Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



France Inter rappelée à l'ordre par le CSA
Le Salon Beige en kiosque

Bioéthique : notre pétition aux sénateurs est justifiée selon Mgr d'Ornellas

Le Salon Beige a lancé ce matin une pétition à l'attention des sénateurs au sujet du projet de loi bioéthique. Mgr d'Ornellas, archevêque de Rennes, et qui a piloté le groupe de travail des évêques sur la bioéthique, est interrogé sur ce sujet dans La Croix :

"Une pétition circule actuellement sur Internet invitant les catholiques à écrire à leurs sénateurs pour leur signifier leur désaccord et leur rappeler « les points non négociables » selon le pape (défense de la vie, de la famille et de la liberté éducative). Est-ce la bonne méthode ?

O Pourquoi un catholique serait-il disqualifié parce qu’il croit en Dieu ? Il est un citoyen qui a sa lumière personnelle. Il a le droit de réfléchir et d’exprimer ce que sa raison lui fait découvrir. Il a aussi le droit d’être entendu. Je suis frappé de voir tous ces catholiques engagés aussi bien dans le monde des soignants que des bénévoles auprès des plus fragiles. Ils ont de l’expérience, de l’expertise, ils sont donc autorisés à parler. Ce n’est pas du lobbying, c’est une parole forte qui peut aussi être une colère. Pourquoi les catholiques n’obéiraient-ils pas à cette interpellation : « Indignez-vous ! » ?"

Commentaires

Vincent

Deo Gratias!
Après avoir invité un franc-maçon Alain Christnacht et un libre penseur Axel Kahn pour former à Rennes les évêques à la bioéthique Mgr d'Ornellas soutient la pétition du Salon Beige: Mgr d'Ornellas a été touché par la grâce.

Prochaine étape: en tant que successeur des apôtres imposer les mains aux malades car il est dit: "Vous imposerez les mains aux malades, en Mon Nom et ils seront guéris."

Sancenay

encore un effort, Monseigneur, pour défendre également le cas de Philippe Isnard, Remerciements anticipés.

Desmoulins

Voilà la réponse que j'ai reçue après avoir posté un commentaire d'étonnement à Mgr d'Ornellas sur cette réaction.

Chère Madame,
Veuillez trouver ci-dessous la réponse de Mgr d'Ornellas qui vient d'être publiée sur le blog bioéthique suite à votre commentaire.
Très cordialement
La rédaction du blog


Madame,
Vous avez raison, je ne connais pas cette pétition et je l'ai d'ailleurs dit à la journaliste de La Croix quand elle m'a interrogé. Ma réponse vise donc tous ceux et celles qui, au nom de leur foi chrétienne, s'engagent dans le dialogue qui est toujours mené avec raison et respect.
L'indignation peut appartenir au dialogue, en particulier quand la dignité des plus fragiles est délibérément blessée. Cette indignation invite d'autant plus à poursuivre et à approfondir le dialogue.
En tout état de cause, je n'ai jamais cautionné un texte que j'ignore. Les propos injurieux, haineux et les amalgames de toutes sortes ne font jamais progresser une société. Ils sont inutiles.
L'indignation est celle de prophètes, au sens biblique du terme, qui osent dire ce qu'ils voient au contact, parfois quotidien, des plus petits et des plus souffrants. L'indignation est raisonnable et prend leur défense.
Dans le dialogue, ensemble, les uns et les autres peuvent trouver des voies justes qui soient toujours respectueuses de la dignité inviolable de tout être humain.
Je trouve que c'est un très bel enjeu pour l'avenir, je suis bien certain que la science est appelée à rendre de grands services, comme elle l'a déjà fait, auprès de tant et tant de malades et de leurs familles. Je ne peux que vous encourager à continuer sur le chemin du dialogue.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.