Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



«Faisons attention les uns aux autres pour nous stimuler dans la charité et les œuvres bonnes»
Les candidats observés par Alliance Vita

Comment Jean-François Copé a tenté de "flinguer" Christian Vanneste

Dans Minute, Patrick Cousteau dévoile les dessous de l'affaire Vanneste :

M"le flingage de Vanneste aurait été fomenté dans les cuisines de son vieil ennemi, Jean-François Copé, qui risquait d’être marginalisé par la tonalité droitière de la campagne du candidat Sarkozy. Explications. Nicolas Sarkozy, impuissant face à la crise, était depuis longtemps persuadé que l’élection présidentielle se jouerait sur les questions « sociétales ». Restait à voir s’il s’afficherait « moderne » ou « tradi ». Ainsi que l’avait révélé « Minute », il réfléchissait encore, en janvier, à la possibilité d’une « union civique pour les couples de même sexe ». D’un côté, son ministre des Affaires étrangères Alain Juppé et Jean- François Coppé le pressaient de se prononcer en faveur du mariage homosexuel ; de l’autre, la Droite populaire et son conseiller Patrick Buisson faisaient tout pour l’en dissuader. Avec le retour dans l’équipe présidentielle de la catholique Emmanuelle Mignon, et les sondages d’opinion aidant, les « durs » l’ont finalement emporté : exit le mariage homo, dans une campagne résolument axée à droite.

Au sein de l’équipe de campagne, quatre cadres ayant porté le projet de mariage gay se retrouvent de ce fait désavoués : Sébastien Chenu (co-fondateur de Gaylib, secrétaire national UMP chargé de l’exception culturelle) ; Samia Badat (secrétaire nationale chargée des nouveaux engagements solidaires, propulsée par Copé), David-Xavier Weiss (secrétaire national chargé de la presse et des médias, homosexuel dénoncé par « Le Canard enchaîné » en juillet dernier, collaborateur de Copé depuis les régionales de 2004) et Franck Riester (militant homosexuel revendiqué, député de Seine-et-Marne – le fief de Copé). Tous ont en commun d’être des porte-flingues du patron de l’UMP ou des adversaires résolus de Vanneste [...].

Tant pour se maintenir en selle après l’échec de sa ligne, que pour relancer ses poulains et donner une compensation à Gaylib – dont il espère le soutien en 2017 – Copé se devait d’exploiter à fond les déclarations de Vanneste. [...] Au passage, l’exécution publique du député du Nord pourrait compenser le refus du mariage gay, rassurer l’électorat UMP le plus laxiste, donc permettre de ratisser le plus large possible au profit de Nicolas Sarkozy. Raison pour laquelle la direction de l’équipe de campagne du candidat UMP a donné son feu vert à l’opération. [...] Franck Riester, ravi, estime que l’affaire devra servir d’exemple au sein de l’UMP : « A l’avenir, je suis convaincu que notre famille politique continuera de rester vigilante à ce que des membres de l’UMP ne tiennent pas des propos homophobes, racistes, antisémites ou xénophobes. Nous ne pouvons plus accepter ça. Le cas Vanneste doit servir d’exemple »."

A ceci près qu'il enterre un peu vite Christian Vanneste. Quelques députés UMP le soutiennent contre une exclusion.

Commentaires

RL

À ceci près également qu'il a dit une vérité... Que ne ferait-on pas par calcul politique!

zilou

Français, la situation est simple : le prochain Président sera François Hollande, François Bayrou ou Nicolas Sarközy. Ne vous plairait-il pas que ce soit celui des trois qu’on ne peut qualifier à juste raison de menteur invétéré ? Faites-vous quelque chose pour l’aider concrètement à remporter la victoire ? Vous aussi, vous pouvez aider l'honnêteté, alors faites-le avant qu’il ne soit trop tard !

chouan 12

mentir toujours mentir et encore mentir telle est la devise de l'umps

P G

On apprend au passage que c'est de l'Elysée qu'est pilotée la Droite Populaire ''opposante'' intérieure : Patrick BUISSON, le ''Monsieur Sondages'' de N. SARKOZY est donc le conseiller politique de la Droite Populaire.
Voilà qui en dit long sur ce qu'est exactement la Droite Populaire : une création électorale montée depuis l'Elysée courant 2011 pour attirer en 2012 vers l'UMP un électorat droitier. Un vulgaire piège à c......

SD-Vintage

2017, Copé ne sera pas candidat

Jean

@ PG, l'article dit que Buisson est le conseiller de Sarkozy, pas de la Droite Populaire. Maintenant que Sarkozy ait trouvé un intérêt à l'apparition de ce pôle, possible voire probable, mais cela ne signifie en rien que la DP soit une arnaque : je pense que ces députés, pour la plupart, souhaitent vraiment se faire entendre de l'intérieur. Que la stratégie soit bonne ou mauvaise (et elle semble échouer), leur sincérité ne me semble pas sujette à caution.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.