Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Un feu de poubelle fait 7 morts
2 journalistes de TF1 agressés et dépouillés

Les établissements de réinsertion scolaire font parler d'eux

E Mardi dernier, 5 des 9 collégiens de Seine-Saint-Denis, envoyés dans un collège de Craon (Mayenne), ont été renvoyés après des violences à l’encontre d’élèves de l’établissement.

Jeudi et samedi, 8 jeunes adolescents de Bobigny qui avaient rejoint, en début de semaine, le second ERS (établissement de réinsertion scolaire) ouvert à Portbail, dans la Manche, sont rentrés dans leurs familles. Ils ont été à l’origine de deux incidents : caillassage et menaces de mort. L'ouverture de cet ERS avait provoqué la fermeture d'une Classe locale d’aide aux enfants handicapés (CLIS). A noter que les 8 voyous sont encadrés par... 10 adultes !

Les ERS ont pour but d'éloigner les adolescents violents de la Seine-Saint-Denis.

Commentaires

Ethos

"Les ERS ont pour but d'éloigner les adolescents violents de la Seine-Saint-Denis."

Nous connaissons les méthodes pour rectifier le mauvais aliage...

La France savait prendre en mains ce genre de personnage avec la virilité nécessaire...

Les familles de France savent encore éviter la génération de ces barbares, c'est d'ailleurs pourquoi on voudrait rendre délictuelle la fessée ou la paire de claques.

Feu mon très regretté père me donna un bon coup de poing pour lui avoir manqué légèrement à...21ans.

Je veux bien faire un beau travail : que l'on me donne ces gugusses. Calme garanti ... après un temps d'adaptation.

m

Les lois ne permettent plus d'appliquer les bonnes méthodes pour "dresser les sauvageons sans repères". Et ceux qui parlent de donner ce rôle à l'armée, ne voient pas que le problème serait le même. Les armées n'auraient pas plus le droit d'agir que les autres; "Bavure, il m'a touché, bavure il a employé un mot raciste, bavuve, la nourriture est pas h. etc.
Sur la côte est du Cotentin, de 1948 à 1984, l'île de Tatihou a accueilli des jeunes en difficulté. Ces jeunes, placés sur l'île par décision de Justice, pouvaient y recevoir une formation professionnelle (horticulture, mécanique ou différents métiers du bâtiment). On a depuis écrit bien évidemment les pires choses sur "ces bagnes" à enfants...
Vu le nombre de "jeunes difficiles" dans le 93 et ailleurs, combien de clis va-t-il falloir fermer ? Ces ERS sont encore des mesurettes pour faire croire qu'on agit...Puisqu'on ne veut pas bien poser le problème et énoncer ces causes...

Boris

Rappelons que les CLIS sont de véritables poubelles dans lesquelles se retrouvent tous les enfants n'entrant pas dans les toutes petites cases de l'EN, que l'enfant soit handicapé ou non.

m

Le mot poubelle est peut-être un peu mal employé. Pour les clis, on y voit aussi des enfants autistes par exemple (il y a là aussi beaucoup niveaux différents) , qui par une "rage" administrative et démagogique sont mélangés à d'autres enfants, par exemple trisomiques, ce qui est très dur à gérer et peut être très pénalisants pour tous (sans parler aussi du mélange en cour de récréation avec les enfants dits "normaux" mais souvent de plus en plus violents dans leurs rapports aux autres. L'intégration est même à ce niveau là parfois une utopie qui n'apporte pas que du bien, bien au contraire.
Cela n'empêche qui faut essayer d'avoir des classes d'accueil ou centres d'accueil. Finalement ce qu'a fait l'Église pendant des siècles, ce n'était pas si mal que cela n'en déplaise aux laïcistes actuels...
Signé maman qui a eu un enfant handicapé en clis.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.