Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Des messes pour la France
Rennes : le musée de l’école publique refuse d’accueillir les élèves des écoles catholiques

Nicolas Sarkozy attend-il un miracle?

Ils étaient apparus le temps d'une campagne en 2007.
Ils n'étaient plus là quand il fallait défendre l'essentiel dès 2008.
A quelques jours du scrutin de 2012, ils réapparaissent sur la toile pour espérer glaner quelques voix.

Les "cathos pour Sarko" sont de retour, toujours muets sur leur site comme en 2007, sur le massacre d'enfants innocents, l'avortement, ce thème qui semble tant les déranger, ce point qui est pourtant non-négociable - qu'un catholique ne peut pas négocier - et dont il est dit par un bienheureux pape :

"La responsabilité incombe aussi aux législateurs, qui ont promu et approuvé des lois en faveur de l'avortement et, dans la mesure où cela dépend d'eux, aux administrateurs des structures de soins utilisées pour effectuer les avortements. Une responsabilité globale tout aussi grave pèse sur ceux qui ont favorisé la diffusion d'une mentalité de permissivité sexuelle et de mépris de la maternité, comme sur ceux qui auraient dû engager — et qui ne l'ont pas fait — des politiques familiales et sociales efficaces pour soutenir les familles, spécialement les familles nombreuses ou celles qui ont des difficultés économiques et éducatives particulières (...)

Dans ce sens, l'avortement dépasse la responsabilité des individus et le dommage qui leur est causé, et il prend une dimension fortement sociale: c'est une blessure très grave portée à la société et à sa culture de la part de ceux qui devraient en être les constructeurs et les défenseurs. Comme je l'ai écrit dans ma Lettre aux familles, « nous nous trouvons en face d'une énorme menace contre la vie, non seulement d'individus, mais de la civilisation tout entière ».

Nous nous trouvons en face de ce qui peut être défini comme une « structure de péché » contre la vie humaine non encore née" (Bienheureux Jean-Paul II, Evangelium Vitae; par. 59).

Commentaires

Mû de Jamir

Ne vous me méprenez pas car cette droite-là est ultra-conservatrice : presque 40 ans qu'elle garde pour elle sa tiédeur et sa mollesse. Ces cathos qui se rangent derrière Sarko sont les mêmes que ceux qui espéraient en Chirac, l'homme du néant, planqué derrière une étiquette douillette de "droite", supposée bien pensante et christiano-compatible. Ce mirage insistant est un phénomène aussi stupéfiant que les hommes qu'il dupe à chaque élection.


Philippe Edmond

Sarkozy la déception en trois mots hadopi gender dimanche.
Hadopi : la volonté obtinée de contrôler Internet pour réduire cet espace de liberté.
Dimanche : Obliger des pauvres à travailler le dimanche pour la satisfaction de gens plus riches qu'eux, au détriment de leur vie de famille.
Gender : Brouiller les repères psychologiques et faire le travail culturel de la gauche avant de la faire gagner dans les urnes.

clovis

Tout à fait d'accord. Reconnaissons quand même que MLP est la seule qui ait osé enfreindre le tabou sur l'avortement en proposant, de sa propre initiative, le non remboursement de l'avortement "de confort". Ce coup de frein magistral permet tous les espoirs pour l'avenir sur ce point.

Sylvie

Sur le journal de demain, un site de l'officiel de la voyance, il est indiqué à titre de prédictions que Nicolas Sarkozy aura en face de lui, non François Hollande mais Marine Le Pen...

C'est sûr la surprise sera de taille dimanche soir à 20 h... Je m'y attends !

Hollande sera 3ème, Mélenchon 4ème, Bayrou 5ème, Joly 6ème NDA 7ème et les autres en dernier à la queue-leu-leu...

Jef

Bof, un site de propagande minable monté à la hâte par un permanent UMP qui, si ça se trouve, n'est même pas baptisé…

Vraiment misérable !

Que des catholiques puissent se laisser prendre au boniment sarkozien, quand on voit ce qu'il a fait contre le dimanche, contre la vie (avec une exaltation insensée de l'avortueuse Simone Veil) et contre la famille, cela passe l'imagination.

Comment peut-on être bête à ce point ? Cocu et fier de l'être ?

Non ! Aucune voix catholique pour Sarkozy !
(Ni pour les autres, d'ailleurs, à mon avis : je m'abstiendrai.)

de Charette

merci pour le lien, je viens de déposer qqs commentaires et je pense - comme nos médias - qu'il faut valoriser le vote utile : au premier tour pour battre le PS il faut voter Marine !!!

PG

@ Jef
Donc vous refusez de distinguer le moindre mal en politique, alors que vous faites très certainement des compromis, y compris dans votre vie sociale et professionnelle, entre vos convictions, et votre environnement, en tentant d'en minimiser la portée voire de faire diminuer ce qui vous heurte sur l'essentiel.
En matière électorale, il en va de même.

xenophon

Il y avait semble-t-il un catholique de conviction à l'Ump ,c'était Vanneste:il a été viré comme un malpropre...
comment croire ces cathos de pacotille?

Exupéry

Ce site ne valide pas les commentaires critiques radicaux (je l'ai expérimenté); c'est pour cela qu'il n'y a sur ce site, à 18h, que DEUX commentaires, l'un mitigé et l'autre de refus...
C'est pas la pêche miraculeuse!

Jean Theis

Si Marine passe dimanche, je vais croire à la voyance. Il y en a tous les matins sur Sud Radio que bêtement je n'écoute pas. Si MLP est au second tour, je deviendrai un auditeur attentif.

Au fait la voyance avait annoncé une année faste pour DSK en 2011.

clovis

J'ai fait la même expérience que Exupéry. Et j'ai vu la photo de NKM qui va voter Hollande si MLP est au deuxième tour! C'est ça être "catho pour Sarko"! Incroyable! Je voterai Marine Dimanche en espérant qu'elle soit au deuxième tour contre Hollande.

Aymeric

Quel regret de voir que votre "absence de connotation politique" se transforme en anti-sarkozysme primaire...

[Nous ne faisons rien que citer un Pape. Pas d'accord avec lui? Répondez-lui. JL]

dans le seul but de faire le jeu de ses adversaires.

[Procès d'intention. Pas joli. Bouh...! JL]

Ayez au moins la descence de respecter les catholiques qui s'engagent auprès de l'UMP ou ceux qui le feront au PS si Hollande est élu, pour défendre les valeurs chrétiennes là où se prennent les décisions plutôt que dans un salon bien au chaud.

[Nous avons la décence de citer un Pape, bienheureux de surcroît. Répondez-lui. JL]

Merci également d'avoir l'honnêteté de vous renseigner et de ne pas sortir les éléments de leur contexte, par exemple quand vous parlez de points "non négociables".

[Nous ne faisons que citer un Pape en parlant des PNN. Un autre, Benoît XVI. Répondez-lui. JL]

PS: vous pouvez dire à Jef qu'il se méprend profondément quant aux catholiques qui alimentent ce site

[Il vous lira. JL]

MAnu

Depuis 9h00 ce matin mes commentaires sont toujours en attente de modérateur sur le site "cathos" avec sarko !
alors je les poste ici afin que quelqu'un me dise s' ils sont si immodérés que ça :

1°) "Mariage : pourquoi nous soutenons Nicolas SARKOZY"

Sarko des villes / Sarko des champs

Sarko-Figaro : « hostile au mariage entre personnes de même sexe »
Sarko-Têtu : « cérémonie à la mairie pour le PACS […] (j’ai) supprimé les différences fiscales et sociales avec le mariage »
Comment peut-on voter pour une personne qui arrive à dire une chose et son contraire en quelques jours !

Sans compter :
– la loi Maillet (sur le travail dominical) de 2008 : le profit des marché passant avant le bien de la famille.
– la promotion à coup de subventions publiques d’expositions et de pièces de théâtre blasphématoires.

J’aurais voulu finir par : Cocu une fois mais pas deux ! Mais cela n’est pas très chrétien; alors prions pour lui, pauvre pécheur.


2°)“Famille : pourquoi nous soutenons Nicolas SARKOZY”

Et la politique d’avortement !
200 000 enfants tués par an, cela ne suffit pas.
Peut-on mettre en avant quelques “mesurettes” envers la famille et effacer 1 000 000 (1 million !) d’enfants morts pendant son quinquennat ?

mon commentaire est en attente de modération...

Denis Merlin

"Dans ce sens, l'avortement dépasse la responsabilité des individus et le dommage qui leur est causé, et il prend une dimension fortement sociale: c'est une blessure très grave portée à la société et à sa culture de la part de ceux qui devraient en être les constructeurs et les défenseurs. Comme je l'ai écrit dans ma Lettre aux familles, « nous nous trouvons en face d'une énorme menace contre la vie, non seulement d'individus, mais de la civilisation tout entière »."

Merci au bx Jean-Paul II de l'avoir énoncé et au Salon beige de le retranscrire.


Cette vérité dénonçant la portée de l'avortement est donne des forces.

Il ne peut y avoir de compromis, ni de compromission en cette matière. On ne peut voter pour un candidat qui parle de "droit" à l'avortement. Le droit objectif est au centre de la vie sociale, c'est lui qui fonde les droits subjectifs. En prétendant qu'il existe un droit subjectif qui nie le droit objectif, on se met en dehors de la société civilisée. On se fait complice de la barbarie.

Une seule solution pour exprimer notre refus de toute compromission sur ce sujet : vote blanc ou abstention !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.