Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La relation entre parents et enfants est fondamentale
Nicolas Sarkozy face au Pape : qu'a-t-il fait des points non négociables ?

L'Etat se prépare-t-il à une guerre dans les cités ?

C'est ce que pense le chercheur Hacène Belmessous, qui déclare :

E "J'ai commencé par la politique de la ville, en me demandant : qu'est-ce qu'on vise à travers ces opérations de rénovation urbaine ? Pourquoi faut-il l'intervention d'un policier qui estime qu'il faut détruire telle barre et pas telle autre ? Pourquoi ces démolitions en masse ? [...] L'idée, c'était donc de comprendre ce qui se passe à travers la rénovation urbaine. [...] certains médias ont pointé en 2008 le glissement vers le concept de « sécurité nationale » dans le Livre blanc de la Défense. [...]  le commissaire divisionnaire Christian Hirsoil, directeur départemental adjoint de la Sécurité publique de Seine-et-Marne [...] parle de commandos qui s'engagent « en profondeur » dans le quartier pour faire de l'observation. [...] Il existe un rapport de la société Eurocrise, réalisé à la demande de la DAS (Délégation pour les affaires stratégiques), qui passe en revue ces possibilités. Cela montre qu'ils y ont réfléchi. Mon livre dit que l'Etat se prépare à une guerre dans les cités, pas qu'il va la faire."

Extraits du livre.

Commentaires

HA


On se souvient,déjà en 2005, du livre :

" Banlieues en flammes "

de Charles Pellegrini.


Notre société de plus en plus multiculturelle et donc multicommunautaire s'américanise pour le pire :

chaque zone de colonisation, dite zone de non-droit républicain, est autant de " Bronx " explosif à très court terme.

Vivement le passage en " Tolérance Zéro ", comme à New York !

On peut rêver...

raphael charles

" A la veille d’une terrifiante échéance pour la France, nous ne pouvons donc que vous redire notre certitude : en dehors du recours à la Reine du Rosaire il n’y aura pas de salut pour nous ! "

Extrait de
" de la guerre qui vient sur nous ... (2)

http://cril17.info/

VD

Tant que les forces de l'ordre n'interviendront pas et ne seront pas soutenues par la justice, on ne voit pas comment les choses changeront.

Dans le même ordre d'idée, les débordements de la technoparade avec les scènes d'agression de jeune-fille par des bandes venues de banlieues sous l'oeil des policiers qui n'interviennent pas sont particulièrement choquantes.

Maïe

Ce que je retiens, c'est la "fiction" par laquelle le papier sur "Rue-89" commence: "Le décès survenu hier de trois policiers de la BAC de la circonscription, victimes d'un guet-apens dans le quartier des Saussaies, un grand ensemble situé à la jonction du Val-d'Oise et de la Seine-Saint-Denis, est à l'origine de cette décision, solennellement annoncée par le chef de l'Etat."
Autrement dit: la réaction d'un état au meurtre avec préméditation de trois représentants de l'ordre légal (démocratique !) ne relève plus du maintien de l'ordre mais "de la poursuite de la diplomatie par d'autres moyens"?
On se fout de nous.

Robert Marchenoir

J'eapsère bien qu'il s'y prépare, puisque les cités lui ont déclaré la guerre depuis longtemps déjà.

Dans ce texte, on retrouve la logique musulmane à l'oeuvre : l'islam engage les hostilités, puis, s'il rencontre la moindre résistance, il présente cela comme un casus belli.

Hitler avait employé la même manipulation, si je me souviens bien.

Jean Theis

Pour les scènes d'agression de jeunes filles à la Technoparade, entre nous qu'est-ce qu'elles y faisaient ? Comme si cette manif n'avaient pas connu d'incidents graves les années précédentes.

Qu'allaient-elles faire dans cette galère ?

Droal

Les banlieues sensibles sont à l'image des banlieues insensibles. Pourries à cœur. Les sensibles banlieues vivent de la drogue qu’elles vendent aux clients des banlieues insensibles, du type Delarue & consorts, bien propre sur eux ; cette génération moraliste et fanatique de mai 68 qui nous claironne le Bien (eux) et le Mal (pas eux) depuis 40 ans et dont la postérité sont ces « jeunes » des banlieues qui leur ressemblent comme deux goutte d’eau, n’aura accouché que du néant.
Je travaille depuis plus de 18 ans à Bondy près d’Aulnay-sous- Bois, dans le 93. Les « fils de la République » si chers à Chirac Jacques, sont comme leurs pères des banlieues insensibles, épris de jouissance et de fric. Ils ne défendent ni Dieu, ni Diable, mais leurs petits commerces qui leur permet de rouler dans les belles bagnoles rutilantes que je vois tous les jours, et de se la couler douce à Gstaad à la Noël et dans les îles, en été ou en hiver, accompagnés de leurs harems. S’ils sont violents, c’est pour défendre leur fric et leur bonheur si durement gagné. Rien d’autre.
Il est bien évident que lorsque le peuple français aura recouvré sa souveraineté, ces « fils de la République » dégageront assez rapidement. Ainsi que leurs pères en « République ». Les Français n’ont jamais eut a être Républicain pour être Français. Pendant 1297 ans, de 496 à 1793, les Français n’ont eut besoin de personnes – sinon de Dieu et d’eux-mêmes - pour bâtir la France.
Pour un Français, il est tout à fait impensable que Dieu puisse aimer les musulmans chez nous.
Voilà.
Charles Martel qui fut à l’origine de la seconde dynastie, symbolisée par le second lys des Grandes Armoiries, ne s’est jamais mis « martel en tête », mais seulement au bon endroit.
Amen.

pimprenelle

whaou!
d'accord avec Droal , tant qu'on jouera le jeu (de dupes)ripoublicain ,on s'en sortira pas !
Vive le Roi !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.