Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Les chiffres du jour
Quel avenir pour les deux Soudan ?

Les actrices du X sont malheureuses : l'esclavage moderne

Lu sur Nouvelles de France :

"Dans Les Inrocks de cette semaine, Yasmine, ex-hardeuse, dit tout haut son dégoût du monde du porno qu'elle a fréquenté pendant plusieurs années. 

X "On ne devient pas actrice de X par hasard. Inconsciemment, chaque fille porte une blessure, une fêlure, un traumatisme important" explique la beurette. Yasmine a subi, plus jeune, des attouchements sexuels "notamment de [ses] cousins". Sa mère et sa grand-mère ont, elles, été violées dans leur jeunesse... A la question "les actrices sont-elles malheureuses ?", Yasmine, ex-hardeuse, répond sans hésiter : "Incontestablement, oui".

Lucide, elle constate que "tu donnes ton image et en même temps tu cèdes tes droits pour 99 ans, autant dire que tu meurs avec des images trash de toi qui font le tour du monde." Au total, l'ex-"actrice" vedette du producteur Dorcel a dépensé 25 000 euros de chirurgie esthétique pour 4 500 euros brut par mois pendant 3 ans [...] "seuls les producteurs et ceux qui gravitent autour ramassent du fric, ils ont de très belles maisons pendant que les X girls galèrent".

De plus, "je n'avais pas droit à une vie privée, j'étais sous leur dépendance totale, pieds et poings liés. J'ai été exploitée"... [...] Durant ces trois années dans le porno, "j'ai beaucoup, beaucoup pleuré" confie Yasmine qui parle de solitude mais aussi de "rapports (...) faussés avec tes vrais amis, tu ne sais pas s'ils sont avec toi parce que tu t'appelles Yasmine ou parce qu'ils veulent coucher avec toi, tu ne représentes qu'un trophée, tout le temps." Aujourd'hui, confie-t-elle, "j'ai cessé de tourner parce que je ne couchais pas, et que sans ça, tu ne tournes pas"..."

Commentaires

david

19 Salons erotisme en France http://www.eventseye.com/fairs/cst0_salons_france_erotisme.html

Que faire ?

Voilà une petite idée pour commencer: créer une association ou bien joindre à une structure existante ?

Avec un ou plusieurs prêtres, il serait important de pouvoir rédiger en reprenant des extraits de la Bible , un livret destiné particulièrement à des personnes dépendantes du X

Afin de leur montrer que le Christ les aime malgré tout et qu’il est présent pour les relevés

Ces exemplaires seront distribuées aux portes des salons de l’érotisme.

Voici par ex :
premier page « Jésus aime la star du porno »
Dans un exemplaire il contient :

Dans la Bible : Jésus aime la star du porno comme il aime Marie de Magdalena (une prostituée?) possédée par sept démons, Jésus l’a délivré .Elle pleure au pied de la Croix.

Jésus a dit: « Je suis le chemin, la vérité et la vie. » (Jean 14.6)

Déclaration étonnante dans un monde où l’on prétend que chacun peut suivre sa propre voie et possède sa propre vérité. Après tout, dit-on, tous les chemins ne mènent-ils pas à Dieu?

Selon le Christ, non. Il nous a en effet avertis: « Nul ne vient au Père que par moi. » (Jean 14.6)

L’Eglise continue à rendre témoignage à la vérité de nos jours et elle continue d’être persécutée. Des hommes continuent à méconnaître qu’ils sont dans l’erreur, préférant critiquer le messager de la vérité plutôt que de l’écouter et de se convertir. Par exemple, combien de personnes sont-elles rebelles à l’enseignement de l’Eglise en ce qui concerne la pureté ? La manière de vivre la pureté concrètement se trouve dans l’application ce grand commandement : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit » (Matthieu 22,37) Et pourtant, combien de personnes l’ignore volontairement ? Il en résulte pour notre société les pires fléaux : contraception, divorce, avortement, pornographie, et toutes formes de séduction sexuelle qui est l’idolâtrie moderne. L’Eglise, par son enseignement et sa discipline, rappelle constamment à chaque homme ce qu’est le véritable amour de Dieu et du prochain.

Comment Jésus peut-il sauver?

« Jésus est La pierre rejetée par vous qui bâtissez, Et qui est devenue la principale de l’angle. Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. » (Actes 4.11-12)

Désirez-vous accepter ce don de Dieu? Désirez-vous recevoir la vie éternelle? Désirez-vous confier à Jésus-Christ vos péchés?

Tout ce qu’il vous faut pour être sauvé, c’est ce coeur brisé devant Dieu. C’est de reconnaître vos péchés, de les confesser à Dieu et de lui demander de vous sauver.

« Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. » (Luc 23.43)

Qu'en pensez vous ?

voici mon mail anti spam: davidcavipo ah rheu base yahoooooooo.frrr

Jean

Il y a celles qui se prostituent ou tournent de force dans de tels films, notamment de pauvres enfants, et il y a celles qu'on dit consentantes en feignant de croire qu'elles le sont vraiment... Une fois qu'on a fait un pas dans la neige virginale, on a moins de réticence à la marquer d'empreintes ; et ces pauvres filles "volontaires", une fois qu'elles ont été souillées, leur intimité a moins d'importance... Parfois, et paradoxalement, elles peuvent s'exposer comme pour conjurer leur souffrance, ou exprimer leur souffrance : "Je vaux que ça ? alors tant pis..."

Il existe peut-être quelques femmes complètement à part qui aiment vraiment faire ça, sans antécédent dramatique qui les aurait conduit à se souiller ainsi, mais la grande majorité a été conduite à cette boucherie... Mais, chut ! le dénoncer, ce n'est pas là la preuve d'amour, pour une société pervertie qui limite l'amour au sexe.

VD

Vraiment glauque et pathétique. Honte à ceux qui regardent : s'il n'y avait pas de demande...

Nicolas

Les pornocrates : c'est drôle, voilà des capitalistes que personne ne dénonce jamais !
C'est même la gauche qui leur a donné tout pouvoir. Ok, Giscard avait commencé, mais ceux qui ont comme moi l'âge de la génération Mitterrand se souviennent que c'est vraiment dans les années 80 que la pornographie a envahi les murs de nos villes. Avant les écrans de TV, et ceux des ordinateurs. Mammon et Eros combinés, c'est vraiment une puissance infernale, dont nous ne nous débarrasserons pas par des moyens humains.

Alexis

Pour travailler dans le domaine de la sécurité des réseaux, ma réflexion sur la nocivité des productions pornographiques s'est affinée au fil des ans. En jargon marketing, on évoquera le mix-marketing:

Le produit:
de la présentation clinique de l'acte d'amour, froide et détaillée, la pornographie a évolué jusqu'à présenter un abominable catalogue de toutes les perversions possibles et imaginables. Je ne les passerai pas en revue mais je tiens à noter que le porno, industrie phare de la révolution sexuelle post-68 est devenu, entre autres joyeusetés, un instrument d'avillissement de la femme, esclave moderne de la société de consommation. Il n'est pas rare d'y voir des femmes pleurant de douleur dans des postures bestiales. On n'entend guère les féministes sur ce registre.

Le prix:
On atteint aujourd'hui la quasi-gratuité...en tout cas des prix de produits de grandes consommation (riz, cacahouètes...), ce qui assure aux promoteurs de cette industrie démoniaque de toucher la plus grande part de la population.

Le réseau de distribution:
Autrefois, l'accès à ces "oeuvres" ne se faisait qu'au travers d'endroit identifiés, tels les sex shops, ce qui impliquait de la part du "consommateur" une certaine démarche volontaire: il fallait tout au moins pousser une porte. Puis on est passé aux kiosques et aujourd'hui, avec internet, 90% de la population y a accès, malgré de pseudos filtres porno largement inopérants.
Une enquête de l'Express en 2006 indiquait que 60% des enfants en classe de 6ème avaient déjà vu un film X.

Certes je suis très triste pour cette jeune femme mais je préfère m'attarder sur la santé morale de mes enfants...En effet, il y a un océan entre les images "Playboy" des années soixante dix sur lesquelles on pouvait involontairement tomber et les horreurs d'aujourd'hui, impliquant un nombre croissant de partenaires de tous sexes dans des postures bestiales et dont les actes sont présentés comme une sexualité tout à fait normale, voire normative.
Je propose, bien sûr d'agir globalement contre la pornographie, mais aussi et surtout de cibler judiciarement les fournisseurs d'accès internet en ce qu'ils se font les complices, par exemple, d'actes de corruption de mineurs.
Dans cette société, seul compte "le fric", Mammon qui pue et corrompt, attaquons les sur ce champs

Ann O'Neem

Juste une petite remarque au sujet de cette chère Marie Madeleine : l'Evangile dit que c'était une pécheresse (pas une prostituée). Il semblerait que c'était une personne sympathique qui avait quelques amants (peut-être d'ailleurs un petit nombre), qu'elle a très bien pu aimer très sincèrement : elle avait un grand coeur très porté à aimer. C'est ce qui lui a permis de devenir une très grande sainte.

david

Décembre 2010 : La pornographie 3D s'installe pour de bon
La nouvelle arme de destruction massive fera des millions de victimes, surtout chez la jeune génération.
C'est vraiment pas une bonne nouvelle....... raison de plus de réagir et prendre position.
Informez-vous, prenez immédiatement position et mettez en garde vos enfants du danger de dépendance à court terme associé à la consommation de matériel porno 3D.
SVP, ne soyez pas irresponsable en adoptant une attitude de tolérance aveugle !!!

http://www.antiporno.ca/#MESSAGE

Pour une classe de la société, l'autosatisfaction jumelée à la consommation de porno 3D, reviendra à prendre un très grand risque d'addiction psycho-sexuelle!

trahoir

Je pense qu'il a une erreur dans cette phrase :

"Au total, l'ex-"actrice" vedette du producteur Dorcel a dépensé 25 000 euros de chirurgie esthétique pour 4 500 euros brut par mois pendant 3 ans" => 4 500 * 10 mois = déjà 45 000.

Et le reste n'est malheureusement pas nouveau, la vie de Sylvia Kristel, ex "Emmanuelle" est aussi peu heureuse :

Le film Emmanuelle en 1974, dans lequel elle campe le premier rôle de ce qui reste l'un des films français ayant eu le plus de succès, lui apporte la notoriété internationale. Kristel se trouve alors liée à ce rôle et joue sur cette image.

En 2006, elle publie son autobiographie sous le titre de Nue, dans lequel elle raconte son calvaire : victime de son innocence, escroquée, puis dépossédée, sa vie est tombée en pièces ; son refuge a été, un temps, l’alcool et la drogue.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sylvia_Kristel

Et encore (pire) :

Elle dépense des fortunes en cocaïne, jusqu'à ce que sa cloison nasale s'effrite, comme sous l'emprise de la lèpre. «J'avais un foie de docker, le nez troué par la drogue: les médecins me prenaient pour un animal de foire», souffle- t-elle, aujourd'hui sevrée, guérie. Avec le romancier belge Hugo Claus, de vingt ans son aîné, elle a eu un fils, Arthur, qui tient un coffee shop à Utrecht, après avoir été élevé par sa grand-mère, loin de sa maman et des plateaux de cinéma. Arthur n'a jamais eu de petit frère. A 30 ans, Sylvia Kristel, l'emblème universel de la féminité, s'est fait ligaturer les trompes. «J'étais à la dérive, explique-t-elle. Je me suis fait stériliser, comme une mère de famille nombreuse ou une prostituée.» Et pendant ce temps-là, son double posait toujours à poil dans son fauteuil en rotin sur les Champs-Elysées.

On l'a prise pour un sex-symbol. C'était un petit soldat.

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/img-src-info-quotidien-images-photolog1-gif-alt-ne-l-appelez-plus-emmanuelle_460286.html?p=3

L. Cheron

Ann O'Neem,

les Evangiles ne disent ni que Marie-Madeleine aurait été une prostituée, ni même une pécheresse, ce qui revient à peu près au même (on ne va pas disserter des nuances séparant la courtisane, de la lorrette etc...). Au chapitre VIII de son Evangile, saint Luc ne dit rien de tel. Une tradition, qui n'est pas dogmatique, assimile la Magdaléenne à la pécheresse du chapitre VII, sans que l'Ecriture justifie se rapprochement.

Jean

@ Trahoir, je crois que ce qui est dit, c'est qu'elle touchait à peu près 4 500 euros par mois, et qu'en trois ans, elle a dépensé une bonne partie en chirurgie.

jasa

[...]

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.