Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Gender : le ministre "agacé" par la réaction
Plaintes contre les laïcistes anti-JMJ

Le ministère de l'Intérieur cède aux revendications musulmanes

Lu dans Le Figaro :

"Il n'y aura plus de prières de rue à Paris d'ici à la fin septembre, assure le ministère de l'Intérieur. Le préfet finalise cette semaine les discussions avec les associations musulmanes pour que les fidèles qui priaient dehors soient orientés vers une caserne du XVIIIe arrondissement. Le vaste bâtiment militaire, situé boulevard Ney, était désaffecté depuis quatre ans. Il est actuellement en cours d'aménagement pour accueillir quelque 2.500 personnes le vendredi pour la grande prière. «C'est une solution temporaire, en attendant l'édification de nouveaux lieux de culte à Paris», explique-t-on au ministère.

Des projets sont dans les cartons dans plusieurs arrondissements de Paris. En attendant, l'État invoque des raisons d'ordre public pour intervenir et louer ces locaux aux deux associations musulmanes de la rue Myrha et de la rue Polonceau. Leurs responsables [...] négocient actuellement le montant qui devrait tourner autour de 2.000 euros par mois. «Une somme raisonnable», objecte la préfecture, qui couvrira les frais des travaux qui ont été réalisés.

[...] Les autorités ont recensé 15 mosquées, qui peuvent accueillir 14.000 fidèles. [...] Aujourd'hui, 23% des jeunes musulmans disent se rendre à la prière du vendredi. Si l'on en croit ces estimations, le nombre de pratiquants dans la capitale pourrait dépasser les 20.000. [...] Ailleurs en France, en revanche, des mosquées s'édifient à un rythme régulier. «On compte entre 100 et 150 projets en cours chaque année», explique Mohammed Moussaoui, le président du Conseil français du culte musulman. [...] «L'islam des caves est derrière nous», assure le ministère de l'Intérieur. «Avec 2.300 lieux de culte, on est en train de rattraper le retard par rapport aux autres religions.»"