Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Libye : qu’allons-nous faire dans cette galère ?
En plein "débat" sur leur laïcité, l'armée s'islamise

Ils manipulent l'embryon pour "être comme des dieux"

A la veille du débat au sénat sur le projet de loi bioéthique, Marie-Joëlle Guillaume écrit dans Famille chrétienne :

"En première lecture, les députés avaient confirmé «l’interdiction avec dérogations» des recherches sur l’embryon qui existait jusque-là. On pouvait espérer la suppression de ces dérogations, après tant de réflexions menées dans le pays sur la dignité inviolable de l’être humain à son commencement. Le Sénat, en commission des lois, a adopté la semaine dernière la position inverse : une «autorisation encadrée». À l’heure où sont écrites ces lignes, on ne sait encore ce que donnera le vote en séance plénière, entre le 5 et le 7 avril. Il est vrai que le dernier mot reviendra ensuite aux députés…

La vie ne se joue pas aux dés. Comment comprendre cette ­fascination pour les recherches sur l’embryon ? La découverte des performances des cellules souches adultes et des cellules de sang de cordon ont mis sérieusement à mal leur pertinence scientifique. De plus, elles posent un problème éthique majeur, que ne posent absolument pas les solutions alternatives.

P Alors où est l’explication ? Enjeux financiers lourds, désir de ne pas avoir tort , force d’inertie ? Tout cela sans doute, mais aussi autre chose, de plus redoutable. Il faut sortir de l’hypocrisie, a-t-on entendu dire dans les débats parlementaires. Outre le fait que l’on peut en sortir en ­tranchant pour le bien, posons-nous la question : et si une hypocrisie en cachait une autre ? Si la véritable raison de ces assauts répétés était d’ordre métaphysique ? Manipuler son semblable, c’est l’antique tentation : «Vous serez comme des dieux». Il y a un vertige de puissance dans la mainmise de l’homme sur le plus petit d’entre les siens, l’orgueil fou de s’approprier le droit de vie et de mort en entrant par effraction dans les mécanismes intimes de l’être.

Mais au bout, il y a l’écrasement de l’homme par l’homme. L’interdit est un garde-fou. Sans lui, il reste la folie. Dans l’encyclique Evangelium vitae, Jean-Paul II dénonçait «une éclipse de la conscience». Nous ne devons pas cesser de lutter, dans le débat d’idées et dans la politique, pour remettre les choses à l’endroit. Le propre d’une éclipse est d’être temporaire."

Commentaires

Sigismond

Absolument faux. La promesse est fallacieuse, car nous sommes des dieux et en bafouant notre raison nous nous rendons semblables aux bêtes.

Sigismond

Profondément (si l'on quitte la façon superficielle d'envisager les choses), la morale chrétienne est une morale sans interdit. C'est une morale libératrice, car c'est être libre que de n'obéir qu'à sa nature. La morale chrétienne est une morale de libération ("la liberté vous rendra libres" dit l'évangile Jn 8,32)

gégé

Quel excellent éditorial de Mme Guillaume, plein d'espérance. Citoyens ! Levons-nous ! Nous devons défendre les plus petits de nos frères humains ! Soyons très nombreux à écrire aux sénateurs, voir pétition sur le site de salon beige, ou écrivons notre propre lettre, il n'y a pas besoin d'avoir une licence en bioéthique pour exprimer notre indignation et pour mettre en lumière l'entreprise de séduction menée par une poignée d'individus mus par le fanatisme et l'appât du gain (une poignée de chercheurs, quelques grands groupes pharmaceutiques). Nous n'entendons pas dans les médias les chercheurs honnêtes qui font bien leur travail sans avoir à massacrer des êtres humains, mais qui s'acharnent à développer le progrès thérapeutique avec les cellules du sang de cordon ou du placenta.

Bénédicte

C'est être esclave de la société que de penser que la liberté ne se résume qu'à agir selon sa nature et ses pulsions...car tel est ce que la société veut nous faire croire! De la sorte elle nous enlève toute liberté nous enfouissant dans la politique du mouton, elle dit et nous suivons! La morale chrétienne est bien plus fine que cela, elle amène au sens critique et à la vérité, et la vérité c'est que la liberté réside dans le bien, le bon et le beau. "La Vérité vous rendra libre"! Pouvons-nous nous sentir libre et vrai lorsque nous adhérons à une telle ignominie qu'est de manipuler des embryons...des êtres humains à des fins qui ne sont autres que: décider de la vie ou de la mort de tel enfant à naître car il présente une pathologie quelconque, ou de décider qu'il aura les yeux de tel couleur, qu'il sera de tel sexe....l'homme n'est pas un objet et ne doit pas être considéré comme tel sinon les générations à venir sont en grand danger! elles le sont déjà! battons nous!

maleblanchose

Addendum ..!
'' Dès que nous perdons la base morale, nous cessons d'être religieux. La religion ne saurait renverser et supplanter la moralité '' (Gandhi). Le Christ n'avait jamais dit autre chose.

maleblanchose

Haine et sectarisme sont comme les mauvaises herbes, on ne peut s'en débarasser.
Encore de Gandhi : '' Commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous. ''
Encore du Christ : la parabole de la paille et de la poutre...

Sigismond

@ Benedicte,

Vous vous méprenez à 180° sur le sens de mes propos. Il est évident que celui qui ne reconnaît pas en l'autre un être transcendant et fait pour Dieu qui, à ce titre, est digne de respect, agit contre la raison et, par conséquent contre sa nature d'être raisonnable capable de vérité. Il s'asservit à l'irrationalité en s'asservissant à ses passions. L'être humain vraiment libre est celui qui agit conformément à sa nature, celui qui s'asservit à ses passions n'est pas un homme libre. C'est pourquoi Jésus lui-même dit que la vérité rend libre. L'homme libre est celui qui agit sans emprise d'un facteur qui est étranger à sa nature d'être raisonnable capable de vérité et fait pour la vérité.

PLC

Et incorporer de l'homme à l'animal, c'est quoi ?
http://www.independent.ie/breaking-news/world-news/china-gm-cows-produce-human-milk-2607297.html
La science-fiction écrite par Cordwainer Smith il y a 50 ans était prémonitoire.

ZePh

Il font comme les nazis dans les années 36 45 à vouloir faire des enfants parfaits... par tout les moyens pour une société totalitaire, raciste et irrespectueuses des valeurs de la chrétienté

de la Panouse Vivien


"Manipuler son semblable, c’est l’antique tentation : «Vous serez comme des dieux».

http://apotres.amour.free.fr/page6/genese.htm

Espanet

jesuis indignée de voir que les sénateurs selaissent manipuler par des chercheursqui ne
respecte pas la personne
jetrouve très inquiétant toutes ces recherches sur l'embryon.
jesigne la pétiton pourque les propositionsdes
sénateurs ne passent pas
unie par la prière gardons l'espérence.
Isabelle

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.