Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Hellfest : la Fédération nationale des déportés
Edouard Balladur veut que l'Etat aide les musulmans à construire des mosquées

La Fondation de service politique regrette la modestie de la condamnation des violences antichrétiennes

Dans un communiqué, la FSP écrit :

"Ce lundi 21 février 2011, le Conseil de l’Union européenne a adopté un texte sur l’intolérance, la discrimination et la violence fondées sur la religion ou la conviction, mentionnant expressément les chrétiens. L’Association pour la Fondation de Service politique se réjouit du ralliement des 27 Etats-membres à une position commune prenant en compte ses recommandations adressées le 16 février 2011 dans son Appel à la reconnaissance du « fait chrétien » par l’Union européenne. [...]

Cependant, ce compromis a souligné les réelles dissensions des Etats-membres en ce qui concerne la reconnaissance du « fait chrétien » en Europe et dans le monde. Ces conclusions sont modestes et il est juste de penser que leur portée, d’abord politique, risque de ne pas être suivie d’effets concrets immédiats. [...]

Pour faire entendre sa voix, l’Association pour la Fondation de Service Politique participera au séminaire de l’Observatoire sur l’intolérance et la discrimination contre les chrétiens « Intolérance et discrimination contre les chrétiens en Europe », le mardi 16 mars 2011 au Parlement européen, autour de Joseph Weiler (USA), New York University, Massimo Introvigne (Italie), représentant de l’OSCE pour la lutte contre « le racisme, la xénophobie et la discrimination » et Gudrun Kugler (Autriche), directeur de l’Observatoire sur l’intolérance et la discrimination contre les chrétiens."

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.