Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



2e tour des cantonales : quelques résultats
Marche pour la vie à Bruxelles hier

Nouvelle guérison à Lourdes

L L'Eglise a reconnu dimanche la guérison inexpliquée d'un malade venu prier à Lourdes. Serge François, artisan angevin aujourd'hui à la retraite, souffrait depuis des années d'une hernie discale opérée deux fois, d'une paralysie presque totale de la jambe gauche et de douleurs vives quand, le 12 avril 2002, il s'est rendu à la grotte de Massabielle à Lourdes. Là, il a été pris d'une douleur si fulgurante qu'il a cru mourir, selon son propre récit. Au bout de quelques minutes, la souffrance a fait place à une intense sensation de bien être et de chaleur. Sa jambe a cessé de le faire souffrir et s'est ensuite progressivement ranimée. Au cours d'un nouveau pèlerinage en 2003, il a signalé sa guérison au Bureau des constatations médicales de Lourdes.

Le 1er décembre 2008, après des années d'instruction de son dossier, le Comité médical international de Lourdes (CMIL), composé d'une vingtaine de médecins, a reconnu que la guérison de Serge François était remarquable parce que subite, complète, sans relation avec une quelconque thérapie, et durable.

Mais c'était à l'évêque de son diocèse qu'il appartenait de se prononcer. C'est ce que Mgr Emmanuel Delmas, évêque d'Angers, a fait aujourd'hui :

"Au nom de l’Eglise, je reconnais publiquement le caractère remarquable de la guérison dont a bénéficié Monsieur Serge François à Lourdes. Cette guérison peut être considérée comme un don personnel de Dieu pour cet homme, comme un événement de grâce, comme un signe du Christ Sauveur".

Commentaires

Bergstein

Autrefois, la sainte Eglise reconnaissait la « guérison miraculeuse ».

Aujourd'hui, on parle de « caractère remarquable de la guérison, qui peut être considérée comme un don de Dieu .... ».

C'est bien différent !!!

Pourquoi ?

Panetier

par l'intercession du Coeur Immaculé de Marie

Guillaume-Marie

Merci à Notre Dame de Lourdes.

Toubil

L'article de l'AFP repris par le Figaro est minable sur au moins une phrase :
"Là, à l'endroit où la Vierge serait apparue à 18 reprises à Bernadette Soubirous le 11 février 1858"
- serait apparue (conditionnel) ? ? ?
- 18 reprises le même jour ? ? ?

Quant aux commentaires laissés par certaines personnes sur le même journal ! ! ! cathophobie désoblige.

Hildgarde

Deo Gracias!!! Vive Notre Dame de Lourdes!

Anard

Le Christ aurait existé...les évangiles seraient des écrits tardifs, mythiques.. Chez nous tout est au conditionnel,légende.C'est bien la preuve que la vraie religion est la NÔTRE et que ça les dérange.

Guizmoet

Deo gratias !

Vincent

@ Bergstein,

Apparemment, si j'en crois ce qu'écrit Le Figaro (ici: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/03/27/01016-20110327ARTFIG00264-lourdes-une-nouvelle-guerison-reconnue-par-l-eglise.php ), c'est à cause des critères établis au siècle dernier.

Mais pour l'évêque d'Angers cela ne fait pas de doute puisqu'il déclare au Figaro:
"«Pour moi, confie Mgr Delmas, il n'y a pas de doute. J'aurais pu employer le mot miracle. Tout est là pour le dire mais cela me paraissait un peu présomptueux. Si je parle du caractère remarquable de la guérison, en indiquant sans aucune ambiguïté sa source, c'est par respect pour ce qui s'est passé et qui nous dépasse tous.»"

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.