Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Le Widget du Vatican
Pause sourire

Famille chrétienne et les points non négociables (François Bayrou)

Après Nicolas Sarkozy, François Hollande et Marine Le Pen, voici des extraits des réponses de François Bayrou qui a la particularité d'avoir la réputation de se dire catholique :

102254_le-president-du-mouvement-democrate-modem-francois-bayrou-lors-d-une-conference-de-presse-le-12-fevrier-2011-a-paris"Je ne mélange pas la foi et la politique. Je suis chrétien assumé. Mais dans la vie civile, un citoyen est un citoyen, on ne doit pas le considérer au travers d'une étiquette confessionnelle. Et cette séparation entre politique et religion est une protection contre les dérives (...)

"Etant donné que l'adoption par un célibataire, quelle que soit sa vie, existe depuis un demi-siècle, la seule question est la suivante : dans le cas d'un enfant élevé par deux parents de même sexe, faut-il reconnaître le lien avec le deuxième parent ? Si vous partez de l'intérêt de l'enfant, il vaut mieux. Sinon, que va-t-il arriver si le premier parent vient à disparaître. Il y a un lien de parent qui s'est forgé par l'éducation d'un enfant. Je suis pour le reconnaître"

"Affirmer au vu et au su du monde entier, même à contre-courant, que le matérialisme n'est pas l'avenir de l'homme. Voilà pour moi les points "non négociables".

Sur le premier point, François Bayrou confirme qu'il est en phase avec Jacques Chirac lorsque ce dernier disait qu'il n'y avait pas de loi morale au dessus des lois de la république. Sur l'adoption par les homosexuels, il ne pose pas la vraie question à savoir si l'autorisation d'adopter par les célibataires ne devrait pas être réétudiée, autorisation qui date de la fin de la 2nd guerre mondiale afin de permettre aux orphelins d'être adoptés. Il se base sur le raisonnement de la légalisation d'un état de fait même immoral. faut-il légaliser un lien de parenté entre les familles d'accueil et les enfants accueillis dans ces familles ? Enfin, la redéfinition des points non négociables permet de s'affranchir du magistère... 

Commentaires

Tintoun

Bayrou se dit chrétien -et non plus catholique- et met au-dessus son statut d'homme politique. Or : Un seul Dieu tu adoreras et aimera parfaitement, demande que Dieu soit à la première place tout le temps.
Il me semble que Bayrou ne peut se dire chrétien, et encore moins catholique.

C.B.

"chrétien assumé"
chrétien, peut-être; catholique, c'est plus douteux.
"Il y a un lien de parent qui s'est forgé par l'éducation d'un enfant. Je suis pour le reconnaître"
Sauf à reconnaître qu'un "enseignant" n'éduque pas (en dépit de l'appellation "éducation nationale" et de revendications récurrentes à l'éducation des élèves, sexuelle , civique, et autres, depuis plus d'un demi-siècle) cela sous-entend que tout enseignant a vocation à se voir reconnaître un "lien de parent" avec chacun de ses élèves, surtout si celui-ci est élevé par un "parent isolé" qui vient à décéder. Ça devient du délire.

Rioc

Il me semble au contraire que le politique est moins sujet à dérives s'il s'appuie sur la sagesse de 2000 ans de Magistère.
Il suffit d'ailleurs d'ouvrir les yeux pour le constater.
M. Bayrou ne vaut pas mieux que Marc Sangnier.

Pat

Bayrou comme beaucoup de politiciens paresseux considère que ce qui est fait ne peut être que définitif. Il adhère de fait à la tactique maçonnique de l'évolution progressive: on laisse s'installer plusieurs cas anormaux illégaux (il y en a toujours par définition), on en monte un en épingle de façon médiatique sur lequel on fait pleurer dans les chaumières. Puis on demande de les régulariser par une loi qui "entérine une évidence", en général en accompagnant la pétition immorale d'un "tous les pays européens le font, la France est en retard!", blabla maçonnique habituel. C'est une attitude imbécile: on traite quelques cas aberrants de façon "sociétale" alors cela justifierait une solution sociale (comme on corrige un bogue dans un programme informatique): c'est la plus sûre façon d'aller dans le mur de la décadence. C'est pathétique.

c

"Sinon, que va-t-il arriver si le premier parent vient à disparaître?"
F Bayrou utilise des arguties biaisées.
Un enfant avec un papa et une maman peut perdre aussi sa mère, puis son père et se retrouver seul, même si évidemment cela n'arrive pas tous les jours! Et l'intérêt de l'enfant, il faut aussi y penser avant qu'il perde l'un de ses "deux papas" ou "deux mamans", sans oublier le géniteur ou la génitrice qu'il voudra retrouver quand il sera adulte pour essayer de se reconstruire (et en plus si les "deux papas" ou les "deux mamans" ont une vie commune qui ne dure guère, cela ne va pas faciliter la vision de l'intérêt de l'enfant...
Que ne faut-il pas dire et faire pour essayer d'avoir quelques bulletins dans une urne ou quelques chances d'avoir un petit porte feuille ministériel! Le ridicule et la honte ne tuent pas. Par contre la politique peut être un dangereux virus quand cela devient une idée fixe personnelle et ne vise plus l'intérêt commun sur le long terme d'une nation.
Au moins cette campagne aura fait tomber les masques de ceux qui brandissent une catholicité ou une chrétienté de façade, les paroles d'un côté et les actes de l'autre!

Malleus

"Je ne mélange pas la foi et la politique. "


Et déjà là il se disqualifie immédiatement. Surtout quand ensuite tout son programme sur le plan sociétal provient de la vraie religion de la république, la franc maçonnerie.

Patrick

Le plus simple pour traiter cette question serait de modifier la réglementation pour que les célibataires ne soient plus autoriser à adopter, ce qui règlerait en même temps le problème du "second parent", et cela dans l'intérêt des enfants adoptables.

Sur le fond, en séparant strictement "éthique de responsabilité" et "éthique de conviction", et en le faisant savoir publiquement, ce qui ajoute au scandale ( au sens grec de ce qui fait trébucher) F.Bayrou plonge en fait dans le relativisme éthique , et sort de la communion en s'opposant au magistère qui affirme que la sphère politique n'est pas autonome par rapport à la morale, telle qu'elle est enseignée par l'Eglise.

Bernard Mitjavile

Je suis tout à fait d'accord avec la défense des PNN telle qu'elle est faite au SB mais je crois que l’action d’un catholique dans cette campagne avant tout axée sur les questions économiques et sociales ne peut se limiter à la défense de ces PNN.
L’endettement systématique de notre pays, le sacrifice des générations futures, de l’avenir pour le présent, le long terme pour le court terme ou les dépenses immédiates d’un Etat irresponsable et d’un système social tourné vers les dépenses de retraite plutôt que vers les familles, ce n’est pas ce qu’enseigne la Bible quand elle répète qu’on récolte ce que l’on sème.

lève-toi

Lire un article intéressant sur ce personnage un peu falot, dans Lectures Françaises N° 660 de ce mois d'Avril.( La Gnose contemporaine et la face cachée de François Bayrou).
Tels on connait les Saints, tels on les honore.

labrousse

Bayrou est un schyzophrène comme ces députés catholiques de droite qui ont légalisé la contraception puis l'avortment. Avec Bayrou, je m'attendais au pire : je ne suis pas déçu....

DAM

Et c'est un ancien sympathisant de Pierre DEBRAY , ah esprit du monde quand tu nous tiens...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.