Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Les méthodes du GIEC encore mises en cause
Des chants chrétiens berbères et arabes ont retenti dans la cathédrale de Chartres

Un savant-fou nommé président du Haut comité médical d'Ile-de-France

Sous la plume de François Franc dans Présent :

F "Le professeur René Frydman, chef du service de gynécologie-obstétrique à l’hôpital Antoine Béclère, a été [nommé] jeudi soir président du Haut comité médical d’Ile-de-France par son président socialiste Jean-Paul Huchon. C’est tout un symbole : Frydman, « père » du premier bébé-éprouvette français, la petite Amandine, reste un partisan convaincu des techniques de procréation artificielle et n’hésite pas à rendre publique la transgression pour faire avancer les lois bioéthiques vers encore plus de licence pour les chercheurs. C’est lui qui, à la veille des premiers débats sur l’actuelle révision des lois bioéthiques en novembre, annonçait avoir enfreint la loi pour faire naître des enfants en utilisant des ovocytes congelés, selon une technique illégale en France. Lui encore qui, en février – alors que le débat législatif reprenait – annonçait la naissance du premier «bébé-médicament» en France : un enfant sélectionné parmi d’autres embryons conçus in vitro parce qu’il était «donneur compatible» avec un de ses aînés qui avait besoin d’une greffe.

Ce Haut comité médical, créé en novembre par la région, s’est vu confier par celle-ci une mission de réflexion et de propositions sur les grands thèmes liés à la santé publique en Ile-de-France examinés sous l’angle sanitaire (vieillissement, cancérologie, psychiatrie, santé mentale, urgences) et sur le plan de l’organisation (démographie médicale, accès aux soins, territorialisation de la santé), alors même que la santé n’est pas une compétence régionale. Il remplira aussi une mission d’expertise de l’offre de soins des professionnels paramédicaux (sages-femmes, auxiliaires de puériculture, masseurs-kinésithérapeutes), mise en relation avec les besoins en santé de la population francilienne."