier 1937 sans voir la fin de son rêve. On estime que plus d'un million de visiteurs sont venus de toute l'Amérique pour lui rendre un dernier hommage dans les jours qui suivirent sa mort. Il fut béatifié par le Pape Jean-Paul ii le 23 mai 1982 à Rome. Le 17 octobre 2010, le frère André sera canonisé et deviendra le premier saint natif du Canada".

Commentaires

Simon

Nous sommes vraiment privilégiés d'avoir eu un aussi grand saint chez nous, au Québec ! Puisse le bon Dieu de nous en envoyer d'autres comme lui !

ODE

Bah, il était membre de la congrégation des frères de Sainte Croix qui sauf erreur, étaient bien implantés en France... avant d'être proprement éjectés par le gouvernement républicain... ils sont partis rayonner au Québec.

JCM

Et vive la France ! Car c'est Basile Moreau qui a envoyé des Pères de Sainte Croix missionnaires en Amérique.
Si vous voulez aider la congrégation en France a retrouver les locaux où elle a été fondée (école devenue caserne Mangin au Mans), c'est ici :
www.cscfrance.org

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.