Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Marie-Rose Morel et l'euthanasie
Diagnostic prénatal : résumé du débat d'hier

Peter Seewald vs les opposants au célibat sacerdotal

Peter Seewald n'a pas apprécié les attaques contre le Pape et l'Eglise venues des pseudo-théologiens allemands, hostiles au célibat sacerdotal. Dans un entretien avec Kathnet, le journaliste et biographe du pape déclare :

S "Il s'agit d'une action concertée des forces néo-libérales, à l'oeuvre pour forcer une déconstruction qui priverait l'Eglise catholique de son essence même, et donc de son esprit et sa force. En fin de compte, ils veulent voir une Eglise mondiale, dans laquelle ni Dieu ni l'Évangile n'est la mesure de toutes choses, mais plutôt les membres autonomes de la communauté, dirigés par les grands prêtres du Zeitgeist. Comme dit saint Paul, "Les temps viendront où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine mais, suivant leurs propres désirs et leur insatiable curiosité, accumuleront les professeurs, cesseront d'écouter la vérité et seront détournées vers les mythes» (2 Tm 4, 3-4).

Les promoteurs de l'Appel disent qu'ils ont touché un nerf sensible ...

On peut dire ça - un nerf chez les millions de fidèles catholiques qui sont malades et fatigués d'une discussion que nous avons tolérée avec patience pendant d'innombrables années! Pleins de larmes de crocodile, ils affirment qu'ils veulent diriger l'Église hors d'une obssession d'elle-même qui la paralyse. Complètement idiot! Ce sont toujours les mêmes groupuscules dont l'auto-absorption est devenu une manie qui, depuis plus de 25 ans, ont empêché l'Eglise en Allemagne d'affronter convenablement ses problèmes. Et je suis toujours étonné par la malhonnêteté de leur présentation, par leurs arguments biaisés, par l'excès de démagogie démontré dans cet appel. Mais cette campagne pourrait aussi avoir pour effet de mobiliser et conforter les fidèles, d'une façon que les initiateurs n'attendaient pas.

Qui est derrière tout cela? -

Ce n'est certes pas un soulèvement par des jeunes! Il s'agit d'une rébellion de la part des gens qui devraient tous être maintenant en maison de retraite. [...] Ils ne mènent pas à l'avenir parce qu'ils n'ont pas d'avenir. Ils voudraient être de nouveau verts, mais ils ne pourront jamais refleurir. Ils peuvent rassembler derrière eux quelques fonctionnaires, mais ils pourront jamais remuer d'enthousiasme des foules, et probablement aucun jeune. Mais comme les branches pourries, ils peuvent toujours faire du mal en frappant quelqu'un quand ils tombent de l'arbre."

Commentaires

PK

C'est joliment dit mais tellement vrai.... Bientôt, la (dé)génération 68 aura vécu et on pourra repartir sur de bonnes bases...

Un demi-siècle de perdu et des millions de gens sacrifiés sur l'autel du modernisme : quel gâchis !

Prions pour que ces gens sacrifiés - bien malgré eux - puissent retrouver une foi saine et vivifiante qui les remette sur le chemin de la Vérité !

ID

J'en connais, des cathos "heureux de mai 68"... Aigris je pense aussi de ne pas voir de jeunes reprendre leur flambeau.

Non, les générations JP II, Marche pour la Vie... ont des idéaux qu'ils n'ont pas envie de brader...

Tenez bon, les prêtres, le clergé, les évêques, notre Saint Père !

A.

Oui, mais il y a des régions de France, où ce sont les grands parents qui poussent pour inscrire les enfants au cathé, alors que les parents sont à 10 000 lieues, complètement à l'Ouest entre leurs divorce, leur épanouissement personnel, leur autosatisfaction d'avoir découvert avec une sagacité dont ils se flattent, que les choses de la foi sont pour les gogos... La génération sacrifiée c'est également celle des actuels parents d'enfants.

L'Eglise progressiste, quelle vaste débandade, et quelle pénétration des idées de 68 dans ces esprits "indépendants".
Si les croyants ne s'interdisaient de s'asseoir au banc des railleurs, il y aurait vraiment de quoi s'esclaffer.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.