Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Des tireurs embusqués à Amiens
Juges et voyous

Anne Coffinier vs Michèle Delaunay

Michèle Delaunay est député de la Gironde. L'un de ses chevaux de bataille consiste à défendre le monopole étatique de l'Education nationale : elle ne cesse de s'en prendre à la liberté des parents dans l'éducation de leurs enfants. Avant hier, elle s'en est encore pris à la Fondation pour l'école dans l'enceinte de l'Assemblée nationale.

F Sur son blog, elle s'en est pris violemment à la Fondation d'Anne Coffinier, titrant un post ainsi : «Fondation pour l'école : une reconnaissance illégale et illégitime». Suite à la ferme réaction argumentée d'Anne Coffinier, le titre est devenu : "Fondation pour l'école : une reconnaissance contrevenant à la loi Debré". En commentaire, cette dernière démonte les attaques injustes proférées par le député socialiste. Extraits :

C "Vous dites par exemple que nos buts statutaires sont de «favoriser la création des écoles privées hors contrat et soutenir l'éducation à domicile qui échappe à toute forme de contrôleIl n’en n’est rien. [...] Nous n’avons pas de mission à l’égard de l’école à la maison. De plus, l’enseignement hors contrat est très étroitement encadré et contrôlé. Il l’est même largement plus que les écoles publiques ou sous contrat. [...] les écoles hors contrat sont les seules en France à faire l’objet d’une inspection d’ensemble (pour en évaluer la qualité et la «correction politique») ce qui n’est pas le cas des écoles publiques et privées sous contrat, dans lesquelles seuls les professeurs sont inspectés (et encore, une fois tous les 6 ans en moyenne, ce qui n’est pas beaucoup, vous en conviendrez). [...]

De même, vous dites que «tous les établissements que notre fondation a «sélectionnés», qu'elle soutient financièrement et qu'elle recommande sont sans exception des établissements catholiques, dont certains ouvertement liés à la mouvance intégriste, comme c'est le cas en Gironde pour les trois établissements gérés par l'institut du Bon pasteurPouvez-vous publier la liste des établissements que, selon vous, nous soutenons financièrement pour que nous puissions vérifier l’exactitude de vos propos ? En réalité, nous soutenons des écoles catholiques comme des écoles qui ne le sont pas. [...]

Vous dites que nous recommandons des établissements, et en particulier le collège Saint-Projet. C’est faux. Nous référençons toutes les écoles hors contrat, de toute confession, de tout projet pédagogique, dans un logique de pluralisme scolaire décomplexé, mais nous n’émettons aucune recommandation. [...]

Nous sommes choqués par le cœur de votre raisonnement qui est économiquement et juridiquement faux. En effet, vous affirmez que «la défiscalisation correspond de facto à un financement public». Cela relève de la désinformation pure et parfaite : c’est l’argent de nos concitoyens qui est en jeu, non celui de l’Etat, ce qui est radicalement différent. En outre, les donateurs paient pour avoir le droit de donner (puisque l’Etat ne défiscalise jamais à 100%). Enfin, lorsque l’Etat défiscalise les dons faits par ces mêmes concitoyens aux partis politiques, par exemple à votre parti, vous ne songez pas à contester ce principe d’incitation par l’Etat à la générosité et à la responsabilité sociale. C’est pourtant le même mécanisme. Vous devez à cela ajouter le fait que les parents des écoles hors contrat, financent avec leurs impôts l’école publique et l’école sous contrat (qui est subventionnée) et même, pour être complet, les cours de soutien scolaire à domicile (qui ouvrent droit à une réduction d’impôt massive, alors qu’ils sont à but lucratif le plus souvent). [...]

Vous semblez vouloir toujours plus de financements pour l’école publique mais toutes les études montrent que le système français est de qualité médiocre pour un coût, lui, particulièrement élevé. L’Education nationale absorbe plus de la totalité de l’impôt sur le revenu."

Commentaires

Clotilde

Je suis d'accord sur le fait que la liste des écoles hors-contrat de la Fondation pour l'école recense des écoles non confessionnelles, mais ni des écoles juives, ni musulmanes, donc toutes les écoles hors-contrat n'y sont pas. Attention à l'argumentation.
Pour ce qui est du contrôle des écoles, j'ajoute que les remplaçants vacataires su privé sous-contrat ne sont absolument pas formés, que leurs cours échappent à tout contrôle et que personne ne s'en plaint, les parents étant loin de s'imaginer que leurs enfants soient confiés à des incompétents. C'est plus rare dans le public, mais cela existe, surtout en secondaire.
C'est pourquoi il est très vrai d'affirmer que si l'enseignement hors-contrat est de fait, extrêmement surveillé, l'enseignement de l'état est lui complètement livré à lui-même.

Denis Merlin

Pas d'écoles hors-contrat israélite ou musulmane, il est possible que ce soit parce qu'elles seraient toutes sous contrat.

Denis Merlin

De plus, la Fondation pour l'école recense uniquement les "écoles indépendantes", ce qui exclut les écoles dépendant d'organismes, comme par exemple, celles dépendant de la Fraternité saint Pie X.

Clotilde

Ce que vous dites est faux : Le cours Charlemagne est sur la liste pour Nantes. Tout comme il est faux de dire que les écoles israélites et musulmanes sont toutes sous-contrat.

Denis Merlin

"Tout comme il est faux de dire que les écoles israélites et musulmanes sont toutes sous-contrat."

D'abord cela ne peut être faux puisque je le mettais au conditionnel, vu que la "Fondation pour l'école" n'a pas répondu et ne connais peut-être même pas vos accusations. J'énonçais cela comme une possibilité.

Ensuite lorsque l'on accuse, il faut prouver.

Il faudrait d'ailleurs aussi prouver que l'école n'a pas refusé d'être sur la liste ou plutôt qu'elle a demandé et a été refusée. Je ne connais pas le cour Charlemagne.

Restez courtoise et polie, merci.

Hermine

En préambule, une info pour les duellistes (Merlin et Clotilde), le cours Charlemagne de Nantes n’existe plus depuis quatre ans !!

Madame Delaunay la sectaire laïcarde ne manque pas de souffle si je puis me permettre. Mes enfants suivent ou ont suivis la totalité de leur scolarité dans des établissements hors contrats. Néanmoins, depuis trente-trois ans que je paye des impôts, je finance à hauteur de 28% de mon IRPP, l’éducation dite nationale alors qu’elle ne me fournit aucune prestation ! Chercher l’erreur ?

Bon courage à Madame Coffinier pour son œuvre salutaire pour nos enfants et petits enfants. Ces gens là sont blessés, ce qui explique en partie leur regain d’agressivité. Ils ont peur !!

Clotilde

Merci de ne pas vous tromper de combat. Je ne porte aucune accusation contre la Fondation pour l'école, dont je soutiens l'action depuis la première heure, étant moi-même ancienne répétitrice d'un cours hors-contrat, et maintenant pour mes enfants dans le cadre de l'école à la maison. J'ai envoyé ma jeune soeur à l'ILFM dès que nous en avons connu l'existence, elle est diplômée de la première promotion et enseigne dans une école hors-contrat.
Mon but n'était autre que de signifier qu'il faut être très prudent dans les réponses adressées aux accusations des socialistes, qui ne manqueront pas de relever toutes les failles.
Le style utilisé dans les commentaires est parfois incisif et rapide, il peut être interprété comme un manque de courtoisie. Or il n'en est rien et j'ai le plus grand respect pour les lecteurs du Salon Beige, plus encore pour ceux qui prennent la peine de laisser des commentaires, ceux-ci pouvant améliorer la compréhension d'un article, l'approfondir et toujours l'enrichir.

CV

@clothilde
les enseignants vacataires, dont je fais partie, ne demanderaient pas mieux d'être formés plus sérieusement ( au fait, les enseignants titulaires ne le sont pas non plus..;) Nous permettons juste à l'Etat de faire des économie, puisqu'il y a toujours moins d'admis aux concours que de postes à pourvoir; et il arrive même que des suppléants soient compétents, et que les élèves se désolent de voir revenir leurs titulaires. En gros, on fait le même boulot, en étant beaucoup moins payés, sans stabilité.
Pour revenir au sujet du post, Anne Coffinier fait un travail remarquable, et si un jour les écoles hors contrats ont une reconnaissance, nous lui devrons beaucoup.

C.B.

Selon
http://www.infos-bordeaux.fr/article-ecoles-hors-contrats-l-amendement-rejete-de-michele-delaunay-61225405.html
l'amendement de Madame Delaunay avait été rejeté.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.