Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



11 personnes se défenestrent à Paris par peur du diable
Le nombre de catholiques en hausse

Les AFC déçus du projet de loi sur la bioéthique

La CNAFC relève deux points importants dans le projet de loi de Madame Bachelot :

  • A Le texte confirme une tendance ancienne à faire primer l’intérêt des adultes sur celui de l’enfant :
    • l’accès aux origines sera soumis à la décision du donneur
    • la possibilité pour les PACSES d’avoir accès à la PMA sans avoir à prouver la stabilité de leur couple, alors même que les conditions de rupture d’un PACS en font une union intrinsèquement fragile, caractéristique qui touchera l’enfant conçu dans ce cadre 
  • Le texte précise que «les critères de dérogation au principe général de l'interdiction de la recherche sur l'embryon et les cellules souches embryonnaires seront par ailleurs élargis pour permettre les recherches « susceptibles de permettre des progrès médicaux majeurs » et non plus des « progrès thérapeutiques majeurs». La CNAFC réclame l’interdiction de la recherche sur l’embryon quel qu’en soit son objectif et souhaiterait que l’on encourage d’avantage la recherche sur les cellules souches adultes.

Ces propositions doivent être présentées en novembre à l’Assemblée Nationale, d’ici là la CNAFC fera parvenir à tous les députés les fiches bioéthiques qu’elle a préparées pour répondre à ces questions.

Commentaires

panouf

Je ne comprends pas cette position: si plus tard il s'avère que des recherches sur l'embryon sont nécéssaires pour pouvoir guérir la trisomie 21, nous ne pourrons pas les faire si cette revendication est satisfaite?
Pourquoi ne pas réclamer l'interdiction des recherches qui conduisent à la mort de l'embryon, et de celles-là uniquement?
J'en parle sur mon blog...
http://panouf0304.wordpress.com/2010/10/20/reexamen-des-lois-de-bioethique-il-se-passe-quoi-exactement/

[Les recherches sur l'embryon impliquent la mort d'embryon. En outre, les recherches sur les cellules souches adultes sont bien plus avancées sur le plan thérapeutique. MJ]

panouf

@MJ: pour le moment oui pour la mort de l'embryon. Mais si ce n'était pas la cas, ces recherches ne poseraient pas de problèmes!!

Je suis totalement d'accord au sujet des CS adultes.

Et cette attitude nous donne une image d'ennemis de la recherche qui n'est pas forcément bonne stratégiquement parlant...

Et vous n'avez pas répondu sur l'hypothèse de bloquer des recherches ne posant pas de problèmes moraux...

[Mais qui bloque la recherche morale, sinon ceux qui financent la destruction d'embryons au lieu de financer la recherche sur les cellules souches adultes ou sur les cellules du cordon ombilical ?
Jusqu'à preuve du contraire, les recherches sur l'embryon tuent l'embryon. MJ]

CV

Le premier problème moral vient de la "fabrication" de ces embryons... qu'ils survivent ou non à d'éventuelles recherches ne vient qu'en second. Pour en avoir, il faut les "fabriquer" in vitro, indépendamment de l'acte naturel de reproduction. Quant à la recherche sur la trisomie 21, les équipes du Pr Lejeune y travaillent, sans en passer par une quelconque manipulation d'embryon.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.