Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



L'ex-sénateur UMP Henri Torre refuse la Légion d'honneur
Pas d'avortement pour garantir la vie de la mère. Et de l'enfant

Quel candidat républicain pour battre Barack Obama ?

La course à l'investiture républicaine, qui aboutira dans 8 mois à la désignation du prochain adversaire de Barack Obama, débute aujourd'hui dans l'Iowa, où entre 120.000 et 180.000 électeurs vont voter.  Les primaires doivent mener, État après État, à la désignation fin août du candidat conservateur. Pendant deux heures, au cours de 1774 assemblées de quartier organisées par le Grand Old Party dans des écoles, des gymnases, des salles des fêtes, des églises et même des salles à manger de particuliers, les électeurs républicains débattront des mérites de sept candidats républicains en lice.

ESans être nécessairement décisif ni préjuger du résultat ultime de la bataille républicaine (en 2008, c'est Mike Huckabee qui avait remporté ce caucus côté républicain, mais c'est Obama qui y avait été désigné pour les démocrates), le «tour de chauffe» de l'Iowa, premier du genre depuis 1972, pèse lourd sur les votes qui suivent. En tête des derniers sondages avec 24 % des intentions de vote dans son parti, l'ancien gouverneur mormon du Massachusetts, Mitt Romney, parviendra-t-il à convaincre les chrétiens-conservateurs, particulièrement présent chez les républicains d'Iowa (environ 60 % des votants) ?Il est talonné - avec 2 % d'écart- par le représentant texan Ron Paul. En outre, près de 41 % des électeurs continuent de dire ne pas avoir arrêté leur choix. La soudaine percée à 15 % de Rick Santorum, ayant basé l'essentiel de sa campagne sur la défense des valeurs familiales et morales, pourrait changer la donne (le tableau ci-contre date de juin, avant la défection de plusieurs candidats).

Newt Gingrich ne plafonne plus qu'à 1 %, devant Rick Perry à 11%, Michele Bachmann à 7%. Véritable opposant à l'avortement (même en cas de viol), à la contraception et au mariage homosexuel, Santorum, père de 7 enfants, a mené une campagne locale intensive dans les premiers Etats à voter dans le cadre des primaires : l'Iowa, le New Hampshire (qui vote le 10 janvier) et la Caroline du Sud (21 janvier). Dimanche soir, il réalisait son 370e meeting en Iowa.

Commentaires

rom dyli

Ces primaires républicaines seront un très bon exemple de vrai démocratie. Tous les courants de la droite américaine seront représentés. Même si Ron Paul me semble être le seul vrai candidat de rupture avec le système actuel, au moins les américains de droite auront le choix, contrairement à nous ici, qui serons forcés au vote blanc ou à l'abstention en 2012.
Rick Santorum semble être également un bon candidat, mais on peut reprocher à tous les candidats républicains (sauf Ron Paul) leur fanatisme à vouloir soutenir Israël à tout prix, et donc d'embraser le moyen-orient... La politique étrangère des candidats républicains doit être à tout prix revue si l'on veut éviter dans le futur des guerres inutiles.

nm

Etant américain vivant en France, je vais donc devoir voter cette année. La semaine dernière, j'ai fait un tour d'horizon rapide de leur projet respectif et était arrivé à la même et exacte conclusion que rom dyli. Je trouve aussi que leur soumission inconditionnelle aux lobbies pro-juifs américains est génante.
Maintenant,il me reste à approfondir ma démarche et ma réflexion pour faire le bon choix.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.