Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La Libye, pétrole et faiblesses de notre armée
Tradition provençale

JMJ : rencontre entre soeur Thérèse et Benoît XVI

Lu sur Benoît-et-moi :

B "Le 20 août dernier, durant les JMJ, Soeur Thérèse de l’Enfant Jésus, la religieuse espagnole qui est probablement celle au monde qui a passé le plus de temps dans un couvent, a été reçue par Benoît XVI à la Nonciature Apostolique, à cause de cette circonstance remarquable: la religieuse, qui a 103 ans, est entrée au couvent le 16 avril 1927, le jour de la naissance de Joseph Ratzinger, il y a 84 ans. [...]

Soeur Teresita, comment vous sentiez-vous pendant la visite à Sa Sainteté?
Eh bien, avant j’étais nerveuse, mais maintenant je suis très contente et j’ai vraiment beaucoup apprécié. [...]

Depuis combien de temps n’étiez-vous pas montée dans une voiture?
Eh bien, plus de trente ans, mais j’ai fait le voyage très bien. Le Père Ángel, notre aumônier, nous a conduits très bien.

Quand est entré le Pape, que lui avez-vous dit?
Eh bien je me suis présentée comme la religieuse qui était entrée au couvent le jour de sa naissance. Je lui ai pris la main et je l’ai baisée. Il m’a répondu en me prenant les mains aussi, et j’ai pu lui dire qu’au Monastère de Buenfuente del Sistal, nous l’aimions beaucoup et que nous prions beaucoup pour lui.

Quelle impression vous a-t-il fait?
Que j’étais en train de voir un saint. C’est un homme de Dieu."

Commentaires

Michèle

Merci soeur Thérèse : à 103 ans, dont 84 passés dans un couvent, vous avez toute légitimité pour dire que notre Saint Père est un saint . Je pense comme vous...mais sans la même crédibilité!

chouan 12

si je puis me permettre, déjà avant qu'il ne soit nommé Pape, le cardinal Ratzingzer était en "odeur de sainteté", un de mes copains de classe, religieux et donc amené par sa position à aller de temps en temps à Rome m'a dit au moment de son élection que déjà dans les couloirs du Vatican, on l'appelait "il santo". D'ailleurs la précision de ses écrits qu'on ne lit pas suffisamment d'ailleurs, la concision et surtout la facilité de compréhension pour le lecteur de la part d'un homme d'une telle érudition prouve bien, s'il en était besoin, que l'Esprit Saint "tient" la plume de notre Saint Père.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.