Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Il faut cesser les réformes scolaires et rendre la liberté aux écoles
FN : une candidate aux cantonales venue du NPA

La haine de l'Amérique, autre moteur des révoltes ?

Alain Chevalérias pointe dans l'Homme nouveau une autre cause aux révolutions arabes, la haine des Américains :

A "Autrefois, les communistes et leurs amis nassériens ou bassistes, épousant la colère arabe, récupéraient la cause palestinienne. Aujourd’hui, ce sont les organisations islamistes sunnites ou chiites, d’Al-Qaïda aux Frères musulmans, qui s’en font les champions. L’Iran intégriste n’a pas manqué de faire remarquer la coïncidence entre la date de la chute de Moubarak et l’anniversaire du renversement du Chah, le 11 février 1979. En quête d’un leadership de l’islam, Ahmadinejad en profitait pour prophétiser : «On verra bientôt un nouveau Proche-Orient, sans les Américains et sans le régime sioniste…». Al-Qaïda ne dit pas autre chose et les Frères musulmans, sur un ton plus politique, tiennent le même langage. Alors, quand certains analystes veulent nous faire croire que l’islamisme est en perte de vitesse, nous sourions. Il est bien là, prêt à s’emparer du pouvoir à la suite des émeutiers et se servant à son tour de la cause palestinienne.

Les Juifs présents au Moyen-Orient risquent d’être les premières victimes expiatoires de la colère arabe. Sentant le vent tourner, beaucoup de ceux qui vivaient en Tunisie ont quitté ce pays pour Israël au lendemain du départ de Ben Ali. Du Maroc au Yémen, de passage ou installés à demeure, ils sont de plus en plus en danger. Quant à nous, plus nous sommes associés aux turpitudes moyen-orientales des Américains, plus nous nous exposons à la colère arabe. Il est encore temps de choisir : ou la servilité dans le camp trop souvent injuste des Américains, ou l’honneur et la justice en redevenant Français. Dans le premier cas, nous prenons le risque de mourir pour Israël, dans le second, nous nous offrons la chance de vivre dans un monde meilleur."

Commentaires

LB

"....ou l’honneur et la justice en redevenant Français" et catholique, c'est la seule façon de pouvoir résister.

Clément


Et de quel monde meilleur parle Chevalérias?

Celui d'une France arabisée? Islamisée?

Le chevalier de Saladin qu'il est devrait trouver sa place dans les pays arabes "libérés" sans problème, puisque, si je le suis bien, se séparer des Américains et abandonner Israël satisferait les Arabes et la France. Donc France et Arabité même combat. Cela a déjà un nom: Francarabia.

turbot

Il n'y a pas que la haine ,
un courant apocalyptique traverse l'oumma ,
c'est indéniable .

"Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad est l’objet de critiques de religieux pour avoir dit que la “main” du Mahdi, l’imam caché dont les musulmans chiites espèrent le retour, était “visible dans la gestion de toutes les affaires du pays”.

http://www.tunisia-today.com/archives/48049

Boodoo

C'est marrant comment anti-américanisme et antisémitisme sont toujours lié! (car certains propos du texte sous-entendent "le complot juif") Même en tant que français bien catho, je ne pense pas que l'islamisation, ou l'assassinat des chrétiens par exemple aient pour cause l'américanisation de la société ou les actions de l'état d'israël. En tant que non musulman nous sommes aussi une cible ! Cible sur laquelle il est peut être encore plus facile de tirer quand on voit (ou plutôt on ne voit rien)les réactions de l'Europe face à ces assassinats. Plus que l'américanisation (les américains sont très croyants), c'est le vide spirituel de nos sociétés qui nourrit l'islamisation !

Philippe Régniez

Cet article est un tissu de sophismes rempli de trous. On aurait aimé que son auteur se relise.

SD-Vintage

Alain Chevalérias : "Quant à nous, plus nous sommes associés aux turpitudes moyen-orientales des Américains, plus nous nous exposons à la colère arabe. Il est encore temps de choisir : ou la servilité dans le camp trop souvent injuste des Américains, ou l’honneur et la justice en redevenant Français. Dans le premier cas, nous prenons le risque de mourir pour Israël, dans le second, nous nous offrons la chance de vivre dans un monde meilleur."

Le problème d'après cet auteur, se résout à l'existence d'Israël et à la politique américaine. Pourtant les musulmans n'ont pas attendu l'existence de l'État d'Israël pour persécuter les chrétiens et tenter d'islamiser la planète : l'Afrique du Nord est une ancienne terre chrétienne, et les massacres de chrétiens au Levant au XIXe siècle ont eu lieu avant l'existence d'Israël.

Pendant que des Européens se battaient à Lépante ou à Vienne pour que l'Europe, dont la France, puisse rester chrétienne, la France au nom de ses intérêts signait des accords avec l'empire ottoman.

Je ne vois pas où est la "servilité" de la France vis-à-vis des États-Unis, venant d'un pays qui a toujours mené une politique étrangère indépendante et souvent anti américaine, avec ses propres turpitudes comme la collaboration acharnée avec nombre de dictatures au nom des "intérêts de la France" (que personne ne veut définir), avec la fameuse "politique arabe de la France".

Israël et les États-Unis sont des démocraties, contrairement aux pays arabes "grands pays amis de la France" à qui nous vendons des armes et qui persécutent les chrétiens, et d'après l'auteur nous ne devrions pas les aider. Mais si un jour nous nous retrouvons une fois de plus au fond du gouffre à cause d'une élite complètement pourrie, nous trouverions tout à fait normal qu'ils viennent à notre secours, comme c'était le cas il n'y a pas si longtemps. Qu'un Américain meurt pour la France c'est normal, mais qu'un Français meurt pour l'Amérique (où Israël) c'est stupide.

Qui plus est, la France n'ayant plus d'armée, notre sécurité dépend plus que jamais des Américains. On peut le regretter mais c'est un fait.

Curieux principe chrétien. La solidarité doit s'exercer entre individus, mais aussi entre groupes d'individus. Si au VIIIe siècle et après nous avions été solidaires des chrétiens d'Afrique du Nord et d'Orient, l'islam n'existerait pas excepté en Arabie Saoudite, et ne nous pourrirait pas la vie aujourd'hui. La France ne peut pas exister toute seule.

Comme le dit Boodoo "C'est marrant comment anti-américanisme et antisémitisme sont toujours lié!", et ils sont de plus en plus la marque de la gauche, de l'anti christianisme, et de l'islamisme, le tout étant de plus en plus liée comme on peut le voir avec Obama qui a fait de l'Amérique la première puissance antiaméricaine. Je me désole que chez les conservateurs ont trouve des gens qui ont plus en commun sur ce plan-là avec l'internationale socialiste qu'avec la grande majorité des chrétiens américains.

Car si les États-Unis sont détestés tant par la gauche que par les musulmans, ce n'est pas seulement à cause de sa forte minorité juive, mais de plus en plus parce qu'elle représente "les croisés" de par les fortes convictions chrétiennes de sa population, notamment en ce qui concerne les moeurs ce que la gauche déteste, ce qui n'est plus le cas de la France depuis longtemps. France qui préféra la Turquie à la Grèce lors de l'indépendance de cette dernière: au nom des « intérêts de la France » bien entendu. Mais quelle est cette France là ?

"la chance de vivre dans un monde meilleur.": quel monde meilleur ? Il n'y aura plus de problèmes avec l'islam et les musulmans dans nos cités ? Les chrétiens ne seront plus persécutés comme ils le sont depuis des siècles dans le monde musulman ? Est-ce que l'isolationnisme ne nous empêchera pas d'agir en faveur des chrétiens d'Orient, et de garder l'inaction qui nous caractérise dans ce domaine aujourd'hui ?

HV

La haine de l'Amérique, c'est à 99% la haine de l'Occident. La brillante suggestion de M. Chevalérias reviendrait à faire de la France, plus encore que maintenant, un "maillon faible" de l'Occident.

SD-Vintage

Tout à fait d'accord avec HV

Sinon, un article intéressant:
Après Obama, le déluge – par Guy Millière, qui dit entre autres : « Quand je lis certaines rubriques du Figaro aujourd’hui, j’ai l’impression de lire L’humanité.»

Ou vous vous apprendrez ce qui s'est passé dans le Wisconsin au cours d'un bras de fer entre le gouverneur républicain Scott Walker qui voulait baisser la dépense publique, et une coalition de syndicalistes, fonctionnaires, associations de défense des droits à tout, et élus démocrates qui ressemblent de plus en plus à nos élus socialistes. Un combat digne des heures de gloire de la CGT cheminots, mais où le gouverneur avec le soutien du peuple a fini par faire passer son budget.

http://www.drzz.fr/apres-obama-le-deluge-par-jean-patrick-grumberg/#more-11282

Maroun

Je choisi l'option 1: risquer ma vie pour Israël!!

Les chrétiens y vivent bien mieux qu'en terre d'Islam!

Robert Marchenoir

Cet article de Chevalérias est dans la droite ligne des complaisances islamo-nazies de la France au lendemain de la Seconde guerre mondiale, quand elle a accueilli sur son sol le grand mufti de Jérusalem, criminel de guerre nazi ayant participé à la solution finale, puis lorsqu'elle l'a laissé s'enfuir, le soustrayant au procès de Nuremberg.

C'est la racine maléfique de la "politique arabe de la France" : plutôt l'islam et l'antisémitisme que de renoncer à la haine contre les Etats-Unis.

On notera que Chevalérias prône ouvertement la collaboration avec un ennemi génocidaire quand il affirme vouloir éviter de "mourir pour Israël" au nom de "l'honneur et de la justice de redevenir français".

Nous sommes revenus aux plus belles heures du pétainisme.

L'honneur et la justice consistent, en réalité, à se ranger aux côtés de ceux qui sont, une fois de plus, menacés de génocide, à savoir les Israéliens.

Sans compter que les Français sont, eux aussi, menacés par les ennemis d'Israël d'un génocide par substitution ethnique et djihad de rue, qui, s'il est plus sournois et moins violent en apparence, n'en est pas moins réel et radical.

chouan 12

Et alors pourquoi les américains enfin ceux qui les dirigent donnent en permanence des conseils à ces pays arabes qui se soulèvent? A qui profite le "crime"?

PK

@ Maroun

Les Chrétiens sont les premiers persécutés en Israël et dans les territoires occupés : les Palestiniens et les Israeliens s'entendent très bien sur le dos des chrétiens.

Béthléem est passée de majoritairement chrétien il y a 40 ans à minoritairement à peine visible !

Il n'est pas plus bon d'être chrétien en Israël que partout ailleurs où règne l'Islam.

Paradoxalement, c'est sans doute en Iran qu'ils sont les moins mal lotis...

Boodoo

@PK

Dans mon premier message je parlait de l'europe qui ne parle pas, pour ce qui est des Chrétiens en Israël il serait bon d'entendre plus la France (qui est chargée de la défense des lieux saints chrétiens).

SD-Vintage

@PK "Il n'est pas plus bon d'être chrétien en Israël que partout ailleurs où règne l'Islam."
Cher PK, vous ne connaissez pas Israël, ce qui est bien malheureux car vous contribuer à répandre de fausses informations :
Je ne vais pas vous dire que tous les juifs israéliens apprécient les chrétiens, ou hurle de joie quand un de leurs enfants devient chrétien, ce serait faux. Mais vous avez en Israël une liberté totale de choisir votre religion, impensable dans les pays musulmans à commencer par l'Iran qui persécute les Iraniens convertis au christianisme ce dont malheureusement personne ne parle jamais, peut-être parce qu'ils sont généralement protestants évangéliques ce qui n'est pas très bien vu en France.
En conséquence, il se trouve en Israël une communauté chrétienne, catholique ou protestante, constituée en bonne partie par des juifs devenus chrétiens (cf lien à la fin sur l'oeuvre Saint-Jacques).
Un des évêques catholiques de la communauté catholique de langue hébraïque fut un juif devenu chrétien, Mgr Gourion, dont je vous ai mis l'annonce du décès ci-dessous avec sa biographie. Dans combien de pays musulmans croyez-vous qu'un musulman pourrait se convertir au christianisme, (ce qui est puni de mort en Palestine, et Bethléem est contrôlé par l'autorité palestinienne), devenir évêque de ce pays, sans être menacé de mort ? La communauté juive chrétienne d'Israël n'est pas réputée pour être persécutée alors qu'elle compte nombre de chrétiens récents, contrairement aux chrétiens de Palestine qui sont chrétiens depuis 2000 ans.

"Israël : Décès de Mgr Gourion, évêque pour la communauté hébraïque

ROME, Vendredi 24 juin 2005 (ZENIT.org) - Mgr Jean-Baptiste Gourion, osb, abbé du monastère d’ Abou-Gosh, en Israël, et évêque auxiliaire pour la communauté catholique de langue hébraïque, Mgr Jean-Baptiste Gourion, est décédé à Jérusalem le jeudi 23 juin 2005, à la veille de la fête de la Nativité de son saint patron (cf. www.cef.fr).

Mgr Gourion était âgé de 71 ans. Ses funérailles auront lieu dans l’église du monastère le mardi 28 juin 2005, à 16 heures.

Le 14 août 2003, Mgr Jean Baptiste Gourion avait été nommé par Jean-Paul II évêque titulaire de Lydda et auxiliaire du patriarche latin de Jérusalem Mgr Michel Sabbah, avec charge spéciale pour les catholiques de langue hébraïque. Il avait reçu l’ordination épiscopale le 9 novembre 2003 en l’église Notre-Dame de l’Alliance à Kiryat Yearim.

Mgr Jean-Baptiste Gourion est né le 24 octobre 1934 à Oran en Algérie dans une famille juive. Après ses études secondaires à Oran, il étudie les sciences naturelles et la médecine à Paris.

Il demande le baptême dans l’Eglise catholique et il le reçoit dans la nuit de Pâque, le 5 avril 1958 à l’abbaye normande du Bec-Hellouin dans l’Eure. Entré à l’abbaye du Bec-Hellouin le 30 juillet 1961, il fait profession simple le 8 décembre 1962 et profession solennelle le 12 décembre 1965. A la fin de ses études de philosophie et de théologie, dans l’abbaye, il est ordonné prêtre le 29 juin 1967.

C’est en 1976 qu’il est envoyé avec deux autres moines de l’abbaye du Bec, par Dom Paul Gramond, abbé du Bec-Hellouin, à Abou Gosh pour une fondation monastique dont il est nommé Supérieur. Il en deviendra le premier prieur en 1987 et lorsque le monastère est élevé au rang d’abbaye, il est élu premier abbé et reçoit la bénédiction abbatiale du Patriarche Latin de Jérusalem le 11 juillet 1999. Depuis 1990, il était vicaire épiscopal et président de l’Œuvre Saint Jacques pour la communauté catholique d’expression hébraïque, ainsi que définiteur de la congrégation des Bénédictins Olivétains."
http://news.catholique.org/2438-israel-deces-de-mgr-gourion-eveque-pour-la

Cf encore
l’Œuvre Saint Jacques pour la communauté catholique d’expression hébraïque
http://www.catholic.co.il/index.php?option=com_content&view=article&id=477%3Abishop-jean-baptiste-gourion-qat-last-we-have-come-homeq&catid=7%3Aour-history&Itemid=12&lang=fr

Cordialement à vous,

SD

brennou

@ PK : Merci!

Lancer le "pétainisme" à la tête des gens n'est jamais le signe d'un raisonnement équilibré tant cette époque était complexe, où l'honneur pouvait se trouver partout et quelquefois, nulle part ! Le succès des armes ne l'a pas forcément garanti et certains honneurs intacts sont passés inaperçus quand ils n'étaient pas décriés.
Le combat Israël vs Palestine est devenu une empoignade de chiens fous où le catholique n'a rien à gagner sinon des coups de dent plus ou moins volontaires. Il peut soigner les blessés mais doit se garder des causes religieuses (dit-on) qui le provoquent.

SD-Vintage

@ brennou "Le combat Israël vs Palestine est devenu une empoignade de chiens fous où le catholique n'a rien à gagner"
mais le démocrate a tout à y gagner. La charte du hamas, comme les théories des frères musulmans, visent à détruire tous ceux qui ne sont pas musulmans, y compris vous. Israël d'abord, nous ensuite.
Rien de chiens fous là-dedans, quant aux coups, nous en avons toujours pris, et ce n'est pas fini.

Wàng

Quant à nous, plus nous sommes associés aux turpitudes moyen-orientales des Américains, plus nous nous exposons à la colère arabe. Il est encore temps de choisir : ou la servilité dans le camp trop souvent injuste des Américains, ou l’honneur et la justice en redevenant Français. Dans le premier cas, nous prenons le risque de mourir pour Israël, dans le second, nous nous offrons la chance de vivre dans un monde meilleur."Quant à nous, plus nous sommes associés aux turpitudes moyen-orientales des Américains, plus nous nous exposons à la colère arabe. Il est encore temps de choisir : ou la servilité dans le camp trop souvent injuste des Américains, ou l’honneur et la justice en redevenant Français. Dans le premier cas, nous prenons le risque de mourir pour Israël, dans le second, nous nous offrons la chance de vivre dans un monde meilleur."

Cette phrase est lamentable de lâcheté, dans la lignée de la politique arabe de la France.

PL24

"Mais vous avez en Israël une liberté totale de choisir votre religion, impensable dans les pays musulmans à commencer par l'Iran qui persécute les Iraniens convertis au christianisme ce dont malheureusement personne ne parle jamais, peut-être parce qu'ils sont généralement protestants évangéliques ce qui n'est pas très bien vu en France. "

Ce n'est pas que les évangélistes soient mal vu en France, c'est qu'il n'y en a pas, donc pas d'information sur leur existence, leurs missions, leurs problèmes. Ce sont des sectes protestantes qui se sont développées aux USA et dont tout le monde en France ignorait l'existence avant qu'on en parle à propose de George Bush, et de sa croisade contre l'Axe du Mal. Pour un catholique, ils ne sont pas tellement chrétiens, un peu comme les Mormons, les Quackers et les Amishs.

Il y a une communauté juive ancienne en Iran, et elle semble ne jamais avoir été inquité par les autorités. Vous devriez aussi le mentionner.

PK

@ SD-Vintage

Que les chrétiens d'Israël soient moins mal lotis que les chrétiens palestiniens n'empêchent pas une volonté forte en Israël de déchristianiser les lieux (cf. Béthléem). Même si c'est moins visible que lorsque les musulmans ont le pouvoir.

brennou

@ SD-Vintage

Pour un catholique, la démocratie n'est rien tant que sous ce régime comme sous tous les autres, le règne social de NSJC n'est pas respecté. Et contre cela, Israël comme Islam se donneront la main s'il le faut !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.