Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Politique d'enfants?
Témoignage post-avortement

FN : Jean-Marie Le Pen restera à la tête de la COTELEC

Nous avions relayé en octobre l'affaire de la Cotelec, "parti politique chargé de promouvoir l’image et l’action de Jean-Marie Le Pen", demandant ce qu'il en advendrait après la succession de la tête du FN.

L Jean-Marie Le Pen a écrit à ses donateurs le 1er décembre, annonçant son intention de rester «bien sûr» président du microparti qu'il a fondé en marge du FN voilà plus de vingt ans. Selon la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) pour la seule année 2008, ces sympathisants ont accordé à Cotelec des prêts d'un montant de 2.238.897 € et des dons s'élevant à 235.481 €. Ce microparti a aussi perçu 42.208 € de revenus financiers dus à des placements judicieux. Un procédé légal, puisque plus de 250 micropartis sont actuellement déclarés auprès de la CNCCFP.

Cotelec est ainsi indispensable à la survie du FN. En restant président de Cotelec, Jean-Marie Le Pen va être le créancier de son successeur à la tête du FN. S'il exige sa créance brutalement, Jean-Marie Le Pen pourrait mettre le FN en cessation de paiement. Comme nous l'avons déjà écrit, le fonctionnement interne d'un parti est une vitrine de crédibilité.

Commentaires

Solange

Ce fonctionnement est dangereux. Un parti politique, notamment celui qui prétend incarner les valeurs traditionnelles, la probité et l'intégrité, ne peut plus fonctionner comme cela.

Je disais la dernière fois que l'élection de Bruno Gollnisch à la tête du Front National aura le mérite, entre autres, d'en finir avec ces pratiques financières légales mais un peu spéciales. Néanmoins, et l'article du Figaro n'occulte pas les menaces à peine voilées de JMLP, cette missive est claire : si Monsieur Cotelec décide de réclamer son dû, le Front National est fini. Comment peut-on penser et réagir de cette manière ? Quel mépris pour l'intérêt national !

Autrement dit JMLP compte peser sur son successeur, surtout si ce successeur n'est pas sa fille. Peut-on aller plus loin dans le népotisme et le favoritisme ?

Eh, bien ! Nous ferons face ! Avec un FN redynamisé par Bruno Gollnisch, fier de ses convictions et déterminé dans son action, nous rembourserons Monsieur Le Pen et ainsi nous aurons rompu toutes sortes de dépendances avec son clan !

Corso

Il y a indéniablement une équation juridique entre Jean-Marie Le Pen, le Front National, Cotelec et les successeurs dont l'une est au surplus mais pas la seule, héritière putative.

Cependant,je pense que les choses sont plus claires que l'on veut bien l'admettre.

Jean-Marie le Pen a donné en caution à l'emprunt qu'il a fait auprès des adhérents et sympatisants, sa résidence et sa signature personnelle ainsi que les biens en cours de vente du parti qu'il dirige, à savoir le bâtiment du paquebot.

Ce en quoi il a parfaitement respecté les volontés de son propre donateur Monsieur Lambert dont le désir était de faire vivre le Front national et non d'enrichir Jean-Marie le Pen.

Pour ce faire il convenait de mettre son dirigeant de l'époque à l'abri non seulement d'attaques financières de bas niveau mais aussi physiques car l'on se souvient de cette époque ou les attentats révolutionnaires se multipliaient, les immeubles sautaient, les banques étaient attaquées et l'invective volait bas : les années de plomb bien nommées car il s'agissait du plomb des balles de révolver.

La France vivait donc son épisode fasciste, comme d'autres pays, peu poursuivi par le pouvoir et pourquoi ne pas le dire, pratiquement encouragé.

Dont acte.

La question reste alors posée de savoir si les biens de Jean-Marie le Pen sont à destination réelle du parti Front National comme cela semble être le cas, le titulaire en étant alors le "métayer" ayant pour but de faire fructifier l'ensemble et uniquement.

Les salaires perçus normalement pour cette fonction restant la propriété du titulaire du poste de président, bien entendu.

Se pose néanmoins ici une question bien réelle de substitution sur la question retraite/salaire au regard des deux statuts et s'agissant des versements qui lui sont faits.

Pour le reste les fonds de la Cotelec sont bien entendu ceux du Front National et le mécamisme est heureux puisqu'il permet de correctement gérer les actifs.

En connaissance de cette situation particulière, il était alors évident que la famille le Pen serait encline à sortir un nouveau dirigeant de ses rangs pour perpétuer le cadre de vie dont elle dispose, sorte de Fondation, fait d'actifs dont elle n'est pas propriétaire.

Il était évident que la solution du partage ne lui conviendrait pas plus.

Au surplus il faudra intégrer à la problématique que l'état serait en droit de réclamer une part importante, à terme, ajouté à une taxation correspondant à des avantages en nature pour les enfants s'il devait en être autrement.

La relation avec Bruno Gollnisch n'est pas celle d'un projet politique mais bien autre chose.

soizic

j'ai toujours pensé que cette ambition démesurée pour prendre la tête du FN par Marine, n'était qu'une vulgaire histoire de fric !
Nous y sommes. C'est écoeurant.

HB

Aucun problème pour Marine.
Beaucoup de soucis en perspective pour BG, s'il est élu!

Jacques

J'ai reçu cette lettre de Jean-Marie le Pen demandant de faire un don (ou un prêt) au nom de Cotelec... Celle-ci fait mention des résultats électoraux législatifs de 2007, cantonaux de 2008, et européens de 2009. Mais sans rien dire des causes et résultats pour lesquels le Front-National s'était "effondré". Alors qu'en 2002, JM le Pen avait réussi à se présenter au second tour des présidentielles...
En fait, en 2002, c'était Bruno Gollnisch qui s'était occupé de la campagne de JMLP, alors qu'en 2007, c'était Marine le Pen qui l'avait fait.
Donc, petit calcul... : je ne comprends très bien la raison pour laquelle je devrais faire à un don au FN, par l'intermédiaire de Cotelec, alors que Jean-Marie Le Pen soutient Marine le Pen, celle, qui a elle-même, fait en sorte que le FN se casse la g***. Et cela en tant que future présidente du Front-National...
J'ai presque envie d'écrire à JM le Pen que je n'investis pas dans les causes perdues d'avance. ...

xavier

L'existence de COTELEC est parfaitement légale et ses comptes sont mêmes certifiés par des commissaires en comptes, déposés et contrôlés auprès de la commission des comptes de campagne et mis en ligne sur le site de cette commission.
Il n'y a rien de choquant à ce que COTELEC prête de l'argent au FN.
Ce qui apparemment choque est que COTELEC, contrôlé par Le Pen, prête de l'argent au FN et donc puisse influencer le FN mais cela est la conséquence des mauvaises finances du FN ...et non d'un quelconque chantage de Le Pen.

Dragasès

Et oui,c'est ainsi,la famille Le Penzévitch aime l'argent...
Si Marine est élue,rien ne changera dans le fonctionnement interne du FN.Tout sera fait pour Marine.Rien pour les fédérations.Rien pour gagner des villes.Rien à part le Hénin-Beaumont pour sa fifille.
Elle fera 18% aux Présidentielles et rien ne changera...

chris06

j'ai reçu aussi la lettre. je dois vous avouer que cela m'a surpris et un peu choqué. le nom FN n'apparait nulle part, alors que je suis adhérent de celui-ci. et je ne vois pas, à priori, le lien entre les deux et il n'est pas d'ailleurs pasexpliqué.
je ne donnerai pas à une structure que je ne connais pas.
et j'attends sagement le résultat du congrès.

PG

@ DRAGASES

Serait-il souhaitable, que pour que tout change, que le FN n'obtienne que 8 % en 2012 ?
Je vous rappelle que les vaches maigres ont commencé avec la scission de B. Mégret et les législatives suivantes : ce sont elles qui déterminent les subventions aux partis politiques.
Et que jamais le siège n'a ''pompé'' autant d'argent que durant la période de la délégation générale du dit B. MEGRET, devenue un appareil bis, puisque doublon.

Anard

La famille ne quitte pas le tiroir caisse des yeux.La France dans tt ça....

Solange

Toujours la haine antinationale contre les chefs nationaux chez PG... Quel esprit constructif ! Et toujours la même technique qui consiste à sortir du sujet par l'inversion accusatoire : la moindre critique objective sur le clan familial se retourne contre tout le monde et n'inmporte qui. C'est devenu mécanique. Aucune réflexion ni recul... Cela devient lassant.

LB

Perd pas le Nord Jean-Marie. Le souci du bien commun sans doute, quelle pitié.

PG

@ Solange

On peut également, pour prendre de la hauteur par rapport à ce qui est tjrs le coeur de la sociabilité de la droite nationale, suspicions et haines recuites, se poser la question de savoir si la COTELEC n'a pas '''sauvé'' financièrement le FN ces dernières années.
En effet, les poursuites suivies de saisie (7 à 8 millions d'Euros exigés) permanente des ressources principales du FN par Fernand Le Rachinel, ex imprimeur du FN et l'un des fondateurs du PdF, ont asséché les finances du FN. Seule la COTELEC, juridiquement à l'abri de ces saisies, donne de l'oxygène au FN : les dons qui y parviennent ne vont pas dans la poche de la famille LE PEN, comme certains accusateurs anonymes le suggèrent, mais alimentent le budget de fonctionnement du FN, petit budget. Plus on donne à la COTELEC, plus on aide le FN à survivre ; le but de certains étant bien sûr d'assécher les ressources de la COTELEC, en jetant la suspicion sur cet organisme.
L'idée du site d'extrême gauche qui a lancé la fausse ''révélation'' de l'existence de la COTELEC, reprise par MINUTE, est qu'ainsi JM LP gardera le contrôle du FN et que la passation de pouvoir du Congrès n'en est pas une.
On pourrait aussi voir les choses autrement, àa savoir qu' près le congrès la COTELEC sera encore plus utile, pour deux raisons :
1/ l'approche de la campagne présidentielle nécessitera de plus en plus de ressources, et les subvention publiques du FN sont actuellement toutes reversées à M. LE RACHINEL : la COTELEC sera encore plus indispensable.
2/ si BG est élu, cette dette Le Rachinel deviendra un formidable moyen de pression sur lui, puisqu'il veut réintégrer les dirigeants du PdF. Comment concilier l'indépendance du FN, avec un Le Rachinel redevenu membre du BP, ou au moins ses amis les plus proches, et un Le Rachinel actionnant ses avocats pour pomper les ressources du FN ?

Cette pression-là nécessitera évidemment que BG se tourne vers la COTELEC, pour demeurer le président de tous, et non le Président sous pression du PdF. Car qui est majoritaire parmi les militants de la droite nationale : les adhérents du FN ou ceux du PdF ? Il serait paradoxal qu'à l'issue du Congrès, ce soit la dette Le Rachinel qui annihile ce fait majoritaire.
La COTELEC équilibrera donc et les finances et les influences au sein du FN, car même élu, BG ne pourrait ignorer les partisans et soutiens de M LP, dont son père.
Conclusion : le but de certains étant bien sûr d'assécher les ressources de la COTELEC, en jetant la suspicion sur cet organisme, plus on donne à la COTELEC, plus on aide le FN à survivre, et à assurer l'indépendance financière de son président après le Congrès, que ce soit M LP ou BG.

Guillaume

Si Gollnisch est élu et que JMLP lui met des batons dans les roues, les masques tomberont, et cela se retournera contre la famille Le Pen...

Olivier M

Je voudrais répondre à Jacques qui, sous prétexte d'expliquer "l'effondrement du FN", insinue maladroitement un lien supposé entre le résultat de la présidentielle de 2002, dont Gollnisch fut le directeur de campagne, et celui de la présidentielle de 2007, dont Marine fut la directrice de campagne.
C'est d'autant plus maladroit que le financement des partis politiques dépend non du résulta des présidentielles mais de celui des légilsatives, rpis comme base de fiancement pour 5 ans (50% en fonction du nombre d'élus députés et 50% en fonction du résultat en %). Or le directeur de campagne des législatives de 2007 pour le Front, où le résultat fut si catastrophique (4,3% et 1 million de voix)...était justement monsieur Gollnisch.
Cela voudrait donc dire, à suivre le maladroit raisonement de Jacques, que le responsable de l'effondrement du FN en 2007 n'était pas Marine mais Gollnisch.
En tous, ce qui est certain, c'est qu'en 2007 Marine fut directrice de campagne de Jean-Marie LE PEN, que ce dernier a obtenu 10,5% des voix et 3,5 millions de suffrages, ce qui n'était pas si mal face à sarko (en tous cas, jamais personne n'a fait meiux!); et ce qui est aussi certain aujourd'hui, c'est que la seule responsable du redressement du FN depuis 2009 en France, c'est effectivement Marine LE PEN.
Grace lui en soit rendue.

Corso

Je souhaite dire aux deux derniers intervenants que :

1/ L'argent de la Cotelec est destiné au Front National et à ses dirigeants quels qu'ils soient sans exclusive.
Restera pour Bruno Gollnisch une fois élu à définir qui est dirigeant et comment sont organisés les différents bureaux actuellement très "chargés". Pas besoin on le voit d'autres barrières.
Vaste mission!

2/ La dette de le Rachinel n'est pas éternelle.

3/ La dernière présentation de notre ami @Olivier M est particulièrement manipulatrice.
Si les faits sont exacts, on sait néanmoins que lors d'élections très rapprochées le résultat des législatives est l'exacte projection modulée du chiffre de la présidentielle.
Il était donc connu par avance et les économistes l'avaient calculé, même si l'on espère toujours.

Le partage des rôles a été ainsi plus que symbolique et d'ailleurs Bruno Gollnisch n'a jamais eu la main sur la campagne puisque le budget de propagande était dévolu à Marine le Pen.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.