Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



L'APCE s'inquiète du sort des chrétiens d'Orient
Laos : première ordination depuis 40 ans

Denis Tillinac publie un Dictionnaire amoureux de catholicisme

Interrogé par Le Monde, Denis Tillinac en dit plus :

Denis tillinac "(...) il me semblait opportun de revenir aux sources mêmes de notre identité, de notre spiritualité, de nos bases intellectuelles, esthétiques et morales. En fait, nous sommes, beaucoup plus que les Français ne l'imaginent, captifs de notre héritage catholique. La civilisation occidentale est l'enfant du catholicisme, un enfant ingrat et infidèle aujourd'hui. J'ai écrit ce livre pour que l'on reprenne conscience de nos racines et confiance dans l'avenir.

Je pense qu'un renouveau est probable, parce que l'on prend de plus en plus conscience qu'il est impossible d'affronter la modernité sans une référence transcendante (...)

Dico catho L'honneur de l'Église est de se définir systématiquement contre l'air du temps ; d'autant plus dans une société de spectacle et mercantile comme la notre, où le culte de l'innovation semble être la seule idéologie, et qui de façon compensatoire produit une espèce de paganisme polythéiste avec cette profusion d'idoles du sport, du showbiz, du cinéma ou de la politique. Cela illustre bien un manque ; on invente des divinités, puis on les oublie. Cette mode passera, et si l'Église temporelle est faillible, l'Église spirituelle est sainte, et ce référant va paraître de plus en plus nécessaire (...)

C'est en fait une nostalgie culturelle plus large d'une Europe rurale et chrétienne qui est en train de mourir. Quand je vois que les dirigeants européens ont la lâcheté de ne pas vouloir mettre en préambule des textes institutionnels nos racines chrétiennes, je trouve qu'il s'agit là d'une amnésie doublée d'une pathologie grave. Sans églises et sans monastères, il n'y a pas d'Europe (...)"

Commentaires

crockett

Certainement un bon livre de chevet, je ne connais pas , à découvrir effectivement.

Corso

L'écrivain voudrait nous faire croire qu'il n'est plus adepte du mondialisme ni l'ami de Chirac et Sarkozy ?

Que "Valeurs Actuelles" dans lequel il s'épanche n'est pas le diffuseur de la pensée du global-parti et que ce dernier ne rejette pas justement les valeurs chrétiennes ?

Il faudra qu'il nous explique, parce que moi, en tous cas, je ne comprend pas....

Gene

A lire de lui: Le Dieu de nos pères

perchè no

et pendant ce temps-là, sur le journal de France 2 aujourd'hui 27.1, à qqch comme 20h20, la enième complainte du brave prêtre qui ne pouvait plus supporter le célibat, avec en prime sa femme qui laisse couler quelques larmes, pendant que le commentateur nous affirme que la plupart des paroissiens a refusé d'assister aux messes du nouveau prêtre ...
débile et écoeurant

padirac

il faut l'acheter avec un autographe de J.Chirac, le grand défenseur de l'Europe chrétienne!

JCM

Il s'est quand même dit, sur RTL, pour le financement public de la construction de mosquées au nom de l'égalité. Il est vrai que si les racines chrétiennes étaient dans la constitution ca serait peut être moins grave, mais ca manque un peu de cohérence.

Car inscrire les racines chrétiennes dans un préambule de la constitution, si ca n'a aucune conséquence pratique c'est juste pour la galerie : c'est comme le respect de tout être humain dans le préambule de la loi Veil !

Fontey

C'est notre Malek Chebel à nous?

soizic

Ami de Chirac, cet écrivain, que par ailleurs j'apprécie beaucoup, change d'idées et d'amis comme de chemise. A fuir, car très vite, on ne sait plus si 2 + 2 font 4 ou 5. Irrationnel donc dangeureux.

gdecock

Arrêtez tout les râleurs, les tristes, tous ceux qui voient la ploutacratie judéo-maçonnique à tout bout de champ.
Voilà un bon livre. ce n'est ni du François de Salles ni du cardinal Journet ; c'est un petit bouquin sympathique écrit par un type, somme toute, assez sympathique lui aussi. Il est pote avec Chirac. La belle affaire !
J'ai moi-même des amis qui ne partagent ni ma foi ni mes convictions politiques. On s'enguirlande sur ces sujets. Ils m'agacent comme je les agace mais je continue à les considérer comme des amis. Bizarre !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.