"Quand la charia s'exerce en Grande-Bretagne"
Principes non négociables : le grand écart de François Hollande

Nicolas Dupont-Aignan sur deux points non négociables

Il est intervenu sur RTL. Double échec.

Il se prononce contre l'euthanasie, mais pour l'avortement et pour plus de contraception :

"Je suis hostile à l'euthanasie parce que je crois que la loi Leonetti suffit (...) Sur l'avortement, je considère que la loi actuelle est la bonne mais je souhaiterais que l'on renforce la contraception".

Il est contre l'adoption par des homosexuels, mais pour une union officielle :

"Je suis fondamental hostile à l'adoption (ndlr: d'enfant par des couples homosexuels) (...) Je ne suis pas hostile à l'idée d'une communion solennisée pour deux personnes qui s'aiment".

Circulez, il n'y a rien à voir même si ces idées sur l'Europe sont sensées :

"L'Europe aujourd'hui, l'Union européenne est un organisme illégitime, qui agit contre les peuples, et qui a été kidnappé par des personnalités non élues qui décident pour nous".

Mais là n'est pas l'essentiel.

 

Commentaires

Martine Vire

A part sa critique de l'Union Européenne (qui est excellente) et son patriotisme (qui est semble t-il sincère), le candidat gaulliste Dupont-Aignan laisse tomber les principes non-négociables, il laisse tomber les valeurs fondamentales de notre société comme la défense de la vie et de la famille normale (car dire "traditionnelle" peut sous-entendre que la famille recomposée voir homo, c'est "in" et moderne).
Monsieur Nicolas Dupont-Aignan, malgré votre physique de bon père de famille catholique et votre tête bien française, puisque vous laissez de côté voit ne défendez absolument pas nos valeurs, les catholiques de France ne vous accorderont pas leur suffrage. Et oui, c'est "perdant-perdant" avec vous ! Dommage.
Et puis en ces temps difficiles, le chevalier Dupont-Aignan pourrait peut-être rejoindre la vague d'une patriotique incarnée par Le Pen pour devenir son conseiller "Europe" (on laissera la famille à d'autres...).

Claribelle

Plus exactement, il est pour plus de contraception pour éviter l'avortement.
Et il est pour un PACS solennel en mairie pour éviter le mariage homosexuel.

Bref il veut bien reconnaître que certains aient le droit de s'aimer (entre adultes consentants) mais pas galvauder le mariage ni le droit des enfants à avoir un père et une mère.
Il préfère encourager la responsabilité de chacun (notamment par la contraception) afin de faire baisser le nb d'avortements (mais n'en demande pas l'interdiction). De même, il refuse l'euthanasie et préfère en rester à la loi Léonetti.

Certains trouveront que ce n'est pas suffisant mais personnellement je trouve que c'est déjà aller à contre-courant de bien d'autres politiques qui préfèrent suivre l'air du temps (relativisme et égoïsme).

[La question n'est pas dans le "suffisant". La contraception qui relève de la même malversation morale que l'avortement est un mal. Tout comme l'union des homosexuels est une atteinte à la famille.
Vous préférez celui qui tire à l'arc contre la chrétienté à celui qui tire à l'arquebuse. C'est votre droit. Mais les deux lui font du tort et ceux qui les cautionnent aussi.
Bonne soirée face à votre conscience.
JL]

Angeline

Je suis catholique depuis toujours, mais quand je lis vos propos sur Mr Dupont Aignan, qui est un homme intègre, ouvert, qui est pour les libertés, j'ai honte, et je comprend pourquoi tant de catholiques ne se reconnaissent plus dans un dogme qui veut se faire aussi intégriste que d'autres...

Jean-Baptiste

M. Dupont-Aignan a présenté sa copie il y a 3 ou 4 semaines au Grand-Orient, rue Cadet. Cela me suffisait pour ne pas voter pour lui. S'il trouve que "la loi actuelle sur l'avortement est bonne" (sic), alors cela me suffit pour l'avoir en horreur. Et il n'y a pas de catholiques "intégristes", mais certains sont intègres, écoutent les recommandations des Saints Pères depuis Pierre, et d'autre qui se "protestantisent".

Victoire

Nicolas Dupont-Aignan exprime l'idée selon laquelle, que vous citez dailleurs, "L'Europe [...] a été kidnappé par des personnalités non élues qui décident pour nous".

Mais L'Europe est la meilleure chose qui puisse nous arriver au niveau économique!

Une Europe fédérale, qui renforcerait l'identité des pays (comme aux Etats-Unis), dont le président serait élu, qui aurait un budget afin de gérer une politique de croissance coordonnée, est aussi une solution!
On nous a mal enseignés l'Europe, les traîtés n'ont pas été appliqués.
Mais une Europe gérée de cette manière nous aiderait tous!

Les critiques actuelles sur l'Europe sont bien fondées et juste. Mais pourquoi choisir de la supprimer alors que son amélioration nous serait bénéfique?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.