Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



L'envers de la fécondation in vitro
Benoît XVI bientôt au Bénin

Prière d'évêque en ce jour de la fête du Roi

Monseigneur André-Josph Léonard, Archevêque de Malines-Bruxelles a prononcé une homélie à l'occasion du Te Deum en l'honneur de la fête du roi des Belges. Des propos sans détour d'un homme de Dieu :

Tdb« Chers frères et sœurs,
Nous avons entendu comme première lecture quelques versets du livre de la Sagesse. En cette fête du Roi, nous voulons rendre grâce à Dieu pour la sagesse de notre Souverain, mais aussi pour celle des négociateurs qui, depuis des mois, s’appliquent à donner à notre pays un gouvernement fédéral. Il était dit, dans ce texte, que la sagesse se laisse trouver facilement par ceux qui la cherchent. Mais, dans le cas présent, nous sommes particulièrement reconnaissants envers les négociateurs et leurs collaborateurs de ce qu’ils investissent dans leur difficile mission tant de temps et d’énergie, avec une exceptionnelle persévérance. La sagesse est donc aussi, en cette matière délicate, une affaire de patience et de courage. Merci à tous ceux et celles qui en font preuve en ce moment exigeant de notre histoire avec tant d’opiniâtreté !

Dans l’évangile de Jean, Jésus demande à ses disciples de s’ouvrir à une sagesse et une inspiration qui viennent de plus loin qu’eux-mêmes. La fécondité de leurs efforts ne sera pas seulement le fruit de leurs talents et de leur énergie, mais d’une grâce venue d’en-haut : « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure ». Dans cet esprit, nous voulons prier pour toute la classe politique de notre pays. Nous sommes actuellement confrontés à une crise internationale majeure sur le plan financier et économique, largement liée à une recherche effrénée du profit immédiat. L’Europe entière risque d’en payer les conséquences. Dans ce contexte périlleux, nous prions pour tous nos responsables politiques belges et européens afin qu’ils puisent sagesse, inspiration et courage dans leur foi ou dans les valeurs transcendantes auxquelles ils souscrivent. Pour reprendre une expression du philosophe Henri Bergson, l’Europe et notre pays ont besoin d’un « supplément d’âme ».

C’est avec cette espérance dans le cœur que nous prions aujourd’hui pour le Roi, pour nos responsables politiques à tous niveaux et pour la population, autochtone ou d’origine étrangère, de notre pays, mais aussi pour l’avenir de l’Europe et du monde".