Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



A vendre dans le Puy de Dôme
Le satanisme dans certaines musiques Metal et Gothic

Bernard Antony voterait Marine Le Pen

Bernard Antony donne ses consignes de vote :

A "Pour dimanche, tous mes amis du Vaucluse se mobilisent pour assurer la réélection de Marie-Claude Bompard, épouse de Jacques et courageuse maire de Bollène. Partout ailleurs, il faut voter pour les candidats du Front national. En matière électorale mieux vaut bien sûr choisir le meilleur mais faute de ce meilleur on peut et on doit le plus souvent choisir le moins mauvais.

Pour m’exprimer encore plus clairement je souhaiterais bien sûr pour la prochaine élection présidentielle militer et voter pour un candidat défendant les exigences fondamentales défendues et développées par l’Institut du Pays Libre. Mais, quelles que soient mes divergences importantes avec Marine Le Pen au regard de son discours programmatique du congrès de Tours, entre elle et un Sarkozy ou un Juppé, une Aubry ou un Strauss-Khan, certainement je voterai et ferai voter pour elle à moins d’une forte et insupportable réaffirmation de sa volonté de maintenir la loi Veil ou de donner toute sa place à un « islam de France »."

Commentaires

roro

"faute de ce meilleur on peut et on doit le plus souvent choisir le moins mauvais."

Curieux ça, Bernard Antony passe du côté de la théorie dite du "moindre mal" ??

J'espère que c'est une erreur et qu'il ne s'est pas relu. Il faut quand même faire attention avec ça !

majacquet

Après une telle déclaration, les réconciliations ça n'est pas pour demain semble-t-il.

Sans compter ses amis qui sont restés eux au Front National....

majacquet

On peut traduire ceci différemment:
"Allez voter FN mais en vous bouchant le nez".

Ceci me rappelle les socialistes appelant à voter Chirac en 2002 mais "en se bouchant le nez ".

Gérard

Bernard Antony est un homme "indépendant". Tout comme Paul-Marie Couteaux, il est pour une large Union des nationaux, il veut travailler avec différentes composantes, contrairement aux dires de certains, il n'est pas sectaire.
Car oui, il faut un force nationale de Salut Public sur des points essentiels même si chaque sensibilité peut avoir des divergences.
Soit l'on est royaliste soit on est républicain mais dans cas, il faut au moins combattre l'esprit de chapelle, les petits guerres entre hommes et partis, il faut œuvrer pour l'Unité !
MPF, FN, PDF, RIF, DLR, MNR, NDP, CNI, MPF-ID, etc... TOUS pour l'Unité et en avant pour 2012 !

scat

A roro: FAUX ! Bernard Antony n'a jamais été opposé à la théorie du "moindre mal", théorie qui est légitime. Vous confondez avec le "moindre pire" ......

nemo

Il a du mérite et le sens du bien commun ... après tout ce qu'il a subi de la famille Lepen !

jano

C'est évidemment une position de bon sens.Bravo

Mathieu Torchesac

C'est incompréhensible.

Marine Le Pen pense que la loi Veil est une bonne loi, prône la toute puissance de l'Etat, est entourée de personnes favorables au mariage homosexuel, ne fera rien pour les familles,change d'opinion comme de chemise...

Pas vous, et pas ça.

auhasard

SANS LES FAUTES D'ORTHOGRAPHE!:

Ce n'est pas seulement une théorie mais surtout un choix prudentiel de bon sens qui a été explicitement défendu et explicité en Espagne au début du XXème siècle pour trancher des querelles qui perduraient (et reviennent toujours) à ce sujet.

Oui, celui qui l'a fait était alors Pape, il s'agit de Saint Pie X.

Cela ne consiste pas d'abord à vouloir le moindre mal mais à écarter le pire.

Exemple: Entre un candidat voulant autoriser l'avortement jusqu'à 12 semaines et un autre seulement jusqu'à 10 semaines, je PEUX, sans faute morale de ma part, sachant que l'un des deux imposera son projet, choisir celui qui tuera moins! C'est donc très concret.


[Non, il n'est jamais permis de collaborer au mal. Votre exemple est mal choisi si les 2 propositions aggravent le mal. Il faut alors refuser de collaborer, faire jouer l'objection de conscience. Si au contraire l'avortement est déjà légal jusqu'à 14 semaines, alors oui, il est permis pour corriger le mal existant.
MJ]

cad

on peut sourire du coup de pied au c..donné par l'abstention et par le vote marine ,qui ressemble à la vague rose de 1981 mais peut on batir sur la présentation de candidats de 80 ans etc..j'ai peur que sur ce coup "romain marie "se soit ridiculisé

PG

@ Roro
La ''théorie du moindre mal'' n'est pas une théorie : c'est l'expression de la doctrine sociale catholique pour ce qui est de la politique.
Car, si vous refusez la notion de moindre mal en politique, expliquez nous et présentez nous un seul régime politique qui aurait eu dans l'histoire y compris dans les périodes chrétiennes, la totalité de l'esprit évangélique. En politique, il ya toujours une contingence par rapport aux circonstances.
Et Bernard ANTONY émet des réserves sur son choix qui lui donnent ainsi son sens véritable : il faut cesser de jeter des excommunications permanentes au nom de visions personnelles et d'interprétations subjectives de la morale catholique.
Lui comme M LP ont droit au moins à un examen dépassionné de leurs positions respectives.

Corso

Tout le monde peut se tromper!

Voila une élection dont tout le monde se moque, dont le mandat est de seulement 3 ans et qui ne donnera strictement aucun pouvoir au détenteur minoritaire du poste.

Il aurait été par contre pertinent de discuter le moment venu des institutions et d'en contester le pouvoir, les seuils, etc.

Rien n'a été dit ni fait par les groupes de pensée patriotiques soit par incompétence soit par duplicité, certains ayant été assurés, preuves à l'appui, d'un tour final favorable.

Aujourd'hui nous assistons dans ce contexte à un espèce de ralliement croupion des plus veules à un parti nouvelle manière qui représente la négation de toutes les valeurs du patriotisme et du nationalisme, pour tout dire de la France éternelle.

Que le propos antérieur devait être faux et mal supporté par ces convaincus de la dernière heure pour qu'ils acceptent de jeter ainsi toute une vie de conviction au panier.

J'en suis triste pour eux.

Jean-Baptiste

Encore une fois la théorie du moindre mal est valide à condition que ce moindre mal soit en fait un moindre bien. C'est à dire qu'il n'est pas permis de choisir une augmentation du mal mais qu'il est permis de choisir une amélioration moindre que celle que l'on voudrait.
D'où la condition de Bernard Anthony: il votera Marine Le Pen à condition que sur l'avortement et l'Islam les positions du FN soient toujours une amélioration, même si elle est insuffisante.

help

D'accord avec roro.

On ne vote pas pour le "moins mauvais" mais pour celui qui, sur les points fondamentaux, permet de faire la plus grande avancée, quand bien même elle ne serait malheureusement que minime.

Quant aux fameux points fondamentaux, je me réfère personnellement à ceux de l'ex cardinal Ratzinger dans sa Note doctrinale (consultable sur le site du Vatican : http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/documents/rc_con_cfaith_doc_20021124_politica_fr.html) plutôt qu'à ceux de l'IPL, car l'autorité morale qui les a précisés fait quand même plus autorité...!

Personnellement dimanche dernier mon candidat FN parlait sur sa profession de foi de vagues "valeurs familiales et républicaines", et sur son site internet du "combat pour le retour sans compromis des idées des "Lumières"". J'appelle ça balancer des idées générales tous azimuts pour rassurer tout le monde. Sauf que le manque de cohérence produit l'effet contraire : j'ai voté blanc !

Michel Hubault

Pour le second tour des élections cantonales,Bernard Antony soutient dans le Vaucluse la candidature de Marie-Claude Bompard et,au nom du "moindre mal" déclare : "Partout ailleurs, il faut voter pour les candidats du Front National".

Les candidats du FN, encore en lice au second tour, ayant des positions fort différentes sur beaucoup de sujets,"Partout ailleurs" concerne-t-il des candidats du FN comme :
- Vénussa Myrtil, à Aubergenville dans les Yvelines, qui considère que "interdire l'avortement serait inhumain ?
- Marcel Collot à Strasbourg, devenu musulman après son mariage et qui prend position pour le droit de vote des étrangers ?
- Alexandre Gabriac à Grenoble, conseiller régional élu au comité central du FN,faisant le salut hitlérien devant un drapeau à croix gammée ? Ce candidat, il est vrai, a été suspendu du FN vendredi,mais après les consignes de vote de Bernard Antony.

Michel Hubault

vaucenay

Eh bien, moi je dis qu'il a raison. Quoique l'on dise, nous sommes en Oligarchie et non en Démocratie, comme on se plait à nous le faire croire. Donc, il est, malheureusement, quasiment impossible de se faire entendre et d'avoir "NOTRE" candidat : il faudrait une proportionnelle qui aurait d'autres inconvénients.
La solution, certes critiquable, est bien de voter pour le "Moins Mauvais" : Sarkozy n'a pas été mon candidat, mais je pense qu'il valait mieux qu'une Royal...

Anne

Il votera et fera voter pour Marine Le Pen à condition qu'elle ne dise pas trop fort les mauvaises idées qu'elle conserve et qu'elle mettra en application si elle est élue... Mais qu'est-ce que c'est que cet embrouillamini-là ?! Je suis très déçue par le revirement de Bernard Antony qui devrait se situer dans la pointe du combat national-catholique et dans une dénonciation intelligente et constructive du FN tendance MLP (laïcité, droits de l'homme, avortement, immigration, centralisation, famille, éducation, etc) dans lequel nous nous reconnaissons de moins en moins. Ce ralliement doit certainement caché quelque chose...

HB2

Quelle girouette ce Bernard Antony...
Peut-être espère-t-il un regain de notoriété en adulant aujourd'hui ce qu'il a brûlé hier ? Ou alors, grisé par les résultats du FN aux cantonales, ressent-il le besoin d'aller dans le sens du vent ? Oubliant au passage ses différences idéologiques fondamentales avec le nouveau FN...

En tout cas son départ du Parti de la France ne fait pas de mécontents bien au contraire. Qu'il rejoigne Marine Le Pen et sa clique d'invertis, on verra bien quelles "valeurs" ils pourront partager.

GASTAL

Quand je dis qu'il faudra voter Sarkozy l'an prochain pour éviter DSK au nom du moindre mal, MJ me repond qu'il n'est jamais permis de collaborer au mal. Quand Bernard Antony dit la même chose de Marine Le Pen, MJ est d'accord.
Comprenne qui pourra.

[La même chose ? Je ne vois pas bien. S'il n'est pas permis de collaborer au mal, il est fortement conseillé de tout faire pour corriger les impacts du mal... et donc de faire le bien. Or, je ne lis pas que Marine Le Pen veuille, comme Nicolas Sarkozy, accroître la contraception, mieux rembourser l'avortement, empêcher les mères d'éduquer leurs enfants au foyer, etc.
MJ]

PG

@ Anne @ Michel Hubault

"Ce ralliement doit certainement cacher quelque chose...", dites vous.

Pourquoi toujours soupçonner tout le monde des pires intentions ?
Si qq un n'est pas susceptible d'être accusé de facilité et de complaisance, c'est tout de même B. ANTONY.
Le "partout ailleurs'' désigne les 1500 candidats FN du premier tour, moins trois ou quatre ?
Cela fait en effet quasiment partout ailleurs.
Et enfin, à propos de V. MYRTIL, y a t il un catholique qui lui ait écrit ou pris contact avec elle pour lui expliquer certains des principes de la morale naturelle, elle qui vient du NPA et donc d'un autre univers mental et moral que le nôtre ?
Avec ce type d'attitude, ST PAUL eut bien peu converti. Le catholicisme ne peut servir à justifier des ostracismes qui ressortent de la concurrence (?) que le PdF tente encore de mener contre le FN.
Parce qu'après certains des alliés du PdF, comme Pierre VIAL, sont également en décalage avec les PNN ; or ce dernier saluait dernièrement le fait que le succès du FN traduit la volonté de résistance d'une partie croissante des Français.
Rien n'est schématique. Certains simplismes masquent mal des aigreurs et des rancoeurs qui n'ont rien à voir avec le catholicisme et la morale naturelle.

auhasard

Dans le moindre mal les deux (ou plus) positions sont mauvaises par définition! Le mal est une absence de bien.

Quand nous savons que l'une des mauvaises positions va faire rêgner sa "loi" nous avons le droit moral d'éviter le pire en favorisant le moins criminel.

Il n'y cependant aucune collaboration directe au mal mais une collaboration directe à l'éloignement du pire. C'est délicat à comprendre mais c'est bien ce que saint Pie X soutient dans son décret à l'eglise espagnole.

[Il n'est pas permis de choisir entre la peste et le choléra. Choisir une aggravation du mal c'est collaborer au mal. Face à cela, l'attitude c'est l'objection de conscience.
Car c'est une technique révolutionnaire de manipulation que de proposer un mal "horrible" pour mieux vous faire accepter un mal dit "moindre".

Ainsi, nous avons actuellement un projet de loi bioéthique qui aggrave la situation et pour nous la faire accepter, on nous agite le spectre des "femmes porteuses". C'est parfaitement immoral et il faut refuser cette loi.

De même, pour nous faire accepter l'euthanasie, on nous propose cette fausse distinction, "passive" (laisser mourir, de faim, de soif...) et active (injecter un poison), de façon à nous faire accepter (et soutenir) un mal.
Nous devons sortir de cette logique qui nous fait accepter depuis des décennies des aggravations du mal. C'est pourquoi il faut refuser de collaborer à toute aggravation du mal.
MJ]

Mathieu Torchesac

Merci MJ, vous mettez le doigt sur le piège diabolique, recette éculée qui fonctionne toujours hélas. C'est le chantage à l'efficacité. Mais au soir de notre vie, nous serons jugés sur l'amour et la vérité, et non sur la "réussite" humaine ou électorale.

Anne

@ PG,

Réduire le combat des nationaux-catholiques à des "aigreurs" et à des "rancoeurs" est très inexact, sinon profondément injuste, et détourne le débat. Tout d'abord, essayez de ne pas employer ce ton condescendant et suffisant qui laisse penser que vous avez beaucoup de mépris pour ceux qui ne pensent pas comme vous et qui peuvent peut-être avoir raison. Vous n'êtes pas détenteur de la vérité sur toutes choses. Ne reprochez pas à vos interlocuteurs de prêter aux autres "les pires intentions" quand vous même affirmez que vos contradicteurs cachent leur aigreur et leur amertume derrière la morale et la doctrine. Avec ce genre d'argumentation, on n'avance pas. Chacun peut donc exprimer son opinion sans être corrigé au rouge par vous, le professeur ès politique du Salon Beige. La mienne est simple : après avoir critiqué les dérives du FN après 2002 et l'avoir quitté, j'émets juste l'hypothèse que Bernard Antony a changé radicalement de stratégie en soutenant désormais Marine Le Pen. Laquelle exactement ? Je ne sais pas, et je n'ai jamais écrit que son intention était turpide. Je relève une contradiction dans le parcours et une certaine forme d'incohérence et d'arrangement que je résume de la façon suivante : "je soutiens Marine si elle ne dit pas trop fort les idées fausses que je combats par ailleurs". Quant au succès du FN dont vous parlez, sans entrer dans la polémique électorale, je me permets cependant de mettre un bémol : le FN n'a rassemblé au premier tour que 6% des inscrits, pâtissant, comme les autres partis de l'Etablissement, de l'énorme abstention. Par rapport à 1998, il a perdu 200.000 voix. Il n'y a pas lieu de crier victoire. Concentrons-nous plutôt sur les valeurs et leur défense sans compromissions politiciennes qui ne sont pas seulement repoussantes, mais qui peuvent aussi s'avérer totalement inutiles voire nuisibles.

PG

@Mathieu Torchesac
Entre le FN et l'UMP il y a bien un moindre mal, extrêmement net, au sens catholique du terme. Voilà pourquoi Bernard ANTONY penche pour la possibilité d'un vote catholique FN, à l'exception de candidats qui ont émis des opinions inacceptables, mais ce sont 3 ou 4 sur 1500.
Il s'agit des cantonales : la question se reposera pour la présidentielle.


Michel Hubault

@ PG

Cher Pascal,

Essayons de ne pas introduire des sentiments personnels dans nos commentaires et de ne pas en prêter à nos interlocuteurs, surtout lorsque leur avis diverge du nôtre.

Dans mon commentaire sur les consignes de vote de Bernard Antony, il n'y avait aucune "aigreur", encore moins une condamanation, juste une interrogation sur la portée de ces consignes. Désignaient-elles tous les candidats du FN présents au second tour, ou fallait-il en distinguer certains des autres ? Ces consignes données pour le second tour des élections cantonales concernent,contrairement à ce que vous affirmez,non pas les 1500 candidats du FN, mais les 409 candidats du FN encore présents au second tour. Sinon mon interrogation aurait porté aussi sur d'autres candidats du FN comme Gauthier Bouchet dans la Loire Atlantique, amateur du festival sataniste Helfest, ou son père, Christophe Bouchet, le nationaliste révolutionnaire, admirateur du régime islamiste iranien. Non, mon interrogation portait juste sur le second tour.

Garçon peu subtil, quand je lis "partout ailleurs, (du canton de Marie-Claude Bompard), il faut voter pour les candidats du Front National", je comprends, non pas comme vous "quasiment (sic) partout ailleurs, (du canton de Marie-Claude Bompard), sauf trois ou quatre" mais "partout ailleurs".

Vous avez raison d'écrire qu'il faut éviter les "simplismes". Un de ces "simplismes" consisterait à estimer que tous les candidats du FN ont aujourd'hui, sur les grandes questions, (la Vie, la famille, l'immigration, la liberté...), la même opinion. Croyez-vous que des candidats et des élus du FN comme Vénussa Myrtil, en faveur de la légalisation de l'avortement, Marcel Collot, musulman partisan du droit de vote des étrangers, le conseiller régional Alexandre Gabriac, admirateur de l'Allemagne des années 30, ont les mêmes idées que d'autres élus du FN comme Thibaut de La Tocnaye ? Je ne le crois pas, c'est la raison pour laquelle je demandais si les consignes de vote de Bernard Antony concernaient tous les candidats du FN.

Michel Hubault

Antoine Kröger

@PG
Je ne peux que bondir lorsque vous réduisez les réserves que l'on doit avoir à "3 à 4 candidats FN". Je connais bien les candidats de mon département pour avoir milité avec eux.Sur 15 je peux dire en gros que : un petit tiers est contre l'avortement, un petit tiers se dit "contre mais quand même dans certains cas" et un très gros tiers (en fait une petite moitié)se dit tout à fait pour. C'est d'ailleurs un sujet qui n'était jamais abordé en réunion de bureau (du temps où j'en faisais partie) pour réussir à conserver une certaine unité. Je ne regrette qu'une chose : avoir été complice durant des années par mon silence de cette tromperie envers les électeurs. Je n'en ai que trop honte et me rend compte que l'esprit partisan peut vous pousser à bien des compromis (voire compromissions) pour faire gagner la boutique.

raslec ....

D'accord avec MJ , entre la peste et le choléra , pas possible de faire autrement que de choisir l'abstention.
Quant à PG , je ne suis pas toujours d'accord avec ses positions , mais je pense que c'est quelqu'un de droit , loyal , courageux , qui mouille le maillot et qui aime la France et ne reste pas le c.. sur sa chaise en attendant passivement .
Pour le reste vive le ROI, vive la France ( qui va beaucoup souffrir encore , c'est annoncé ...), que Saint Michel Archange la relève ainsi que Notre Dame de France , parce que tout ça fend le coeur !
Et Oremus !

auhasard

Vraiment désolé, mais lorsque l'on sait que la peste OU le choléra va nous tomber dessus et que l'on peut éviter l'un des deux, nous avons le droit de choisir ce qui nous parait moins horrible.

C'est bien parce qu'il s'agit de moindre MAL que la question est difficile. Le moindre mal est un mal que l'on tolère pour chasser ou éviter le pire.

La tolérance des maisons closes par les théologiens catholiques ne revient pas à en faire l'éloge mais à chasser ou éviter le pire.

[La tolérance des maisons closes consiste à corriger un mal existant et non à légaliser et accoître un mal.
Il n'est jamais permis de faire le mal et l'objection de conscience, pratiquée depuis les premiers chrétiens, exige de savoir dire stop. Tactiquement, c'est aussi ainsi qu'il sera possible de faire plier les chasseurs de voix.
MJ]

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.