Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Maitre Jérôme Triomphe sur le Forum catholique
"La science rejoint le féminisme"

Création d'une nouvelle école hors-contrat

Élisabeth Paulot ouvre une école hors contrat à Lion-sur-Mer (Calvados). Elle déclare à Ouest-France :

P "J'ai 27 ans et j'ai enseigné deux ans dans le public. J'ai été nommée une année pour les élèves en difficulté à Lisieux et une année en Zep à Colombelles. L'éducation prioritaire m'intéresse. Je voulais apporter le maximum aux enfants qui étaient en difficulté. Mais la marge était très réduite. Je voyais des enfants laissés sur le côté alors qu'ils avaient de vraies possibilités. C'est ça qui a motivé ma décision de créer une école hors contrat avec l'Éducation nationale. [...] Pour créer cette école, avec mes proches, nous avons monté Ange-éduc : Association normande de gestion d'écoles. J'en suis la présidente. Elle gère l'administratif. Nous cherchions des locaux et nous avons appris que l'école privée, qui va fermer ses portes, laissait ceux de l'association Culture et loisirs vacants. A la rentrée prochaine, nous devrions accueillir entre 10 et 15 élèves. Il y aura, dans un premier temps, une classe unique avec différents niveaux. Pour le moment, j'ai essentiellement des CP. [...]

[C]e n'est pas une école catholique parce que les programmes sont les mêmes que dans le public. Mais c'est une école fidèle au magistère de l'église catholique. Je suis catholique pratiquante. La première année, je serai la seule enseignante. Je vais adopter des méthodes très rigoureuses et efficaces et revenir pour la lecture à la méthode syllabique. «La librairie des écoles» publie des manuels scolaires auxquels on peut accéder gratuitement sur Internet. En maths, je vais m'appuyer sur les méthodes de Singapour. Le but de cette école est d'appliquer la phrase «La vérité vous rendra libre» de l'évangile selon saint Jean. Il y aura des cours de catéchisme. Mais les enfants des autres religions sont évidemment les bienvenus. Quant au passage en classe supérieure, c'est moi qui en décide. Pour les programmes et le niveau des élèves, nous ne sommes pas contrôlés par l'Éducation nationale. [...] Nous n'avons bien sûr aucune subvention. Mais des associations existent qui distribuent des bourses aux enfants des écoles sans contrat. Sinon, c'est 190 € par mois et par enfant. S'il y a deux enfants cela fait 300 € pour les deux. Nous pouvons aussi recevoir des dons par le biais de la Fondation pour l'école sans contrat. Nous ne sommes pas des intégristes mais des traditionalistes. Dès que cela sera possible, nous voudrions aussi intégrer deux à trois enfants de milieux défavorisés qui ne pourront pas payer l'école."