Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Jean Royer, RIP
RIP Françoise Dor

Rapport de l'abbé de Pommerol : suites à l'Assemblée nationale

Adp L'aumônier de choc du 2ème REP, l'abbé Benoît de Pommerol, avait adressé un rapport informel et surtout pas destiné à être publié. il avait malgré cela fait le tour du net et nous en avions fait mention. Depuis, l'abbé a été prié de ne plus mettre les pieds dans son régiment et s'occupe à Paris des JMJ du diocèse aux armées avant de rejoindre sa prochaine garnison... dans le Pacifique!

En cause? La hiérarchie et en particulier un officier supérieur. C'est sur cette base qu'un député a réagi à l'Assemblée nationale en demandant une comité d'enquête :

"Un député UMP du Vaucluse, Jean-Claude Bouchet, a demandé aujourd'hui une commission d'enquête parlementaire sur des "dysfonctionnements" au sein de l'armée française en Afghanistan en évoquant le cas d'une femme sous-officier contrainte par un supérieur de porter un chèche.

M. Bouchet a déposé "une proposition de résolution tendant à la création d'une commission d'enquête", sur la base du rapport d'un aumônier militaire. A la veille du deuxième tour des cantonales et d'un débat UMP controversé sur l'islam, le député-maire de Cavaillon veut "mettre l'accent sur le fait que tout comme la société française, l'armée doit trouver le positionnement juste de sa laïcité par rapport à l'islam" (...)

"Un des points d'achoppement de la mission fut donc +l'affaire du voile+", lit-on dans ce rapport de 20 pages, rédigées dans un style assez décousu, que l'AFP a pu se procurer auprès du député.

L'aumônier, l'abbé B. Jullien de Pommerol, cite le cas d'une femme sergent-chef, "la tête recouverte de son chèche, ne laissant paraître que l'ovale de son visage". Un lieutenant-colonel "lui a demandé de se couvrir, expliquant que cela choquait les Afghans de la voir ainsi".

En effet, une femme catholique devrait-elle porter un voile au prétexte qu'il est désiré voire demandé par des musulmans? Extrait du dit rapport :

"Le voile en Afghanistan est une obligation religieuse, et les femmes afghanes musulmanes sont donc tenues de le porter. Le problème est que la sergent-chef REPAIN n’est pas une femme afghane musulmane, mais une soldate française, et qui plus est baptisée. Le fait d’imposer un usage de la religion musulmane à une personne qui n’est pas de cette religion et qui le refuse porte atteinte à sa liberté.

- Liberté religieuse, car elle est obligée par un ordre d’agir contre sa foi.
- Liberté de conscience, car, bien qu’estimant mauvais le fait d’imposer à des femmes le port d’un voile contre leur volonté, elle se voit forcée de cautionner et encourager cette pratique en montrant que même des militaires français l’imposent à leurs personnels féminins.

Il s’agit ici d’un viol de conscience, mêlé d’une infraction grave à la laïcité (...)".

Commentaires

Cath. O' Leek

Les laïcistes vont s'étrangler !

iffy

[vous voulez qu'on s'écrive? [email protected].fr]

sabolas

Avant que tout le monde ne s'étrangle sur ce lieutenant-colonel et une décision qu'il a pu prendre, dérisoire au regard de sa mission de chef des opérations, il conviendrait de l'entendre.
Il s'agit d'un officier de grande valeur, catholique, et dont les convictions sont plus qu'estimables et partagées par la plus grande partie des lecteurs du SB.
De grâce, laissez-le tranquille. Et ne hurlons pas avec les loups, députés en l'espèce...

Par ailleurs, le rapport de l'abbé me semble bien imprudent. Il n'y a peut-être pas de grâces d'État quand on rédige un compte-rendu...

Que des députés se saisissent d'un rapport d'un "padre", ça me laisse sceptique...

[C'est ça la vraie question de ce post. Je ne laisserais pas filtrer de commentaires qui jugeraient le geste de cet officier et les querelles stériles (qui y était?) que cela peut engendrer.
La réelle question, posée dans le titre, est bien l'introduction du problème à l'Assemblée nationale, comme vous le soulignez. Lahire]

Chad

Il faudrait que nos religieux cessent de tendre la main à l'islam. Tendre la main à l'islam c'est accepter le "coran et la charia" la conquête de l'occident, voire la disparition de sa culture et civilisation.

marc5340

S'il y a des dysfonctionnements dans l'armée, ne sont-ils pas dus à notre présence même dans ce pays?
A Rome fais comme les romains. Ou n'envoie pas de femme soldat dans un pays qui ne le comprend pas. Ou fais comme les jésuites en Chine ou au Japon au XVII° siècle qui s'habillait comme les habitants.
Le seul point où il faut râler avec ce rapport, c'est bien le manque de respect des afghans lors de l'enterrement des soldats français. POur le reste, il faudra bien réaliser que ce n'est pas la majorité du monde (et même chez beaucoup de chrétiens) où les femmes sont si libres de faire la guerre et d'être découvertes...C'est un progrès surement, mais il faut entendre que nous sommes minoritaires.

Pellabeuf

A la racine du problème, il y a l'attitude de Monsieur Chevènement en 1990 : ministre de la défense à l'époque, il avait fait publier un énorme pavé, un rapport sur l'intégration des JFOM - jeunes français d'origine maghrébine, concept raciste puisqu'il n'incluait pas les Pieds-Noirs. On lisait dans ce rapport qu'il fallait des aumôniers musulmans dans l'armée française.
Deux mois plus tard, il a interdit aux aumôniers français de suivre nos troupes en Arabie Saoudite.
C'était anticonstitutionnel, et il faut regretter que nos évêques - dont celui qui était au armées à l'époque - n'aient pas fait remarquer haut et fort cette entorse à nos valeurs fondamentales.
Père Bernard Pellabeuf

papyresistant

Permettez-moi quelques commentaires :
1. La vraie question n'est sûrement pas, en effet, de faire le "procès" de ce lieutenant-colonel. Toutefois, il ne suffit pas de "partager des idées", ni même de "bien penser" pour être catholique. Il s'agit d'agir sans compromis (ce qui semble de plus en plus rare chez nos officiers supérieurs qui se disent catholiques)et en pleine cohérence avec la Foi.
2. Je partage l'avis de "Iffy"... Rien ne sortira de bon, ni pour le Padre de Pommerol, ni pour l'Eglise, ni pour l'Armée, d'une action menée, me semble-t-il, par un politique qui cherche à montrer à son électorat, en pleine montée du FN, qu'il ne laissera rien passer du côté de l'islam...
3. cela dit, la vraie question qui reste en suspens est, à mon sens, l'incroyable veulerie des supérieurs du Padre de Pommerol. Car cette situation, si je suis bien informé, ne se serait jamais aussi envenimée, si l'évêque aux armées avait eu un peu de courage pour s'opposer aux "grands-chefs-étoilés-parisiens"...
4. Il y a derrière tout cela un débat dont les enjeux dépassent de loin la seule armée, c'est celui de l'attitude de la hiérarchie catholique française face au pouvoir, et de la liberté, au nom de la Foi, des prêtres à annoncer Jésus-Christ et à dénoncer les asservissements... même au sein de l'armée !

le chacal

Il y a une chose de certaine, c'est que des officiers Français se sont mis au diapason de l'islam ( pour la tenue vestimentaire pour les femmes ainsi que pour la nourriture.....).
Immaginez l'inverse ......!!!!!!!!!
Sur notre territoire nationale les musulmans ont déjà imposé leur loi....
Peut-être allez vous me censurer ..!!!!!!!

Sylvie

Nos militaires font ce qu'ils peuvent en Afghanistan et savent aussi parfaitement que la mission n'est guère facile. D'un côté, il est normal qu'il y ait des femmes au sein des unités combattantes, de l'autre, il serait logique de les affecter à des postes moins exposés que la guerre en Afghanistan. C'est peut-être pour cela que les Afghans n'apprécient guère la présence des femmes militaires.

Pourquoi ne pas envoyer les femmes militaires au Japon aider les autorités japonaises à la recherche des disparus du séisme du 11 mars dernier ?

Le Japon est moins risqué pour une femme que l'Afghanistan... Pensez-y !

BetShems

Est-ce un effet 'Photoshop°' ? Mais il m'apparaît que le très aérien P. Benoît de Pommerol est nimbé...
Quoiqu'il en soit du cliché, toutes les opinions-'vérités' ne se valant pas (ou plutôt si : étant toutes égales... au néant), il semble être de ces Chrétiens qui, connaissant la valeur de LA Vérité-qui-seule-libère, sont sans concession vis-à-vis des non-Vérités.
Sursum corda!

Laetitia de M

Le seul intérêt de celui qui a diffusé ce rapport confidentiel était de diviser les cathos entre eux, en obligeant chacun à se positionner pour ou contre, non seulement sur les idées, mais aussi sentimentalement, selon qu'on apprécie telle ou telle personnalité. Il doit bien rire!

[Je ne sais pas, je ne le connais pas. Vous pouvez peut-être nous éclairer, sauf à trahir celui des 6 destinataires initiauxet donc très proches de l'abbé, de ce rapport. Il a pu diffuser ce rapport parce que choqué aussi de ce qui s'est passé. Il a pu aussi agir en pleine et bonne conscience. Lahire]

Or le vrai problème de fond est en amont : à problème mal posé aucune bonne réponse ne peut être donnée. Les 2 points de vue (du Padre & du LCL) révèlent plus le piège dans lequel on dispose les soldats français qu'une réelle opposition d'idées entre les deux hommes. Chacun met en lumière la dichotomie entre l'obéissance à la hiérarchie & la liberté de conscience individuelle. En quelque sorte, ils défendent tous les deux une bonne chose.

Au lieu d'engager un débat de toute façon mal posé, & hors contexte (nous sommes loin de la guerre...) , demandons-nous plutôt le but réel recherché par ce député, sous prétexte d'enquête : exiger que des aumoniers musulmans soient envoyés à la place des aumoniers catho, pour respecter encore davantage le "pays d'accueil"? reprendre la main sur la nomination des aumoniers?
A vouloir faire du grand ménage moral, on risque bien de perdre l'essentiel.

[J'ai refusé ci-dessus de laisser passer les procès d'intention à l'égard de l'officier et de l'aumônier. Je profite de la mise en question ici du député pour dire que je ferais de même à l'égard du député qui pose aussi un vrai problème.
Posons-nous les vraies questions! N'ayons pas peur.
Lahire]

Corso

Il est parfaitement normal de demander à un militaire de se déguiser en opération : camouflage, habits civils, moustaches, fausse identité, etc.

Il est donc normal que cette femme reçoive l'ordre de se conformer à une présentation qui n'attire pas de complication pour son unité.

Nous ne sommes pas chez nous en Afghanistan, pays dans lequel nous sommes des envahisseurs et dont il serait nécessaire de sortir au plus vite.

Cela n'a rien à voir avec l'attitude libre qui pourrait être adoptée ailleurs et pour laquelle une censure (ou contrainte) serait condamnable.

Pommerol a lâché sa bouteille comme disent les canadiens et cette histoire ne vaut pas plus.

Par contre le député est bien dans l'attitude décrite par @Laetitia de M.
Le fumier de la démocratie républicaine laïciste.

Jean Theis

Ci-dessus des gens considèrent que c'est un progrès que les femmes fassent la guerre.

A part Jeanne d'Arc, qu'ils expliquent comment et pourquoi.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.