Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Présidentielle : il faudra payer pour voter
Egypte : les Frères musulmans veulent le contrôle total du pouvoir

Les "bébés éprouvettes" davantage sujets à l'infarctus

Lu ici :

E"Une étude scientifique, pilotée par le Professeur Urs Scherrer, révèle que les bébés issus d'une procréation médicalement assistée ont une dysfonction vasculaire systémique et une pression artérielle pulmonaire trop élevée quand ils se rendent en montagne. A la clé, un danger de souffrir prématurément de maladies cardio-vasculaires et d’infarctus en raison de vaisseaux sanguins trop rigides. [...]

Jusqu’à ce jour, il était documenté que la fécondation in vitro pouvait entraîner un faible risque de malformation. En revanche, les incidences négatives que ces techniques pouvaient avoir sur le système cardio-vasculaire des enfants qui en étaient issus restaient ignorées.

L’équipe du Professeur Urs Scherrer soupçonne que le problème survient lors de la période où l’embryon reste en culture et qu’il serait induit par des modifications chimiques sur certains gènes responsables de la bonne santé cardio-vasculaire."

Commentaires

C.B.

1) Le conditionnel ("Les bébés éprouvettes subiraient des dysfonctions vasculaires") est révélateur de la réticence de certains à accepter que la science n'ait pas encore apporté les lendemains qui chantent.
2) Quelques tripotages complémentaires sur ces amas de cellules devraient régler la chose: "Selon le professeur, des modifications des milieux de culture dans lesquels se font les fécondations in vitro pourraient permettre d’éviter le problème."

NLC

Dieu sait que cette technique me met mal à l'aise, cependant, en lisant la date de l'article auquel renvoie votre lien, je suis pris d'un sérieux doute...

Jean Theis

Je subodore que les descendants de ces bébés finiront pas avoir de très mauvaises santés. Mais apparemment cela commence avec eux-mêmes.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.