Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Vote : chaque chrétien doit s'interroger en fonction des principes non négociables
60 personnes manifestent, cela vaut une dépêche AFP

La Turquie souhaite l'échec de Nicolas Sarkozy

Dans une tribune intitulée "Au Revoir,Monsieur Sarkozy?", une éditorialiste du quotidien anglophone d'Istamboul Today's Zaman évoque les conséquences de l'élection présidentielle française sur l'adhésion turque a l'UE:

T"Ankara suit de très près les évènements en France. Si M. Hollande l'emporte, il pourrait ouvrir une nouvelle fenêtre d'opportunité pour revitalier les négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE, actuellement dans l'impasse, avec éventuellement la levée du veto de la France sur l'ouverture de nouveaux chapitres dans les négociations de la Turquie. Jusqu'à présent, seuls 13 des 35 chapitres ont été ouverts, et aucun depuis 2010. Par conséquent, la perspective d'avoir un président française plus pragmatique a amené Ankara à commencer à travailler sur un certain nombre de chapitres actuellement bloqués, tels que la politique monétaire. Ce nouvel optimisme découle de la conviction que bien qu'Hollande ait dit qu'il n'y aurait pas d'adhésion turque au cours des cinq années du mandat présidentiel, il a été beaucoup moins sceptique que Sarkozy quant à l'adhésion à terme de la Turquie."

Commentaires

Sancenay

bien étrange comme "adieux" : elle voudrait aider le candidat en question qu'elle ne s'y prendrait pas autrement.

chouan 12

oui car de cette turquie là nous n'avons nul besoin et de toute façon il n'y a que des esprits rétrogrades pour dire qu'ils font partie de l'europe

Daquin

Je souhaite l'échec des turquistes, Rocard et les autres
et des unionméditerranéistes, bien sûr

Olivier M

Pas besoin d'être Turc pour dire "au revoir Sarkozy"...
Il suffit d'être Français et fier de l'être.

lève-toi


Que la Turquie se mêle de ses affaires, nous n'avons pas besoin de l'avis de tarés.
La façon dont sont traités les Chrétiens dans ce pays de barbares, est suffisante pour leur dire notre mépris.

Papon

Les heritiers du genocide armenien n'ont pas , semble-t-il, renoncé à restaurer la grandeur de la Porte si l'on en juge par leurs activités dans leur ancienne province syrienne.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.