Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La Syrie et l'Arabie tentent de prévenir une révolution
Les OGM sur Dieu Merci !

Bernard Nathanson, RIP

De Christian Daisug dans Présent :

N "Le docteur Bernard Nathanson, qui fut sans doute le plus actif des médecins avorteurs de New York avant de devenir l’une des figures mondialement connues du mouvement pro-vie, vient de mourir à l’issue d’une longue bataille contre le cancer. Il avait 84 ans et en avait consacré près d’une vingtaine à interrompre des grossesses : 75 000 selon son propre aveu. En 1969, le Dr Nathanson participa à la fondation de la National Association for the Repeal of Abortion Laws (NARAL), l’un des plus virulents fers de lance dans l’hécatombe des enfants à naître, avant de diriger à Manhattan le Center for Reproductive and Sexual Health qu’il qualifiera plus tard de «plus grand avortoir du monde occidental». A la fin de 1978, tout bascule. Le Dr Nathanson réalise à cette époque son «dernier meurtre», comme il le disait lui-même. Il entre dans le combat pour la vie. [...]

Il entre en 1985 dans ce pathétique sauvetage avec un document bouleversant, insoutenable, d’un impact extraordinaire, d’une puissance évocatrice sans précédent : un film de 28 minutes, Le Cri silencieux. Le Dr Nathanson y décrit les différentes étapes du développement d’un fœtus, puis, à l’aide des images d’un sonogramme, commente dans le détail l’avortement d’un petit être de douze semaines par la méthode de la succion. On voit l’enfant se débattre pour tenter d’échapper aux instruments chirurgicaux ; on voit l’enfant, dans un réflexe de désespoir, ouvrir la bouche pour crier. Un cri que personne n’entendra mais qui résonna dans les consciences pour les interpeller lorsque le film fut montré dans les pays où le militantisme pro-vie était suffisamment structuré. [...] 

En 1996, nouvelle étape dans la vie du Dr Nathanson : lui, le « juif athée », comme il se définissait, reçoit à la cathédrale Saint-Patrick de Manhattan, le baptême de l’Eglise catholique des mains du cardinal John O’Connor. [...] Dans son livre La main de Dieu, le Dr Nathanson raconte que lorsqu’il était président du NARAL, les faits dont il émaillait ses propos publics souffraient de falsification dans le but d’émouvoir l’opinion publique. «Lorsque, écrit-il, je clamais qu’il y avait aux Etats-Unis un million d’avortements clandestins par an, je savais que le chiffre réel était cinq fois inférieur. Et lorsque je prétendais que 10 000 femmes mouraient chaque année d’un avortement ayant mal tourné, je savais que le chiffre réel se situait entre 200 et 300.»"

Commentaires

Andrépaul

Et dire que dans notre pays c'est un "Droit"

Professeur

Après avoir donné des informations à mes élèves sur le sujet, j'ai déjà présenté en classe le film "Le cri silencieux" : cela a suscité un réel tollé parmi mes collègues.

A ce propos, je n'ai reçu aucun soutien dans cet établissement dit catholique.

BT

Les deux conversions successives de cet homme sont un grand réservoir d'espoir pour le futur.

LB

"Et dire que dans notre pays c'est un "Droit"" Mieux c'est remboursé avec nos impôts, l'État fait de nous les complices de ses crimes. Comment échapperons-nous au châtiment islamique ?

Dig

Auriez-vous s'il vous plait la référence précise (i.e. "Présent" de quelle date) ?
Merci !
(cela permettra de connaître au moins approximativement la date de sa mort.)

Ragnar Lodbrok

Dig,

Il est mort le 21 février 2011.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Nathanson

C.B.

La page de wikipedia à son sujet n'a apparemment pas été modifiée depuis le 22 février; autant dire que, pour des informations où l'on critique "le cri silencieux" comme faisant trop appel à l'émotion, cette page soutient mal la critique.
L'influence de l'Opus Dei sur la conversion de B. Nathanson n'est étayée que par un article d'une revue de la fin des années 1990; comme référence "scientifique", "objective", on repassera. En somme, du wikipedia pur jus (donc probablement fiable sur la date de décès).

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.