Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Reynald Secher : "Je sais ce qu’est notre gauche et ce dont elle est capable : j’en ai souffert dans ma chair et dans mon esprit"
Politique extérieure : une première question à poser après le 6 mai?

KTO : Edition Spéciale - Présidentielles 2012

En direct ce soir à partir de 20h40. En différé ici.

"La rédaction de KTO invite Frigide Barjot (Humoriste), Mgr Philippe Bordeyne (Recteur de l'Institut Catholique de Paris), Thibaud Collin (Philosophe), Chantal Delsol (Philosophe), Tugdual Derville (Délégué général d'Alliance Vita), Père Bernard Devert (Président fondateur de Habitat et Humanisme), René Poujol (Journaliste), Antoine Renard (Président de la Confédération Nationale des Associations Familiales Catholiques), Père Matthieu Rougé (Directeur du Service Pastoral d'Etudes Politiques)."

Commentaires

clovis

Malgré le bla bla creux de certains prélats invités entre autres, un consensus s'est bel et bien dégagé dans cette émission contre un vote en faveur de FH. Avec des arguments réels: ceux que l'on peut lire sur le SB.

Le père Rougé, curé de Sainte Clotilde, et aumônier des parlementaires, a fait remarquer, en conclusion, que la dignité de la personne humaine - énoncée dans les PNN - étant le socle sur lequel toute action politique est bâtie, le programme du candidat qui s'attaque le plus à cette dignité doit être repoussé par les chrétiens.

Merci à SB de nous avoir indiqué cette émission.

Ga

Serait-il possible d'avoir les sources de cette affirmation de madame Chantal Delsol au cours de cette émission, de 19:55 à 20:00

Je la cite : " L'Église a quand même défendu l'avortement jusqu'en 1869 et spécifiquement celui des filles."

....????

marc

Impossible de voter FH, mais NS a toutefois travaillé pendant 5 ans a enterrer la France, et on nous invite à voter pour qu'il y retourne 5 ans de plus?...
En substance on tente de nous dire à travers cette émission que NS serait le vote de...résistance?
Mais oui, bien sûr...

clovis

On n'a pas le choix, Marc,on aura
l'un ou l'autre: pour ne pas avoir FH il faut voter NS. Le vote blanc, pour respectable qu'il soit, s'apparente plus dans ces conditions à la roulette russe qu'à une expression responsable.

marc

Clovis, NS a menti et trahi pendant tout son mandat électoral. Il a même souvent fait l'inverse de ce qu'il a promis puisqu'il a doublé l'immigration massive, sans parler du reste... Je n'ai plus la moindre confiance en ce type.
C'est au delà de mes forces de voter pour cet abject fossoyeur de la France.

Cathelineau

@ Marc
Je partage votre sentiment sur Nicolas Sarkozy, mais je pense finalement voter pour lui à contrecoeur pour une seule raison : Hollande légaliserait le vote des étrangers, d'abord localement puis à terme au niveau national. Je sais que la gauche le promet depuis 30 ans sans le faire, mais aujourd'hui l'opinion est malheureusement prête à l'accepter. A l'inverse, Sarkozy ne le fera jamais car il sait que son parti n'a aucune chance de l'emporter si les étrangers votent.
C'est une question de survie : si le droit de vote des étrangers entre dans la constitution, il sera impossible de revenir en arrière, et nous aurons la gauche au pouvoir pour des décennies, à moins d'un coup d'état qui n'arrivera pas et qui n'est pas souhaitable.
On voit déjà le résultat de la colonisation de notre pays dans des régions comme Marseille ou en Seine Saint-Denis, où les immigrés naturalisés (et le départ des français de souche) ont fait basculer le vote de la population : là où le FN faisait entre 40 et 50% il y a 25 ans, il fait deux à trois fois moins aujourd'hui.
Je considère que le risque est trop grand de laisser passer Hollande, car ce serait suicidaire en interdisant à l'avenir à une droite recomposée et patriote de redevenir majoritaire, c'est déjà suffisamment difficile à obtenir avec le suffrage des seuls français.
Malgré tout, j'ai bien peur que la bataille soit perdue d'avance, qu'Hollande sera élu, et le PS durablement installé au pouvoir. Mon vote sera donc sans illusion. Mais comme disait Guillaume d'Orange, "il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de vaincre pour persévérer".

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.