Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Majorité fragile à gauche au Sénat, rififi au sein de l'UMP
Un enfant quand je veux

La situation actuelle dans la police est pire qu’à France Télécom

Po On a compté 30 suicides dans la police en 2010, 42 en 2009, 47 en 2008. Pour les mêmes années, on a relevé 25, 19 et 13 suicides à France Télécom. Un rapport de l’Inserm datant de 2010 a montré que le risque suicidaire était plus fort de 36% dans la police que dans le reste de la population. De 1998 à 2010, 590 policiers se sont suicidés dont 60% avec leur arme de service.

4 policiers se sont suicidés jeudi dernier.

Commentaires

PK

L'arbre qui cache la forêt : la population à risque la plus touchée par le suicide est celle des agriculteurs.

Mais cela, tout le monde s'en fiche : comme Bruxelle a décidé de mettre à mort cette partie de la population, nos médias observent un silence radio absolu sur la question.

Rémy

Chez les agriculteurs aussi le taux de suicides est impressionnant. Il y aurait 400 suicides par an environ, pour 450 000 agriculteurs, quasiment 1 pour 1000 ce qui est énorme.
Baisse des prix agricoles, surendettement, surcharge de travail, solitude et célibat fréquent, sentiment d'injustice et d'impuissance, tous ces problèmes étant exacerbés par le manque d'espérance qui suit la perte de foi dans les campagnes.

voici quelques liens qui en parlent :

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/04/26/01016-20100426ARTFIG00654-un-paysan-francais-se-suicide-chaque-jour-.php

http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/suicides-d-agriculteurs-la-coordination-rurale-appelle-la-msa-a-publier-des-chiffres-28451.html

http://www.coordinationrurale.fr/images/regions/publications-locales/CRPACA-06-11.pdf

Papon

La population a dejà compris qu'elle etait seule face au crime, dejà sacrifiée sur l'autel de la finance elle est maintenant livrée au couteau des egorgeurs.

Charette

Pour pouvoir vraiment comparer les 2 institutions et la propension au suicide de leurs collaborateurs, il faudrait armer les salariés de France Telecom. Cela facilite quand même beaucoup le passage à l'acte...

Marc

On focalise sur La police et sur France télécom pour les suicides or, les agriculteurs c'est plus de 200 l'année dernière. Personne n'en parle. Notre société est malade, malade de Dieu. Pour enrayer cela direction les églises et les confessionnaux.

l'anarcho

Il faut avouer que le suicide de policiers est complètement tabou à l'heure actuelle...

Anard

Terrible et très tragique dans un pays où le beau rôle est donné aux voyous contre les représentants de l'ordre.Mr sarkozy est plus soucieux des morts sur la route et laisse les merdias continuer leur travail de sape.Complice???

Sixtine

Je suis très attristée par ces chiffres. Une telle situation est inacceptable. Je fais partie d'une administration au sein de laquelle il y a une trentaine de suicides chaque année. Et qui pratique l'omerta et la désinformation
sur cette question.

La question des suicides est extrêmement complexe, car il y a, toujours, plusieurs raisons qui font que quelqu'un "passe à l'acte".
J'aimerais surtout que les lecteurs du SB ne ricanent pas sur ces sujets très graves, et sur lesquels aucun chrétien ne peut fermer les yeux ni détourner le regard.

aramis

le taux est a peu près le même en gendarmerie et dans les douanes.
Ce sont trois policiers qui se sont suicidés. Le quatrième est l'ex compagne de l'un deux qu'il a tué avant de mettre fin à ses jours.

trahoir

Ce thème est souvent débattu dans les milieux "de Droite". Pourtant une certaine pudeur empêche toujours d'établir des constats et des responsabilités.

J'avais fait parvenir au SB, qui ne les a pas publiées, des pages où Yves Bertrand parle, dans un de ses incontournables ouvrages, de ses relations avec les syndicats de police MAJORITAIREMENT socialistes et communistes.

Il parlait même de ce leader syndicaliste "très puissant" obligè, par le PC lui même, de prendre sa carte du PS, la mort dans l'âme.

Bertrand Delanoé avait sur sa liste en tant que candidat dans le XVIIIème arrondissement le chef des policers en tenue de l'arrondissement comme l'a noté Emmanuel Ratier.

Puis ce sont des générations de jeunes cadres bobos avant l'heure, goinfrés de soi disant "anti fachisme", issus de Sciences Po et du Droit ayant loupé d'autres concours (Ena, ENM, ..., voire même des IRA !!!) qui ont phagocyté les postes à responsabilité.

Croyez vous que sous l'ère Mitterrand - Chirac, donc depuis 30 ans, on laissait passer des gens de Droite ?

Bref, cela pour dire que ces drames ne sont que les symptômes de problématiques plus profondes sur l'auto-positionnement honteux de la police dans la société.

Pour caricaturer la gauche a monté les jeunes et les bobos contre des policiers syndiqués qui du fond du coeur préférent pour la plupart s'attaquer à ce qu'ils appelent "l'extrême droite".

Citez moi une infiltration d'un groupe gauchiste passant à la télé comme ce fut les cas avec les traditionnalistes de Bordeaux, dont la police était bien évidemment au courant voire dans la boucle.

Les policiers issus majoritairement de gauche sont des "paumés" qui ne parvienennt pas à assumer un triple rôle de pervenche anti automobiliste, de sociologue compatissant avec les jeunes de banlieue pourtant violent à leur encontre, et d'"anti fa" militant à la demande de la hiérarchie et des syndicats.

L'affaire Tron a permis d'apprendre que le commissariat renseignait EN DIRECT le maire de la ville de Draveil sur les problèmes concernant la soeur de Marine Lepen habitante de la commune.

Croyez vous que ce soit une exception ?

La police c'est ça.

Si ils se suicident pour des raisons autres que personelles, c'est en raison de la "corruption" réelle (au sens de la technique d'emploi) de sa structure et des ses buts et de recrutement en non adéquation avec les missions finales qui devraient être au service des citoyens imposables.

e

Les causes du suicide sont bien sûr complexes et multiples, mais quand vous avez une vie professionnelle difficile et que vous êtes confronté à des situations de tension extrême où vous savez que vous ne serez pas soutenu professionnellement parlant (Pas de vague, tout va très bien), et quand plus il y a des difficultés familiales car évidemment tout le monde ne peut pas forcément supporter une vie de couple avec un conjoint tout le temps sur la brèche). La vie du conjoint est aussi très dure et beaucoup peuvent craquer. En plus être parfois logé dans quasiment les mêmes zones que ceux qui vous n'arguent la justice à longueur de journée, cela n'aide pas à souffler. C'est d'autant plus terrible que vous avez été souvent élevé dans l'absence de foi ou dans le relativisme. Il faut savoir aussi qu'on ne rentre pas dans certains métiers parce qu'on a à 100% la vocation mais pour diverses raisons dont celle de ne pas se trouver au chômage même si l'on s'efforce de faire au mieux son métier.
Comme pour les agriculteurs, des professions sacrifiées par les politiques, ne peuvent vivre facilement. Tout comme des familles non encouragées et au contraire dévalorisées.

Jean Theis

Je me permets de penser que seul Trahoir a compris le problème.

aramis

arrêtons de dire n'importe quoi. Dans leur écrasante majorité, les policiers votent à droite, le FN y faisant également des scores supérieurs à sa moyenne nationale. Son principal syndicat (alliance) est proche de l'UMP. A l'unsa ont trouve de tout, y compris de vrais droitiers. Le temps de la FASP est fini.

Exupéry

@ Trahoir
Bien vu.
Les "responsables" finiront par trouver une "solution" du genre: la suppression de leur arme de service !

trahoir

aramis,

"Le temps de la FASP est fini."

1 - Pas dans l'esprit des cadres

2 - Vous avez vu la "nouvelle police" sur Paris ? Tous ces gens issus de l'immigration sont de "vrais droitiers" ?

3 - Vu les procédures que la police applique (GAV de Marie Neige Sardin, etc...), il n'y a plus besoin de la FASP pou faire pression, ce sont toutes les habitudes et techniques policières qui sont dirigées contre certains afin de protéger d'autres personnes.

4 - De plus si une police de Droite existait ses gens se soutiendrait entre eux et ne se suicideraient pas.

5 - On verra avec le retour probable de la gauche si les structures de la police ont tant changé que ça. Pour ma part les seuls flics que je connais qui assument leurs idées politiques sont de gauche. Ceux de Droite continuent à vivre terrés dans une semi clandestinité. Et ils ont bien raison. CQFD.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.