Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Merci aux Américains pour l'opium afghan
La pensée pâteuse de la droite française

L'expansion de l'islam dans une France en état de déchristianisation avancé

Michèle Tribalat écrit dans Le Monde :

"Pour réduire les inquiétudes que suscite l'islam, les discours tenus par les " élites " naviguent entre le désir de relativiser son importance et celui de l'installer dans le paysage français. [...] En France, la presque-totalité des musulmans sont des immigrés ou des enfants d'immigrés. Le développement de l'islam y est donc lié à l'immigration étrangère. On pourrait en dire autant de la plupart des autres pays d'Europe occidentale. L'islam y est bien une nouveauté. L'argumentaire sur l'importance quantitative des musulmans en France est ambigu et oscille entre deux pôles : souligner leur caractère minoritaire ou insister sur leur importance (deuxième religion de France). Qu'en est-il ?

Le nombre de musulmans serait de 4 millions en 2008, soit 6,4 % de la population (estimation à partir de l'enquête " Trajectoires et origines ", INED-Insee, 2008). Le bon sens nous dit que 4 millions d'individus ne sont pas en capacité de bouleverser nos modes de vie, notre rapport au religieux et nos acquis, dont certains n'ont pas encore subi l'épreuve du temps (libération des moeurs et condition féminine). Parmi les jeunes adultes, un peu plus d'un jeune sur dix est musulman. On compte en France, entre 18 et 50 ans, un peu plus d'un musulman pour quatre catholiques. Si l'on s'intéresse maintenant aux plus fervents d'entre eux, ceux qui déclarent accorder une grande importance à la religion, les musulmans surpassent les catholiques d'environ 150 000 entre 18 et 50 ans. Ils sont trois fois plus nombreux parmi les jeunes nés en France dans les années 1980. L'expansion de l'islam se produit dans une France en état de déchristianisation avancé. [...]

A défaut d'islamisation de la France, force est de constater une islamisation de la question religieuse et de certains territoires. [...] Si l'islam est encore une religion minoritaire, il a pourtant déjà changé nos vies dans un domaine vital à la démocratie : la liberté d'expression. A la crainte de se faire traiter de raciste, ou maintenant d'islamophobe (il faut saluer ici le succès en Occident de cette notion qui est pourtant l'arme préférée des radicaux pour réduire la liberté d'expression), s'ajoutent l'intimidation et la peur (l'" affaire Redecker ", la censure des programmes scolaires). La jurisprudence Rushdie a même conduit à une inversion de la notion d'incitation à la haine semblant vouloir désormais prévenir les réactions violentes des défenseurs des normes islamiques chaque fois qu'ils se sentent offensés (les caricatures danoises)."

Commentaires

l'anarcho

Moi je préfère l'islam - qui n'est pas l'islamisme - qu'à la religion mortifère du laïcisme matérialiste... mais ça ne veut pas dire que je souhaite l'islamisation du pays comme première religion de France...

Si on ne renoue point avec notre tradition qui a fait notre culture, notre civilisation, il ne faut pas s'étonner que notre mode de vie soit modifié par une autre religion plus dominante...

Bernard Mitjavile

Article qui pose bien le problème: si la France n'était pas en état de déchristianisation avancée, on pourrait envisager un dialogue entre cultures mais cette déchristianisation va de pair avec une crise profonde des valeurs, de la culture et l'identité française, des repères historiques et un nihilisme largement répandu. Or face à une société sans repères, l'Islam peut devenir conquérant et susciter des réactions de peur ou encore pire de lâcheté et de toutes les façons on est loin des conditions d'un dialogue.

Le Christ est Roi


"Moi je préfère l'islam à la révolution",

dixit l'anarcho le bien nommé.

Autant préférer Satan au Diable, reductio ad absurdum!!!

l'anarcho

A Le Christ est Roi

Ce n'est pas moi qui cède au groupe de pression communautaire... mais la Ripoublique !...

Chad

Nos dirigeants sont responsables de l'islamisation galopante, par clientélisme ils enracinent cette pseudo-religion par les mosquées les écoles coraniques, le halal... C'est un crime contre les peuples Européens, la civilisation occidentale.
http://religioscope.info/article_143.shtml

brando

Aux musulmans on leur enseigne une histoire idealisée et fausse a propos de l'histoire islamique.

Saviez-vous que 2 des meilleurs scientifiques "musulmans" du Moyen Age etaient des apostats de l'islam(Omay Khayyam et Rhazes).Lisez:

http://www.avraidire.com/2011/10/al-razi-et-omar-khayyamdeux-scientifiques-perses-brillants-du-moyen-agequi-etaient-des-apostats-de-lislam/

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.